magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 17 septembre
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Découvrir le monde à la retraite
Liette Pellerin et Robert Deslauriers Par Liette Pellerin et Robert Deslauriers

Lundi, 1 février 2016

Île qui laisse un froid dans le dos : Alcatraz


Écrit par Liette Pellerin et Karine Pellerin

 Imprimer   Envoyer 

Étant de passage à San Francisco pour cinq jours avec ma fille, une visite à Alcatraz fut un incontournable. Même si l'île n'a que 235 ans d'histoire, ses murs sont remplis d'étapes impressionnantes et leurs passages dans le temps auront laissé place à beaucoup de faits vécus douloureux. 

Remontons à plus de deux siècles pour y découvrir toutes les transformations de cette île.

Elle est située dans la baie de San Francisco à 2,4 kilomètres de la côte californienne. Elle fut nommée ainsi en 1775 par un explorateur espagnol en raison de son très grand nombre de pélicans vivant sur l'île. Le nom de l'aigle noir en espagnol est alcatraz. Elle mesure environ 90 000 mètres carrés, soit 9 hectares. Sans visites de bâtiments, cela nous prend environ une demi-heure pour en faire le tour.

L'armée américaine y construisit une réserve militaire à partir de 1850. Des canons, de hauts murs et une citadelle apparurent près du phare. Elle pouvait contenir jusqu'à 200 hommes en cas de siège. Avec le déclenchement de la Guerre de Sécession en 1861, les soldats et l'artillerie furent augmentés. Et le Fort Alcatraz changea de nom pour devenir Le Rocher.

La prison militaire

Après la Guerre de Sécession, les canons furent retirés. Une prison en brique fut aménagée et en 1868, Alcatraz devint un lieu de détention pour les prisonniers militaires. Le nombre de prisonniers passa de 25 en 1899 à 441 en 1900. 

L'isolement de l'île, ses eaux froides et les courants violents du Golden Gate font d'elle un endroit où les prisonniers ne s'échappent pas facilement. On y construit un grand bâtiment de béton pouvant contenir 600 cellules, une cuisine, un réfectoire et une infirmerie. L'élévation de cette prison sur l'île équivaut à un édifice de 13 étages. En 1912, Le Rocher fut achevé et on y installe une centrale électrique. 90 officiers travaillaient sur des quarts de travail de 8 heures. Leurs familles pouvaient habiter l'île. Alcatraz n'avait pas de chambre à gaz pour les exécutions. 

La prison pour les civiles

À partir de 1933, Alcatraz fut transféré au Département de la Justice des États-Unis. Ils voulaient faire de cette prison un établissement carcéral modèle, offrant le maximum de sécurité pour prévenir les évasions. On pensait ainsi montrer au public que l'État était résolu à enrayer la hausse de la criminalité des années 30. 

Fermeture de la prison d'Alcatraz

En 1963, la prison ferme définitivement ses portes sous l'ordre de Robert Kennedy après 29 ans d'opérations. Cette exigence de l'État était due aux coûts de services trop élevés. Tout devait être acheminé par bateau, y compris 3 millions de litres d'eau potable par semaine. Les bâtiments se dégradaient à cause de l'eau salée qui était projetée par le vent. 

La reconversion du site

L'île d'Alcatraz fut ouverte au public en 1973 et devint rapidement un lieu touristique très fréquentée. Maintenant, tous les touristes qui visitent San Francisco pour la première fois inscrivent à leur agenda l'excursion d'Alcatraz, comme nous l'avons fait. Nous sommes plus d'un million de visiteurs par année. On remonte dans le temps lors de cette visite. Les lieux sont relativement bien conservés et sont chargés de lourdes histoires. 

L'occupation amérindienne de 1969

En novembre 1969, 78 Indiens mohawk débarquent sur l'île. En moins d'un mois, ils étaient plus d'une centaine de tribus différentes. La majorité était des étudiants de l'Université de Los Angeles. Ils écrivirent une déclaration appelée « Nous tenons le Rocher », dans laquelle ils proposaient d'acheter Alcatraz avec des perles de verre et des chiffons de toile, comme les Blancs l'avaient fait pour Manhattan, 300 ans auparavant.

En retour, ils exigeaient un centre culturel et universitaire où ils pourraient recevoir une éducation dans leur langue et un mode de vie conforme à leur culture et leurs croyances. Il fallut un an et demi avant que les autorités réussissent à les déloger en leur coupant l'eau, l'électricité et le téléphone. Il y eut un incendie et 5 bâtiments furent détruits. 

Quand nous arrivons sur l'île, le principal bâtiment qui retient notre attention est la prison. Des audioguides en 8 langues nous sont remis à l'entrée. En suivant exactement les instructions du parcours, on peut ainsi entendre ce qu'a pu être la « vie » des prisonniers entre ces murs. Les rangées de cellules dans la prison sont impressionnantes et les histoires d'évasions réussies ou pas sont bien expliquées. 

Comment on vivait en prison

La vie à Alcatraz était très structurée. Les prisonniers n'avaient que 4 droits : manger, être habillés, avoir un toit et une assistance médicale au besoin. 1 576 prisonniers vécurent dans ces murs. Ils avaient la possibilité de travailler, correspondre avec l'extérieur et recevoir des visites. Ils pouvaient jouer au baseball pendant quelques heures les fins de semaine. 

Les évasions

Pendant les 29 ans d'opération de la prison, de 1934 à 1963, 36 détenus ont essayé de s'évader. 23 furent rattrapés, 6 tués par balle et 3 enfuis par la mer et ne furent jamais retrouvés (présumés noyés). Les derniers furent exécutés dans une chambre à gaz de la prison de San Quentin. On obligeait les prisonniers à prendre une douche chaude afin qu'aucun d'entre eux ne s'accoutume à l'eau froide au cas où une évasion serait planifiée pour rejoindre le continent à la nage. 

Les prisonniers célèbres

Al Capone : personnage important du crime organisé de Chicago qui fut condamné en 1931. Il a continué ses affaires en corrompant les gardiens. Lorsqu'il attrapa la syphilis, il fut transféré dans une prison de Los Angeles. Il y vécut pendant 5 ans.

Henry Young : condamné pour vol à main armée et meurtre en 1935. Il tenta de s'échapper avec deux autres détenus. Par la suite, il assassina l'un d'entre eux avec une cuillère. Il y vécut pendant 13 ans.

Alvin Karpis : montréalais de naissance et ayant obtenu une citoyenneté américaine dans les années 30. Il n'essaya jamais de s'évader. Condamné pour gangstérisme, il se battait souvent avec les codétenus. Il y vécut pendant 26 ans. 

Les frères Anglin : criminels spécialistes en évasion. Leur peine à Alcatraz était de 60 ans. Avec la complicité de Frank Morris, ils s'évadent pendant la nuit et fabriquent des mannequins pour mettre dans leurs lits. 

Une nouvelle de dernière heure

Ce lundi 12 octobre 2015, un documentaire diffusé sur History Channel affirme que les deux frères Anglin évadés sur un radeau de fortune avec Frank Morris en 1962 seraient toujours vivants. Ils auraient plus de 80 ans. Leurs neveux avancent détenir les preuves qu'ils sont bien en vie. On n'a jamais su s'ils avaient atteint la côte californienne et le FBI conclut l'évasion par une noyade inévitable en 1979. 

Au cinéma

Le Prisonnier d'Alcatraz : ce film relate la vie du prisonnier Robert Stroud et est interprété par Burt Lancaster. Tourné en 1962.

Le Point de Non-Retour : la prison sert de lieu de rendez-vous pour une organisation criminelle. Ce film fut tourné 3 ans après la fermeture de la prison.

L'Évadé d'Alcatraz : film inspiré de l'évasion de 1962. Clint Eastwood est l'acteur principal. Tourné en 1979.

Meurtre à Alcatraz : ce film montre la torture subie par le prisonnier Henry Young dans les cachots. Kevin Bacon est l'un des acteurs principaux. Tourné en 1995.

The Rock : ce film évoque une prise d'otage fictive de touristes visitant Alcatraz. Interprété par Nicolas Cage et Sean Connery. Tourné en 1996.

... Et combien d'autres.

À San Francisco, on se présente au Pier 33 de l'Embarcadero pour prendre le bateau allant sur l'île. Je vous conseille de réserver vos billets longtemps à l'avance (plusieurs semaines) surtout en été si vous désirez avoir vos places sur le bateau. Prévoir deux à trois heures pour la visite sur l'île excluant les deux transports et les attentes. Le coût de la visite d'Alcatraz fut de 242 $ pour deux incluant une croisière et souper sur un bateau. Elle fut achetée sur le site web Viator.com

Ce site historique est incroyable, mais l'ambiance est quelque peu particulière. J'y retournerais probablement dans quelques années. Son équivalent en tant que prison moderne « super-max » a été construit à Florence, Colorado. 

Bonne semaine et au plaisir de vous savoir avec nous dans un autre Monde.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Conduite dangereuse : la SQ recherche un suspect

Conduite dangereuse : la SQ recherche un suspect
Réparation automobile : comment éviter la surchauffe du moteur

Réparation automobile : comment éviter la surchauffe du moteur
NOS RECOMMANDATIONS
Si on ne peut se fier au passé!

Si on ne peut se fier au passé!
Sherbrooke : un individu recherché pour vol

Sherbrooke : un individu recherché pour vol
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir Par Maxime Grondin Lundi, 13 septembre 2021
Dépister le cancer du poumon plus tôt pour plus de chances de s’en sortir
Belle reconnaissance pour Sherbrooke Innopole Jeudi, 9 septembre 2021
Belle reconnaissance pour Sherbrooke Innopole
Quoi faire ce weekend? Par Catherine Blanchette Jeudi, 9 septembre 2021
Quoi faire ce weekend?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut