magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 23 janvier 2015

Voici la question qui mérite votre attention



 Imprimer   Envoyer 

Un individu vient d'acquérir un immeuble et suite à la démolition d'un mur, il s'aperçoit qu'il y a de la moisissure possiblement causée par une infiltration d'eau.  Il dénonce alors sans délai le vice à son vendeur. L'acheteur n'ayant pas obtenu de réponse dans le délai imparti, il poursuit ses travaux. Lors des travaux, il s'aperçoit qu'un mur porteur a été démoli et que l'immeuble semble commencer à s'affaisser. Il décide de faire les travaux afin de réparer ce vice, puisque de toute façon, il a déjà transmis un avis de dénonciation qui est demeuré sans réponse. Suite à la fin des travaux, il envoie une mise en demeure afin de réclamer le coût total des travaux qu'il a entrepris, autant pour réparer l'infiltration d'eau que pour la réparation occasionnée par l'enlèvement du mur porteur.  Sa réclamation peut-elle viser tous les dommages découverts à l'immeuble?

Non. L'acheteur aurait dû dénoncer la problématique liée à l'enlèvement du mur porteur suite à sa découverte. En effet, chaque vice découvert doit être dénoncé afin de permettre au vendeur qui le désire de procéder à une inspection et aux travaux de réparation, le cas échéant. L'acheteur pourra donc réclamer une diminution du prix de vente représentant la valeur des travaux liés à l'infiltration d'eau, mais pas relativement au mur porteur, puisque ce vice n'a jamais été dénoncé.

La question de la semaine a été posée à :

Me Marc Bergeron
Boivin & Associés
Services juridiques de l'APCHQ



Hyundai Sherbrooke juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Plus de quarante chantiers dans les rues de Sherbrooke

Plus de quarante chantiers dans les rues de Sherbrooke
Une exposition installative in situ en trois temps avec José Luis Torres

Une exposition installative in situ en trois temps avec José Luis Torres
NOS RECOMMANDATIONS
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?

L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?
Le pays qui refuse de naître

Le pays qui refuse de naître
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

JD 22 juin 2020
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
Les clichés du miroir Par François Fouquet Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup! Par Daniel Campeau Jeudi, 2 juillet 2020
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
L’an 2 du projet artistique Cultures croisées :  L’art, la terre et les racines Par Daniel Campeau Samedi, 4 juillet 2020
L’an 2 du projet artistique Cultures croisées : L’art, la terre et les racines
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous