Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 31 janvier 2017

Près de 400 personnes à la vigile de Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 
Tout près de 400 personnes se sont déplacées pour la vigile au Centre Culturel Islamique de l’Estrie hier soir, à la Mosquée Rahman de Sherbrooke.

La réponse à la vigile de Sherbrooke a été grande. Bon nombre de personnes se sont déplacées pour illustrer leur solidarité et leur soutien aux personnes victimes de l'attentat de Québec. Émotions et chandelles étaient au rendez-vous.

Tout près de 400 personnes se sont déplacées pour la vigile au Centre Culturel Islamique de l'Estrie hier soir, à la Mosquée Rahman de Sherbrooke. C'est ce qu'ont observé les policiers sur place. L'objectif de l'événement était de montrer un signe de solidarité et qu'en aucun cas, la violence, le racisme, la xénophobie ou l'islamophobie ne peuvent gagner.

La vigile de Sherbrooke s'est déroulée dans le calme et une surveillance policière était présente. « On n'a pas eu à intervenir. Tout s'est bien déroulé », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS), Martin Carrier. 

Quelques routes étaient barrées pour le regroupement et les stationnements, quant à eux, étaient remplis au maximum de leur capacité. Les personnes présentes échangeaient entre elles et plusieurs politiciens ont fait acte de présence. C'est le cas notamment du maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, du député de Saint-François, Guy Hardy et du député de Sherbrooke, Luc Fortin.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une adolescente portée disparue

Une adolescente portée disparue
Tentative de meurtre : un Sherbrookois entre la vie et la mort

Tentative de meurtre : un Sherbrookois entre la vie et la mort
NOS RECOMMANDATIONS
Leurre informatique: jeune homme de 17 ans arrêté

Leurre informatique: jeune homme de 17 ans arrêté
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)

Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Caffuccino -  semaine du 13 novembre 2017
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété

Bedon & bout'chou
Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical

Alexandre Dagenais
Jeudi, 16 novembre 2017
Récoltes terminées: au tour du bilan de fin de saison

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !

Marianne Therriault
Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga

William Lafleur
Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant

Laura Basque
Mardi, 14 novembre 2017
Le combat des librairies indépendantes

Léandre Lachance
Mardi, 14 novembre 2017
Attention au chemin de non-retour

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
Tire le coyote
Les toutous virevolteront au Palais des sports Par Vincent Lambert Lundi, 13 novembre 2017
Les toutous virevolteront au Palais des sports
Être au cœur de l'action : le DEP en secrétariat Par Centre 24-Juin Lundi, 13 novembre 2017
Être au cœur de l'action : le DEP en secrétariat
Toujours sans nouvelle de Félix Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Toujours sans nouvelle de Félix
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous