Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Ségolène Bendo Par Ségolène Bendo

Jeudi, 11 juin 2015

La gestion de l'offre: un modèle avantageux



 Imprimer   Envoyer 

L'UPA veut garder la gestion de l'offre intacte. C'est le message que les agriculteurs de l'Estrie, en commun accord avec ceux du reste du Canada, veulent faire passer au gouvernement Harper. Pour y arriver, ils ont lancé la campagne Forts et unis pour la gestion de l'offre.

Alors que les négociations pour un partenariat transpacifique sont dans une phase cruciale, les agriculteurs réitèrent leur demande au gouvernement afin que ce dernier ne concède ni baisse de tarif, ni hausse de quotas d'importation.

La gestion de l'offre est le moyen par lequel les producteurs de laits, de volailles et d'oeufs établissent le meilleur équilibre possible entre l'offre et la demande. De cette façon, le prix est négocié en fonction du coût de production. Les pertes de produits sont ainsi minimisées, tout en permettant aux citoyens d'avoir accès à des produits d'ici à une qualité supérieure.

« Il y a deux façons de protéger l'entreprise agricole : il y a les subventions et la réglementation. La gestion de l'offre fait partie de la réglementation et c'est pour cette raison qu'il est important pour nous de garder l'intégralité de ce système », précise Bruno Letendre, producteur laitier et président des Producteurs de lait du Québec.

De son côté, Serge Riendeau, également producteur laitier et président d'Agropur, ajoute que le programme actuel est un excellent modèle, qui est de loin le plus équilibré de ce qui se fait dans le monde.

« Le message est simple; nous demandons au gouvernement fédéral d'obtenir les conditions nécessaires au maintien intégral de la gestion de l'offre dans un éventuel accord du Partenariat transpacifique. »

Juste pour le Québec, les productions sous gestion de l'offre représentent, 6 920 fermes familiales. C'est plus 92 000 emplois directs et indirects qui sont reliés au monde d'agriculture de notre province. Facile de comprendre qu'un virement dans l'autre sens pourrait engendrer de lourdes conséquences.

Une histoire de famille

Pour le producteur laitier et acéricole de Valcourt, François Bourrassa, son entreprise familiale est toute sa vie depuis maintenant presque 40 ans. C'est avec trois de ses enfants que l'entrepreneur veille à la production et à l'évolution de ses quelque 150 têtes.

« C'est évident que concrètement, pour moi et mon entreprise, la gestion de l'offre vient assurer une stabilité dans plusieurs sphères. De cette façon, il nous est plus facile d'aller chercher des subventions lorsque nous avons des prix stables. La relève est également moins inquiète de l'avenir de l'entreprise », rappelle François Bourrassa, qui est également le président de la Fédération de l'UPA-Estrie.

Le souhait de M.Bourrassa, comme l'ensemble des producteurs du Québec et du Canada, est simple. Ils veulent seulement que M.Harper prennent les bonnes décisions.

« Notre métier est en grande partie à la merci de dame Nature, alors si nous pouvions éviter du stress comme la modification de la gestion de l'offre, nous serions très heureux et nous pourrions nous concentrer davantage sur notre passion », mentionne François Bourrassa, qui compte parmi plusieurs fermes à vivre de sa passion en famille.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest

Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Skier pour persévérer et ne pas décrocher Par Vincent Lambert Mardi, 16 janvier 2018
Skier pour persévérer et ne pas décrocher
Va jouer…  à l’intérieur! Par Tourisme Cantons-de-l'Est Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous