1077_QESL oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Coopérative funéraire de l'Estrie 17-23-24 oct 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Lundi, 30 mars 2015

L’immersion de Christiane Lahaie à Limoges



 Imprimer   Envoyer 

La nouvellière, romancière et essayiste, Christiane Lahaie, présente un recueil de nouvelles cyclique, Vous avez choisi Limoges.

« C'est le hasard qui m'a amenée à Limoges », lance d'entrée de jeu Mme Lahaie. Elle s'est rendue à cette commune de la région de Limousin située au Centre-Ouest de la France pour rencontrer un spécialiste de la géocritique, soit l'étude de la représentation des lieux dans les textes littéraires.

L'écrivaine est tombée en amour avec cette ville française et ces gens : « J'y suis retournée cinq fois par la suite parce que je me suis fait des amis. Chaque fois, je me promenais et devenait de plus en plus familière avec la ville et avec les gens de la région. Ça m'a donné le goût de parler de cette région dont on parle peu parce que c'est au milieu de la France et ce n'est pas particulièrement touristique », explique-t-elle.

Limoges, la porcelaine et la fragilité humaine

Le recueil, comprenant une vingtaine de textes, dévoile la fragilité de la vie, des amours et des êtres en général. Pour Christiane Lahaie, il paraissait intéressant de faire un lien entre la ville de Limoges, la porcelaine de Limoges et la vie qui est fragile.

« Il y avait un lien intéressant à faire entre ces lieux et la porcelaine parce que la porcelaine de Limoges bien qu'elle soit en perte de vitesse, elle est l'une des plus fines au monde, elle est très belle », raconte-t-elle.

Les nouvelles racontent chacune une petite histoire d'un personnage qui habite Limoges ou la région: « Ce sont des histoires de gens qui sont généralement mal ajustés à la vie et qui essaient, comme plusieurs d'entre nous, de faire de leur mieux, mais qui pour toutes sortes de raison n'arrivent pas à être heureux. »

« Je me suis imprégnée des lieux »

Le premier séjour de l'écrivaine à Limoges a été en 2003. Elle a terminé le recueil à l'été 2014. « Ça m'a pris du temps à le faire, ricane-t-elle. Ce n'est pas tant que j'ai fait de la recherche comme le fait que j'ai voulu m'imprégner des lieux. Je suis allée à la rencontre des gens. J'ai voulu essayer de capter leur humeur, leur façon de vivre, leurs problèmes, leur joie et leur peine, dévoile-t-elle. J'ai vraiment essayé de parler de ces gens et de les faire connaître au quotidien. »

Ce temps d'observation et ces rencontres étaient ainsi nécessaires pour l'écrivaine qui affirme qu'elle aurait été « à côté de la coche », si elle avait écrit ces nouvelles après sa première visite.

Dans la peau des Limougeauds

Christiane Lahaie a eu de considérables défis à surmonter pour l'écriture de ce recueil. Bien que les Limougeauds soient français, il s'avère qu'ils ont des traits culturels qui se différencient à ceux des Québécois : « Même si ce sont nos cousins, ils sont très différents. À la limite, il parle une autre langue. Leur société fonctionne différemment de la nôtre. Je pense que la principale difficulté a été d'essayer de me mettre dans la peau de ces gens. Ils sont un peu fermés sur eux-mêmes, un peu secrets. Donc, j'ai essayé de devenir un peu comme eux pour bien rendre leur façon de voir les choses », précise-t-elle.

Avec le temps, l'écrivaine s'est liée d'amitié avec des Limougeauds : « Ils m'ont raconté des histoires très personnelles, des drames qu'ils ont vécus », conclut-elle.

Un projet d'écriture en cours

Mme Lahaie est d'ores et déjà à l'écriture de son prochain projet, soit un roman choral. Professeure à l'Université de Sherbrooke, Mme Lahaie enseigne la littérature, la création littéraire et le cinéma. Elle a publié, entre autres, Hôtel des brumes (Grand Prix de la ville de Sherbrooke 2004), Chants pour une lune qui dort (Prix Alfred- DesRochers 2005), Les classiques québécois (avec Georges Desmeules) et Ces mondes brefs. Pour une géocritique de la nouvelle québécoise contemporaine (avec Marc Boyer, Camille Deslauriers et Marie-Claude Lapalme).

Crédit photo: Ève Cadieux


Vieux Clocher Magog  octobre 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Battu gravement sur la rue Wellington Nord

Battu gravement sur la rue Wellington Nord
Le SPS récompensé dans ses efforts pour contrer l’alcool au volant

Le SPS récompensé dans ses efforts pour contrer l’alcool au volant
NOS RECOMMANDATIONS
Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest

Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest
Hausse de signalements pour mauvais traitements psychologiques

Hausse de signalements pour mauvais traitements psychologiques
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication oct 2018
 
Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir Par Cynthia Dubé Lundi, 15 octobre 2018
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir
Battu gravement sur la rue Wellington Nord Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 octobre 2018
Battu gravement sur la rue Wellington Nord
Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 octobre 2018
Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous