GRANADA 5 NOV 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
SMLT_2021
ÉDUCATION / Éducation
Cégep de Sherbrooke Par Cégep de Sherbrooke

Lundi, 23 avril 2018

Anh Minh Truong : du cégep au grand écran


Publireportage

 Imprimer   Envoyer 

À l'occasion du 50e anniversaire du Cégep de Sherbrooke, nous commémorons son histoire, son évolution, et partageons quelques anecdotes...

Maintenant reconnu et grandement récompensé pour ses créations, le réalisateur et scénariste sherbrookois, Anh Minh Truong, y a été une étape à la fois pour se tailler une place dans l'industrie cinématographique québécoise. Son passage au Cégep de Sherbrooke (2002), où il a complété des études en arts plastiques, a largement contribué à façonner l'artiste accompli qu'il est aujourd'hui.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce sont les cours de philosophie et de littérature qui constituent les meilleurs souvenirs de la formation collégiale du réalisateur. En plus de lui procurer un bagage intellectuel, ces cours lui ont permis de développer son sens critique et son ouverture sur le monde. « Ces cours m'ont appris à donner de la valeur et de la pertinence à mes créations, mais aussi à comprendre pourquoi je voulais faire ce métier », souligne-t-il.

Selon lui, les plus grandes compétences qu'il a acquises ne viennent donc pas forcément de sa formation artistique, mais plutôt de ces matières complémentaires qu'il considère comme essentielles : « Le talent, ce n'est pas tout. Ce n'est que la pointe de l'iceberg. Il ne faut négliger aucune matière, car chacune contribue à développer notre culture, notre intelligence, notre curiosité, toutes des qualités importantes chez un réalisateur », assure-t-il.

Au-delà de la formation, certains enseignants et certaines enseignantes ont également eu un apport significatif dans l'épanouissement du réalisateur. « Lorsque je croise certains enseignants, comme Michel Côté, on peut discuter pendant des heures, mentionne-t-il. Il a même joué dans une scène d'un film que j'ai réalisé lorsque j'étais à l'université », raconte-t-il.

Encore aujourd'hui, Anh Minh Truong croit que ses deux années passées au Cégep de Sherbrooke ont eu des répercussions positives sur son processus créatif : « Quand je crée, je sais qu'inconsciemment mes expériences de vietant scolaires que personnelles transparaissent dans mes réalisations. C'est inévitable. »

Certains prix qui ont marqué les esprits et propulsé sa carrière

Parmi les nombreux prix à son actif, certains sont à l'origine de grands tournants dans la carrière du réalisateur. On ne peut pas passer à côté de sa victoire à la compétition en ligne Silence on court/ONF à Cannes en 2005 avec son court-métrage  Mon œil . « Un prix avec le nom Cannes, ça aide beaucoup, disons », souligne Truong. Ce prix lui a entre autres permis de percer le monde du vidéoclip à Montréal.

En 2007, il a été participant et finaliste à l'émission  Fait ça court  à Télé-Québec, une compétition entre cinéastes québécois. Ses films et sa signature épurée ont été très bien accueillis par le public et l'industrie, ce qui lui a permis de se tailler une place de choix dans le marché publicitaire à Montréal.

À cela s'ajoute plusieurs nominations dont trois aux Gémeaux et d'innombrables prix lors de compétitions et de festivals prestigieux. Aujourd'hui, lorsqu'on lui demande où il en est dans sa carrière, il répond sans hésitation qu'il se trouve « exactement où il a toujours voulu être », c'est-à-dire à la porte d'entrée du monde des longs métrages... cette même porte qu'empruntent les Xavier Dolan et Denys Arcand de ce monde !


SSRI_OCT_2021
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les objets perdus d'Evelyne Brochu

Les objets perdus d'Evelyne Brochu
Moule zébrée détectée au Lac Massawippi, catastrophe écologique

Moule zébrée détectée au Lac Massawippi, catastrophe écologique
SMLT_2021
NOS RECOMMANDATIONS
Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière  55 800$ pour les patients !

Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière 55 800$ pour les patients !
Premier meurtre de l’année  à Sherbrooke

Premier meurtre de l’année à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Coop Funéraire arrangements oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir A nov 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 20 octobre 2021
Ne tuons pas la beauté du monde

François Fouquet
Lundi, 18 octobre 2021
Une vie, un sentier, des repères

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
L’Estrie déborde d’imagination pour l’halloween Par Daniel Campeau Jeudi, 21 octobre 2021
L’Estrie déborde d’imagination pour l’halloween
Un cycliste frappé  mortellement à Sherbrooke, la conductrice poursuit son chemin ! Par Daniel Campeau Lundi, 18 octobre 2021
Un cycliste frappé mortellement à Sherbrooke, la conductrice poursuit son chemin !
Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière  55 800$ pour les patients ! Par Daniel Campeau Lundi, 18 octobre 2021
Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière 55 800$ pour les patients !
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut