magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Deux suspects recherchés pour vol
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
MEMPHRÉMAGOG / Actualité
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 28 décembre 2018

« J’ai appris à jouer contre les meilleurs »



 Imprimer   Envoyer 
Stéphan Lebeau a dirigé les Cantonniers de Magog en 2006-2007 et en 2007-2008 (photos d’archives - Les Cantonniers de Magog).

Stéphan Lebeau se souvient de son passage avec les Cantonniers de Magog. Même s'il a été limité à 25 parties durant la saison 1983-84 en raison d'une blessure à la clavicule, c'est avec fierté qu'il a endossé son chandail numéro 7, lequel est maintenant hissé à jamais dans les hauteurs de l'aréna de Magog.

Le passage de Stéphan Lebeau avec les Cantonniers dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) lui aura servi de tremplin pour sa carrière de hockeyeur professionnel.

« Ç'a été la première étape importante pour moi au niveau du hockey parce que c'est là que les meilleurs joueurs de la région étaient réunis, a indiqué cet après-midi Stéphan Lebeau par téléphone avant d'aller voir le match des Canadiens contre les Panthers en Floride. Je me souviens à l'époque, je venais de déménager à Sherbrooke. J'avais joué un an dans le bantam AA et j'avais entendu parler des Cantonniers de Magog. C'était devenu mon objectif [de faire l'équipe]. »

À 15 ans, Stéphan Lebeau a réussi à se tailler un poste avec les Cantonniers. « C'était ma première expérience dans un calibre plus élevé, mais aussi une première expérience de vivre en pension, éloigné de la maison, a remarqué celui qui est natif de Saint-Jérôme. Le choc n'a pas été trop violent puisque Magog n'était pas très loin de Sherbrooke. Ç'a été une belle transition. »

En 1983-84, les Cantonniers comptaient sur des joueurs comme Claude Dumas, Jean Bergeron et Stéphane Brochu. L'équipe avait terminé 3e au classement avec une récolte de 25 victoires en 42 parties.

« On avait une bonne équipe, très bien équilibrée, se rappelle Stéphan Lebeau. Cette année-là, j'ai eu ma première blessure importante : une fracture de la clavicule. Il y a eu des complications dans ma guérison, ce qui a mis prématurément un terme à ma saison. »

Stéphan Lebeau a donc amassé 50 points en 25 parties durant cette saison-là. Même s'il a manqué plusieurs joutes, son passage avec les Cantonniers lui aura servi d'école de vie sur la glace et en dehors de la glace.

« J'ai appris à jouer contre les meilleurs et à vouloir continuer d'être parmi ceux-là, a-t-il souligné. C'est un peu ça que la première étape du midget AAA m'a laissé comme marque pour le reste de ma carrière. »

De joueur à entraîneur

Après avoir pris sa retraite comme joueur de hockey, Stéphan Lebeau se doutait que probablement un jour, il allait faire le saut comme entraîneur. Par contre, revenir avec les Cantonniers pour diriger l'équipe en 2006-2007 et 2007-2008 ne faisait pas nécessairement partie de son plan de carrière.

« Christian Lord m'a approché et j'étais bien content parce que c'est vraiment un beau calibre, a commenté le pilote actuel des Cougars du Collège Champlain. Mon objectif, c'était de rendre les jeunes meilleurs, de les développer et de les aider à aller vers l'autre étape. J'étais un entraîneur, mais aussi un accompagnateur. Le hockey ne se joue pas seulement sur la glace; il y a la préparation, le comportement et ainsi de suite. Il faut donner de bonnes habitudes aux athlètes pour qu'ils atteignent le plus haut niveau. »

Lors de son passage derrière le banc des Cantonniers, Stéphan Lebeau a mené son équipe au 3e rang du classement en 2006-2007 et au 4e rang en 2007-2008.

Pour l'ancien joueur des Cantonniers, cette organisation, qui a beaucoup d'histoire, a une approche exemplaire auprès des jeunes de 15-16 ans. « Elle fait bien les choses et elle est là pour les bonnes raisons, a précisé Stéphan Lebeau, qui a rencontré sa conjointe actuelle Chantal Poulin à l'école secondaire de la Ruche à Magog. Tous ceux qui endossent l'uniforme des Cantonniers ont ce sentiment d'appartenance. Le flambeau se passe d'année en année. Cette équipe est devenue une tradition dans le hockey estrien. Je suis content d'avoir fait partie de cette histoire-là. »

Stéphan Lebeau a vécu plusieurs beaux moments dans sa carrière de hockeyeur, mais avoir remporté la Coupe Stanley en 1993 avec les Canadiens de Montréal figure au sommet de sa liste. « C'est mon plus beau souvenir sans équivoque, a-t-il assuré. Pour un petit gars du Québec qui a grandi en rêvant à la Coupe Stanley, pouvoir la soulever sur la glace du Forum devant la famille, c'est difficile à battre. »


1077 Printemps 20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Deux entreprises de Magog s'unissent pour fabriquer des visières médicales

Deux entreprises de Magog s'unissent pour fabriquer des visières médicales
La Régie de Police de Memphrémagog se veut rassurante

La Régie de Police de Memphrémagog se veut rassurante
NOS RECOMMANDATIONS
Le CEGEP de Sherbrooke créé un fonds d'urgence

Le CEGEP de Sherbrooke créé un fonds d'urgence
Deux suspects recherchés pour vol

Deux suspects recherchés pour vol
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
BdT 17 mars 20
 
Claude Hébert
Dimanche, 5 avril 2020
Le temps d’un confinement

Me Michel Joncas
Jeudi, 2 avril 2020
Coronavirus et bail commercial

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 avril 2020
Un monde perdu, un monde à venir…

Isabelle Simoneau
Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts

François Fouquet
Lundi, 30 mars 2020
Tous dans le même bateau

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
La radio pour rejoindre les communautés culturelles Jeudi, 2 avril 2020
La radio pour rejoindre les communautés culturelles
L'Archidiocèse s'adapte pour Pâques Mercredi, 1 avril 2020
L'Archidiocèse s'adapte pour Pâques
Vives inquiétudes à Coaticook Par Daniel Campeau Jeudi, 2 avril 2020
Vives inquiétudes à Coaticook
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous