Théâtre des employés du CHUS
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
Théâtre des employés du CHUS
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Sylvie L. Bergeron Par Sylvie L. Bergeron

Lundi, 6 novembre 2017

Apéro culturel pour connaître et reconnaître nos champions en arts et culture



 Imprimer   Envoyer 
Photos d’Arlette Vittrecoq, exposition de la Galerie d’art Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, en nomination à l'Apéro culturel.

Comme dernière chronique régulière à ce journal Internet, le sujet des prochaines lignes tombe à point nommé. Il me tardait en effet de faire connaître nos championnes et nos champions en arts et culture en Estrie. Après une campagne aux élections municipales plutôt morne en la matière, une courte séance « d'autogratulation » peut agir tel un baume, telle une bonne tape dans le dos.

Il y a quelques jours, nous avons pu apprécier le désormais célèbre Gala de l'ADISQ. On le sait, ce gala et ce tapis rouge télévisés visent à récompenser une fois l'an les artistes de l'industrie du disque et de la musique au Québec. Dans la foulée de ceux-ci, plusieurs autres événements du même genre vont bientôt suivre. Bien couverts par les médias et très prisés du public Ils souligneront à leur manière le travail exemplaire ou des humoristes ou des auteurs et des écrivains, des cinéastes/vidéastes, des organismes et des travailleurs culturels, etc.

Ici, en Estrie, l'Apéro culturel du Conseil de la culture joue en quelques sorte ce rôle d'événement-reconnaissance du et pour le milieu. Si on excepte, par exemple, le Grand Prix du livre de l'Estrie, les Prix littéraires de l'Association des auteures et auteurs de l'Estrie, les Mérites estriens, le Gala Reconnaissance Estrie, le Gala du rayonnement de l'Université de Sherbrooke, ainsi que les Grands Prix du tourisme Desjardins des Cantons-de-l'Est et la Course pancanadienne des régions, la formule 5 à 7 du Conseil offre une rare occasion de mettre en lumière les meilleurs de la cuvée annuelle.

Ils sont d'ailleurs légions les artistes en Estrie qui remportent des prix sinon prestigieux du moins significatifs de leur cheminement de carrière. Parmi nos vedettes, ceux et celles qui ont brillé de tous leurs feux récemment, mentionnons Véronique Drouin, Patrice Michaud, David Goudreault, Micheline Dumont, Nicholas Giguère, Félix Lajeunesse, Michèle Plomer, Ahn Minh Truong, Guillaume Rousseau, Chantal Julien, Andrée A. Michaud, André-Daniel Drouin, pour nommer qu'eux autres. Finalistes, récipiendaires ou lauréats, ils nous font honneur et ils rayonnent partout au Québec et ce, dans toutes les disciplines artistiques et tous les secteurs culturels confondus.

Au fil des ans, ces artistes-artisans-auteurs-créateurs-travailleurs-organismes-culturels nous laissent en héritage des réalisations qui font aujourd'hui pour demain notre plus grande fierté. Toutes les formes et tous les styles y passent, en plus de forger lentement mais sûrement notre imaginaire et de bâtir notre patrimoine culturel. Qu'elles soient originales ou suspectes, figuratives ou abstraites, philosophiques ou numériques, fictives ou terre-à-terre, leurs œuvres tissent, à force, le fil d'Ariane de notre inconscient collectif.

À la veille de l'armistice, rappelons pour souvenir le Monument aux braves de la côte King que l'on ne saurait manquer et qui a eu son « Ange de la victoire ». Communément appelé « l'ange à trois pattes », le cénotaphe de George William Hill a été érigé en 1926 pour honorer les survivants de la Première Guerre mondiale et les soldats sherbrookois tombés au combat. Aujourd'hui, la sculpture de bronze, installée sur un socle de granit, dans la côte King, se veut emblématique. Contre vents et marées, elle s'est imposée parmi les principaux points d'intérêts de la Cité des rivières devenue.

Grâce à la précieuse collaboration de partenaires fidèles : le Conseil des arts et des lettres du Québec, les Caisses Desjardins des Cantons-de-l'Est, la Société Radio-Canada, le Cégep de Sherbrooke, la Corporation de développement économique communautaire, la Société nationale de l'Estrie et la Fabrique culturelle, les talents de chez nous, enfin, vont rayonner. Le soir du 21 novembre prochain, en pleines festivités du quarantième anniversaire du Conseil de la culture de l'Estrie, organisme régional de concertation, nous les applaudirons haut et fort.

Mais qui, des douze finalistes, obtiendra son quart d'heure de célébrité ? Empruntée à Andy Warhol, l'avant-gardiste du Pop Art américain qui prétendait que la gloire n'est qu'un miroir aux alouettes, cette expression, un peu frustre, nous convainc au demeurant de l'importance des activités de reconnaissance en matière d'art et de culture. Si modestes soient-elles, les quelques secondes de gloire font souvent la différence chez un artiste, qu'il soit en devenir ou à mi-parcours, en pleine possession de ses moyens ou en émergence.

D'ici le Grand soir de l'Apéro culturel, lequel sera animé par Louis-Philippe Hébert, dit Louphi, un artiste émérite de Richmond, profitons-en pour apprendre à mieux connaître ces gens passionnés qui ont l'heur de taquiner d'une fois l'autre notre trop prude curiosité.

Découvrons donc sans ambages la Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, l'Ensemble à vents de Sherbrooke, le projet GeriART de l'organisme Le vent dans les arts, en lice pour le prix Développement culturel; Marie-Lou Béland, Ariane DesLions, Luc Delestrie, pour le prix Relève; Marie-Anne Catry, Madeline Deriaz, Véronique Grenier, pour le prix Excellence Culture Estrie; Stéphanie Morrissette, Angèle Séguin, Tanya St-Pierre et Philippe-Aubert Gauthier, pour le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec, assorti d'une bourse de 5 000 $. Le mot de Cambronne à chacun et chacune !

Photos dans le texte: Perry Beaton 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)

Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)
Six questions à Sébastien Plante (Les Respectables)

Six questions à Sébastien Plante (Les Respectables)
NOS RECOMMANDATIONS
Un Frigo Free pour sensibiliser la communauté universitaire

Un Frigo Free pour sensibiliser la communauté universitaire
La magie de l’éveil musical

La magie de l’éveil musical
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Théâtre des employés du CHUS
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 10 novembre 2017
Des films pour vous mettre dans l’esprit des Fêtes

CFLX
Tire le coyote
Une inspiration signée Lady Gaga Par Marianne Therriault Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation Par Vincent Lambert Jeudi, 16 novembre 2017
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation
Changer ? Oui, tu as le droit ! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous