magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 23 avril 2014

Ayisha Issa livre un message de persévérance



 Imprimer   Envoyer 

Championne de ju-jitsu et actrice que l'on aperçoit notamment dans l'émission Unité 9, Ayisha Issa s'est arrêtée récemment à l'école du Parchemin, côté Collège et Couvent à East Angus, p2014-04-21our livrer un message d'espoir aux élèves.

La jeune femme s'inspire de son expérience personnelle tirée de son enfance, de son adolescence et de sa vie d'adulte pour dire aux jeunes de s'accrocher lors de coup dur et qu'ils ne sont jamais seuls même s'ils peuvent être tentés de croire le contraire.

L'invitée s'est déplacée à East Angus grâce à la Fondation Bruni Surin et le faisait dans le cadre de la semaine de la persévérance scolaire. « Plusieurs activités sont organisées dans cette semaine et nous avons convenu de la faire plus tard en avril », d'expliquer la directrice de l'école du Parchemin, Angèle Desgagnés.

Interrogée à savoir si les élèves de niveau primaire n'étaient pas trop jeunes pour saisir les sens de ses propos, Mlle Issa croit que non. « Je me souviens comment j'étais quand j'avais cet âge. Je me sentais seule. Pour moi, les rencontrer c'est ma façon de me rendre utile. Les jeunes, à cet âge, ont peut-être de la misère à communiquer, mais ils comprennent. Je veux juste qu'ils sachent qu'ils ne sont pas seuls à vivre quelque chose. Souvent, on croit qu'on est seul à avoir des problèmes, mais ce n'est pas le cas. Il n'y a rien de mal à demander de l'aide et rester soi-même. Si tu prends la décision de trouver une solution, tu vas y arriver. Ça peut prendre du temps, tu ne réussiras peut-être pas du premier coup. Tu peux essayer une variété de choses, mais tu vas y arriver. Si tu as un problème, faut en parler à tes amis, à ton prof, à tes parents.  » Ce qui est important, d'ajouter Ayisha « c'est d'être un bon ami pour soi-même, faire ses devoirs, bien manger, se motiver. Il faut tous les jours faire des choses qui te permettent d'être bien dans ta peau. »  Pour  Mlle Issa, le sport et la discipline que cela demande était une façon de s'en sortir. Cette jeune femme a notamment réussi à s'accomplir par la pratique du ju-jitsu. « Le ju-jitsu m'a appris des choses que je peux appliquer dans ma vie. Ça a changé mon attitude envers la vie. J'ai réussi à m'en sortir. J'ai trouvé ma voie. »

L'invité a mentionné que son père avait quitté le foyer alors qu'elle était âgée de 7 ou 8 ans et que sa mère a dû travailler fort pour subvenir aux besoins de la famille. La jeune fille éprouvait de la difficulté à l'école en plus d'avoir un problème de dyslexie. « Je me sentais toujours différente, très seule, je me sentais mal comprise et plus tard, j'ai commencé à faire un peu de délinquance au secondaire. J'avais de la misère à gérer mes émotions. » La jeune femme avoue avoir eu de la difficulté à accepter son image corporelle. « Je me sentais pas assez belle. J'avais une sous-estime de moi. J'avais des problèmes d'alimentation, j'essayais de ressembler aux modèles selon les valeurs véhiculées. Les arts martiaux m'ont appris à me voir différemment et à m'accepter.

Soumis à un barrage de questions notamment sur sa discipline sportive  et son métier d'actrice, Mlle Issa a effectué quelques démonstrations de ju-jitsu avec la participation des élèves. Elle a également pris du temps pour signer plusieurs autographes.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Opération séduction en vue pour attirer les 25-45 ans

Opération séduction en vue pour attirer les 25-45 ans
Récompensé pour son implication

Récompensé pour son implication
NOS RECOMMANDATIONS
Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD

Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 octobre 2018
Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD
Les Cantonniers viendront en aide aux sinistrés Par Vincent Lambert Mercredi, 17 octobre 2018
Les Cantonniers viendront en aide aux sinistrés
Nos deux universités se démarquent au pays Par Vincent Lambert Lundi, 15 octobre 2018
Nos deux universités se démarquent au pays
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous