magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 24 février 2016

La 2e édition d'un Lunch presque parfait à la Cité-école LSL



 Imprimer   Envoyer 

Par un samedi qui aurait pu être consacré à d'autres activités, vingt-trois élèves du deuxième cycle du secondaire de la Cité-école Louis-Saint-Laurent suaient autour de leurs casseroles. Ils devaient préparer cinq plats particuliers à l'occasion de la seconde édition d'un Lunch presque parfait. Goût, esthétique, description de ces derniers devaient impérieusement plaire aux cinq juges pour déterminer qui des cinq équipes participantes inscrirait son lunch presque parfait au menu de la polyvalente.

Dynamique, Jean-Patrice Fournier, chef propriétaire du service de traiteur Le Poivron Rouge et ancien de la Cité-école, a dirigé la brigade des élèves d'une main ferme tout en conservant un sourire en coin, les aidant dans les moments difficiles. Durant cinq ateliers, auxquels les participants devaient se présenter, ils ont exploré plusieurs techniques gastrologiques, tout en répondant haut et fort « Oui chef » aux conseils reçus. M. Fournier commente: « C'est une superbe surprise de voir ces jeunes préparer en si peu de temps des assiettes comme ça, j'étais étonné, c'était wow !, s'est exclamé celui qui, comme les scouts, s'est dit prêt à revenir l'an prochain si on le lui demandait.

L'activité visait à développer leur capacité à créer des recettes nouvelles tout en devenant autonomes en cuisine. Le comité organisateur souhaitait qu'ils découvrent des facettes de la saine alimentation et de l'autonomie. Ils favorisaient le renforcement d'un sentiment d'appartenance tout en œuvrant dans un esprit de camaraderie. L'aspect pécuniaire de la composition d'un menu complet, l'achat des denrées, la maximisation des ingrédients et l'apprentissage des techniques de base de l'art culinaire ont prédominé tout au long du projet.

Pendant ce temps, une autre équipe de trois vidéastes, supervisée par Camil Gaulin de MAtv, captait sur le vif les exploits des «cantiniers» tout en enregistrant ces propos. De ces heures de prise de vue, les apprentis devaient en tirer le scénario, les images et la trame sonore. Ils avaient à créer trois émissions diffusées sur ce réseau et sur celui de Câble Axion que les résidents du Haut-Saint-François ont la possibilité de les visionner en direct ou en reprise. Ces jeunes ont eu la chance de visiter les studios de l'entreprise. « Ça a été pour eux plus que bénéfique », rend compte Sébastien Tison, agent de développement loisir pour la MRC du Haut-Saint-François.

En cette matinée de la compétition, chaque équipe a dû présenter ses factures d'achat. Dépasser la somme de 100 $ pour apprêter les cinq plats les aurait disqualifiés sur-le-champ. Disposant de deux heures, les chefs en devenir devaient penser à cuire leurs aliments. Certains nécessitaient, selon le cas, des temps différents pour être à point. Il fallait touiller des sauces afin qu'elles ne figent pas, battre des mousses, les réfrigérer, apprêter les assiettes pour qu'à leur vue, les juges salivent, anticipant le plaisir d'y goûter à 12 h 30 tapant ! Puis, chaque équipe devait détailler leurs compositions, énumérer les ingrédients utilisés afin que les dégustateurs puissent mieux les évaluer.

Maryline Arpin, du HSF en forme, Jimmy Lizotte, de Câble Axion, Ghislain Houle, des Moulures John, Sarah-Maude Talbot, ministre de la Santé et du Bien-être du parlement de la Cité-école et du chef du Poivron Rouge, Jean-Patrice Fournier, leur mentor, se sont prêtés à la difficile tâche de juger, selon des critères objectifs bien spécifiques, les portions présentées.

L'équipe des blancs, formée de Jérémy Moisan-Godbout, Gabrielle Vachon, Élizabeth Cloutier, Gabriel Brochu-Lessard et Olivier Monier, ces deux derniers contraints de s'absenter, a remporté la palme. Le groupe a réussi à composer leur 5 services avec un budget de 89 $, rapportait Élizabeth qui admettait que s'ils avaient choisi un mets différent pour remplacer le cocktail, le coût aurait été moindre. « La compétition était forte, j'ai été impressionnée par les plats des autres », confiait-elle.

Pour Jérémy, l'aspect rivalité importait moins. « On visait l'originalité, on voulait des plats qui sortaient de l'ordinaire », s'est-il plu à expliquer. Gabrielle a confié que durant le projet, tout a bien été. « On était tous à nos affaires. Personnellement, j'aime toujours explorer de nouveaux mets, je fais souvent des expériences à la maison », décrivait cette dernière.

Les membres du comité organisateur, Véronik Beaumont, du Carrefour jeunesse-emploi, Marilyne Arpin, du Haut-Saint-François en forme, Sébastien Tison, de loisir MRC du HSF, Marie-Claude Labbé et Jean Lavigne, de la Cité-école Louis-Saint-Laurent, ont pris plaisir à planifier et à superviser ces activités. Francis Lord, enseignant superviseur des élèves, a su animé la rencontre avec brio.

Le Lunch presque parfait n'aurait pu aussi bien se réaliser sans la participation des Épicuriens qu'étaient les diffuseurs MAtv, Câble Axion, Le Poivron Rouge, les Moulures JOHN et les 4 organismes qui se sont investis dans le projet. Les Gourmands, composés des IGA René Couture d'East Angus et IGA Gilles Denis de Cookshire ont facilité les achats des participants en leur proposant les aliments de circonstance et de judicieux conseils. Les Friands, pour leur part, ont appuyé financièrement à l'entreprise. Il s'agit du député Ghislain Bolduc et des Caisses Desjardins du Haut-Saint-François. Pour plus de photos, consultez journalhsf.com


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!

Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!
La Série Canada-Russie CIBC de retour à Sherbrooke

La Série Canada-Russie CIBC de retour à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Pont Bishop’s à Lennox; les travaux commencent le 7 mai

Pont Bishop’s à Lennox; les travaux commencent le 7 mai
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - avril 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Hyundai Sherbrooke - avril 2018
Le meilleur et le pire Par François Fouquet Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas
Immigration : réflexions autour d’un livre Par Daniel Nadeau Mercredi, 18 avril 2018
Immigration : réflexions autour d’un livre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous