Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
22°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Classique Pif 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 1 juin 2016

Voyage au Pérou



 Imprimer   Envoyer 

Chaleur extrême, maison en brique de terre, plancher de terre battue et des salles de bains rudimentaires, voilà une partie du choc culturel vécu par 17 étudiants de 4e et 5e secondaire de la Cité-école Louis-Saint-Laurent, lors de leur récent périple dans le petit village de Laramada au Pérou.

Réunis pour faire un bilan de leur voyage en compagnie des animateurs et accompagnateurs Marcelo Donoso, Rénald Gosselin et Renée-Claude Leroux, les jeunes étudiants ont partagé leur expérience avec le journal Le Haut-Saint-François. L'objectif, d'exprimer Rénald Gosselin, était de faire vivre aux élèves un choc culturel. Aux dires de ces derniers, ils ont été servis. Petites maisons rustiques où s'y trouvaient réunis les familles et grands-parents n'étaient pas rares. Il arrivait également de voir les coqs traverser la maison, d'exprimer des participants. En plus, ces petites bêtes se sont faites de nombreux «amis» chez nos participants en poussant des cris dès l'aurore. « Il faisait chaud et on se réveillait tôt parce que les coqs criaient et on se couchait tôt », d'exprimer à l'unisson les élèves. Outre cet aspect, les étudiants ont apprécié leur expérience de vie. « Je trouve que les gens sont plus sympathiques qu'ici. Ils sont faciles de contact. Les gens saluent beaucoup. C'est presque les insulter de ne pas répondre. Pour eux, la famille c'est très important. Les grands-parents, les filles, les voisins venaient tous souper. Les gens s'entraident. » Autre aspect que semble avoir apprécié nos participants est le rythme de vie des villageois. « La vie là-bas est moins pressée qu'ici. Les gens ne sont pas poussés dans le derrière, ils peuvent prendre leur temps. »

Habitués dans un contexte nord-américain de consommation, les élèves mentionnent « eux, ils ont beaucoup moins d'acquis que nous, mais ils savent apprécier ce qu'ils ont. Ils n'ont pas grand-chose, mais ils font beaucoup de choses. » Le petit village de 2 000 habitants est situé à plus de deux heures de route du principal village où on pouvait y trouver une véritable épicerie.

Les étudiants de la Cité-école ont passé six jours dans les familles. Leur passage coïncidait avec les vacances scolaires de la région. Nos jeunes se sont impliqués dans le milieu en offrant des cours de français. Malgré la barrière de langue, l'expérience, aux yeux de M. Gosselin, s'est révélée intéressante. « Le temps de donner les cours, ça nous donne le sentiment d'aider et je trouve que c'est un bon partage de culture. Les enfants s'intègrent gros. C'est le fun avec les enfants », d'exprimer l'accompagnateur. Marcelo Donoso a profité de l'occasion pour jouer aux billes avec un jeune en prenant bien soin de perdre et de léguer ces billes et quelques barres tendres au grand bonheur de l'enfant, explique-t-il.

Outre l'échange culturel, nos ambassadeurs ont eu l'occasion de faire un peu de tourisme en visitant entre autres les cultures de riz. D'ailleurs, les élèves trouvaient que le riz était bien présent dans les repas et que les portions étaient fort généreuses. De retour au pays, les étudiants disent avoir apprécié l'expérience, mais ajoutent à l'unanimité « on a bien apprécié nos toilettes et salles de bain. » Plus sérieusement, ils admettent faire partie des privilégiés. Pour sa part, Rénald Gosselin mentionne avoir observé le groupe. « J'ai remarqué que les jeunes avaient évolué, maturé. J'ai vu un changement de leur part. On avait une belle gang. » Mentionnons que les participants ont travaillé fort au cours des deux dernières années à multiplier les activités de financement pour s'offrir ce voyage.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les blockbusters à ne pas manquer cet été

Les blockbusters à ne pas manquer cet été
Alcool au volant: une activité pour sensibiliser les jeunes

Alcool au volant: une activité pour sensibiliser les jeunes
NOS RECOMMANDATIONS
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!

Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!
L'histoire derrière le Défi Félix

L'histoire derrière le Défi Félix
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - juin 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 18 juin 2018
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!

François Fouquet
Lundi, 18 juin 2018
Il est où, l’essentiel, il est où?

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
L'histoire derrière le Défi Félix Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
L'histoire derrière le Défi Félix
Le Grand Poutinefest débute demain à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Mercredi, 20 juin 2018
Le Grand Poutinefest débute demain à Sherbrooke
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous