Sherbrooke t'en bouche un coin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Coupons-rabais Calendrier Annuaire
 
Le Papotin
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Bingo Abénaquis
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Chroniques
Lundi, 8 octobre 2012

Historique de la paroisse de Saint-Clément de Dudswell (Première partie)



 Imprimer   Envoyer 

Par Jacques Robert

Les origines

Au début des année 1900, encouragées par le Clergé catholique, plusieurs familles en provenance de la Beauce vinrent s'installer dans la campagne entourant le petit village de Bishop's Crossing, dont la population était presqu'exclusivement de langue anglaise. Ils venaient justement s'installer sur des terres abandonnées par des familles anglaises, les enfants ayant quitté Dudswell pour les États-Unis ou l'Ouest canadien.

N'étant pas assez nombreux pour exiger une église et un pasteur, ces braves colons allaient faire leurs dévotions soit dans la paroisse de Saint-Adolphe de Dudswell1 , (Photo de l'église à droite, inaugurée en 1899) ou de celle de Saint-Raphaël-de-Bury. À l'époque, les services religieux, très nombreux, se tenaient évidemment le jour du Seigneur, mais très souvent, certains jours de la semaine. Ils devaient donc interrompre leurs travaux sur la ferme et faire, beau temps mauvais temps, jusqu'à 6 milles en voiture à cheval pour se rendre dans leur église, souvent par des chemins boueux et la plupart du temps impassables. Nous pouvons facilement imaginer ce que ces déplacements pouvaient être l'hiver par grand froid, ces randonnées étant, parfois difficiles et parfois agréables, surtout les soirs de pleine lune.

C'est donc dans les registres de ces deux paroisses que nous retrouvons aujourd'hui les premiers baptêmes, mariages et sépultures des premiers ancêtres canadiens français de Bishopton.

Le petit village s'agrandit rapidement et tout autour on comptait de plus en plus de familles catholiques. À partir de 1905, trois écoles catholiques furent érigées autour de Bishop's Crossing dont une dans le village même et deux dans les principaux rangs2 . Elles faisaient partie de la Municipalité Scolaire Dissidente de Dudswell, en fonction depuis 1886.

Le 2 octobre 19173 , la municipalité du village est érigée, mais il n'y a toujours pas d'église catholique.

Ainsi, au cours de l'année 1921, un comité spécial est formé et sera chargé de trouver des fonds, un terrain et des plans pour une future église. Une requête signée par un groupe de francs-tenanciers de cet endroit, est adressée à l'Évêque de Sherbrooke, Mgr Paul Larocque, pour obtenir l'autorisation de fonder une nouvelle paroisse et d'y nommer un curé résident.

Cette demande fut bien reçue par les autorités du diocèse de Sherbrooke, car le 26 juillet 1922, la paroisse de Saint Clément de Dudswell est érigée canoniquement. Elle le sera civilement le 27 juin 1923 4.

À l'automne 1922, une délégation des paroissiens avait le plaisir de recevoir le premier curé, l'abbé Nil St-Laurent. Son frère, Louis St-Laurent, était professeur de droit à l'Université Laval, futur ministre de la justice au fédéral et futur premier ministre du Canada. Les registres de cette paroisse s'ouvrent donc en l'année 1922.

En attendant la construction d'une église, les premiers services religieux ont lieu dans la grande salle de la gare de Dudswell Jonction5 (photo à droite à la page précédente ) après avoir reçu l'autorisation du gérant du Québec Central. Bien que non catholique, ce dernier accéda volontiers à cette demande espérant que cela attirerait des bénédictions sur sa compagnie. Le curé Saint-Laurent officia la première messe le 1er octobre, assisté de M. A. Savoie, opérateur sur le chemin de fer.

Il fallait maintenant s'occuper de trouver un local décent, plus officiel, pour les services religieux. Une assemblée, de tous les paroissiens, présidée par le curé St-Laurent, eu lieu dans la grande salle de la gare de Dudswell Jonction 5. Il fut décidé d'acheter la grande propriété du Colonel Lévi Gilbert située en plein milieu du village. La maison servirait de presbytère tandis que la grange située derrière (photo de droite) serait aménagée en première chapelle.

Les grands tenanciers présents étaient Edmond Robert, Omer Labrecque, Alfred Boulet, Archelas Fortin, Napoléon Laflamme, Albert Gravel et autres. Mgr Paul Laroque approuva cette décision et le contrat de vente fut singé 18 octobre suivant. Étaient présents à la signature, le vendeur M. Levi J. Gilbert, Edmond Robert, Alfred Powell et le curé Saint-Laurent.

Le 29 septembre 1922, par ordonnance, Mgr Paul Laroque érige un corps de marguilliers. Les premiers nommés à ce titre sont Edmond Robert, Alexandre Bernard et Edward Weir. Ce dernier, d'origine irlandaise et catholique, était le cordonnier du village. Il était sourd et muet comme l'était sa digne épouse.

On entreprit immédiatement les travaux nécessaires à la modification de la grange en une chapelle temporaire digne d'y célébrer les offices religieux (Photos ci-contre).

Jeudi, le 14 décembre, Mgr Paul Laroque procéda à la bénédiction du nouveau temple catholique, une construction en bois de quatre-vingt pieds de longueur et vingt pieds de largeur ayant un jubé de vingt-cinq pieds de profondeur et vingt de largeur. (Photo ci-contre)

Une annexe à la grange de forme carrée fut construite. Elle mesurait 18 pieds par 18 et servait de vestibule et abritait un escalier conduisant au jubé. Cette construction supportait le cloché avec sa cloche ainsi que sa croix.

La cloche avait été achetée à l'église méthodiste de Lawrenceville au coût de $100.00. Elle pesait 565 livres. Elle fut bénite le 22 novembre 1923.

Cette chapelle temporaire servit jusqu'en 1955, donc près de 35 ans.

Le premier baptisé de la paroisse fût Joseph Pierre André Cliche, le 18 octobre 1922 et le premier mariage, Philibert Pomerleau et Marie-Anna Crête, le 29 novembre 1922.


Salle paroissiale

À partir de 1922, les activités des différents organismes et les fêtes paroissiales se déroulaient dans les Town Hall, édifice situé en face de l'Hôtel de Bishopton et disparu aujourd'hui. Nous partagions cet édifice avec les Anglais. En 1943, les catholiques du village décidèrent qu'il était temps de se doter de leur propre salle paroissiale. Pour ce faire, le garage du presbytère fut aménagé à cette fin, cela, grâce à la générosité des paroissiens. En 1952, cette salle fut déménagée sur le chemin de La Jonction (rue Gilbert) et transformée en résidence pour un jeune couple de la région. En 1973, elle fut vendue et déménagée à East Angus.


Origine des Photos

1. Nil Saint-Laurent : Tirée de la photo du groupe des curés de Saint-Clément de Dudswell exposée dans l'église actuelle.
2. Gare Dudswell Jonction: Carte postale en couleur appartenant à Mme Nicole Guimond de Bury.
3. Propriété de Levi Gilbert: L'original appartenait à Mme Dorine Davis.
4. Photos de la première chapelle (extérieur et intérieur) : appartiennent à la famille Ernest Robert.

***********

Dans le prochain Papotin, nous verrons qu'en 1955, les paroissiens de Saint-Clément de Dudswell se doteront d'un nouveau temple, l'église actuelle.


  1. Église de Saint-Adolphe de Dudswell nouvellement inaugurée (1899).
  2. Dont l'école No 2, à l'intersection de la rue Gilbert et le chemin Robert.
  3. Voir Gazette Officielle de 1917, page 2256
  4. Voir Gazette Officielle, page 2223.
  5. La gare de Dudswell Jonction était située sur le chemin George

Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un 4e rendez-vous pour les amateurs de bonne «bouffe»

Un 4e rendez-vous pour les amateurs de bonne «bouffe»
Valérie Milot, André Plante, Jule Lamontagne, et autres virtuoses

Valérie Milot, André Plante, Jule Lamontagne, et autres virtuoses
NOS RECOMMANDATIONS
L’Orford Express de retour à Sherbrooke

L’Orford Express de retour à Sherbrooke
Un camion de 18 roues verse dans une courbe

Un camion de 18 roues verse dans une courbe
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

magasingeneral.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 26 mai 2017
Collations avant un entrainement soutenu

Allison Pruneau
Vendredi, 26 mai 2017
On veut partir!

Marie Fortier, spécialiste des bébés
Jeudi, 25 mai 2017
Un nouveau bébé à l’horizon!

Valérie Guillemette
Jeudi, 25 mai 2017
Alexandre Nadeau: faiseur de miracles?

Geneviève Kiliko
Mercredi, 24 mai 2017
Le centre cœur émeraude avec Isabelle Chevalier

Daniel Nadeau
Mercredi, 24 mai 2017
Penser la ville comme une communauté politique

Catherine Côté
Mercredi, 24 mai 2017
Magasiner le maillot de bain: cauchemar ou plaisir?

Desjardin - Papotin
#vindredi : planifier son été! Par Anne Vaillancourt Vendredi, 19 mai 2017
#vindredi : planifier son été!
Le centre cœur émeraude avec Isabelle Chevalier Par Geneviève Kiliko Mercredi, 24 mai 2017
Le centre cœur émeraude avec Isabelle Chevalier
Le Vert et Or vise les 10 000 spectateurs par match Par Vincent Lambert Mercredi, 24 mai 2017
Le Vert et Or vise les 10 000 spectateurs par match
Besoin
d’informations
819.820.1545
Contactez-nous
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous