magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 8 avril 2015

Les travailleurs du HSF fâchés et inquiets



 Imprimer   Envoyer 

Les travailleurs syndiqués du CSSS du Haut-Saint-François ont fait front commun le 1er avril dernier, pour manifester au moment de la pause à Weedon et sur l'heure du dîner à Cookshire-Eaton, leur mécontentement et inquiétude quant à l'avenir des services offerts dans le cadre de la réforme de la santé (loi 10) du ministre Gaétan Barrette.

« Ce sont les employés qui nous ont demandé de les aider à organiser une manifestation. Ils sont fâchés et inquiets pour les services qu'ils vont offrir à la population », de lancer Lise Brouillette, porte-parole de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). Elle ajoute que la proximité en région fait en sorte que les intervenants sont en mesure d'offrir des services adaptés répondant aux besoins du milieu. « Avec la concentration des pouvoirs, on ne sait pas ce qui va en être », exprime-t-elle. Mme Brouillette était accompagnée des représentants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et du Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ). D'ailleurs, le représentant de cette formation syndicale, Ricky Lewis, accusait le gouvernement de n'avoir aucun égard envers les travailleurs qui sont maintenant sans contrat de travail, « On rejette du revers de la main ceux qui ont bâti le système de santé tout en encourageant le privé par en arrière. »

Outre le fait de réduire la croissance des dépenses dans le domaine de la santé de 4 % à 1,4 %, les représentants syndicaux dénoncent l'alourdissement de la charge de travail qui s'en suivra avec la détérioration des conditions de pratique. À cela dit-on, « s'ajoute le chambardement induit par la réforme administrative du réseau, imposée par le ministre Barrette. La réorganisation des soins et services se fait sans aucune consultation du personnel qui les donne chaque jour. Au 1er avril, avec la fusion des établissements et la création des Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et des Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS), les personnes salariées ne relèvent plus du même employeur. Là où des mégafusions ont été réalisées, comme en Alberta par exemple, on cherche aujourd'hui à décentraliser les pouvoirs décisionnels pour les rapprocher des communautés et ainsi mieux répondre à leurs besoins. » En plus, du côté syndical, on mentionne que les économies anticipées n'étaient pas au rendez-vous. On dit craindre que les réductions de services fassent de nouvelles victimes parmi les plus démunis, les personnes proches aidantes et les familles. « Le suivi qui ne leur est pas apporté aujourd'hui en prévention et en première ligne se soldera par des problèmes sociaux et des pathologies plus graves à l'avenir », de mentionner les représentants syndicaux.

Rappelons que la loi sur la réforme du réseau de la santé et des services sociaux regroupant le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux CIUSSS de l'Estrie-CHUS est en fonction depuis le 1er avril.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les urgences débordent en Estrie

Les urgences débordent en Estrie
Démarrer l’année en force !

Démarrer l’année en force !
NOS RECOMMANDATIONS
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant

Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
Va jouer…  à l’intérieur! Par Tourisme Cantons-de-l'Est Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Mort suspecte le jour de Noël Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Mort suspecte le jour de Noël
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous