Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Vendredi, 6 février 2015

Le service de la STS non adapté aux personnes handicapées



 Imprimer   Envoyer 

Le Regroupement des usagers du transport adapté de Sherbrooke métropolitain (RUTASM) réitère son mécontentement quant aux nouvelles politiques appliquées au transport adapté par la Société de transport de Sherbrooke (STS).

Le service de transport offert aux personnes handicapées se détériore de manière préoccupante, indique le regroupement. « Au quotidien, les personnes handicapées ne peuvent plus se déplacer parce que les services sont pleins [depuis le nouveau système de quotas]. Puis, les lignes téléphoniques sont toujours occupées. Ça peut prendre deux jours avant de pouvoir parler à quelqu'un », déplore France Croteau, coordonnatrice du RUTASM.

L'insatisfaction des usagers du transport adapté est palpable depuis les derniers mois. Le RUTASM soutient que depuis l'automne 2014, les effets des nouvelles mesures de la STS se font sentir particulièrement en raison du système de quotas qui limite le nombre de transport offert aux personnes handicapées.

Exaspération de la clientèle

Outre la mesure de quotas, le regroupement dénonce que « les transports réguliers soient remplacés par des transports occasionnels ». Auparavant, les personnes pouvaient utiliser le transport régulier pour des déplacements répétitifs - à la même heure, au même endroit -. Dans ces cas, un seul appel suffisait pour recevoir ce service. Or les usagers doivent désormais appeler pour chacun de leur déplacement. Mme Croteau indique que ce système a pour conséquence d'accroître considérablement le nombre d'appels, ce qui fait en sorte que les usagers doivent patienter plusieurs heures, voire des jours, pour demander un transport.

« Les gens sont exaspérés. Ils n'ont pas juste ça à faire de rester à côté du téléphone. C'est ainsi toute la vie quotidienne des personnes handicapées qui est bouleversée. C'est rendu périlleux pour les personnes d'avoir accès au transport adapté », poursuit-elle.

Des annulations légitimes

À cet effet, le président de la STS, Bruno Vachon a soutenu au mois de décembre que les nombreuses annulations de transport des usagers étaient une grande source de problème et qu'une meilleure discipline des clients permettrait de désengorger le service.

Des propos qui font ardemment réagir la coordonnatrice du RUTASM : « Insinuer une telle chose, c'est méconnaître le transport adapté. Les annulations font partie des règles tous les transports adaptés du Québec depuis 30 ans. Une personne qui souffre de sclérose en plaques qui réserve six jours à l'avance un transport peut ne pas être en mesure la journée donnée de sortir. Quand on est malade ou handicapée, nous avons des contraintes diverses. La plupart du temps, les personnes appellent et annulent leur transport. Ce sont les règles qui sont préétablies », insiste Mme Croteau.

Elle spécifie d'ailleurs qu'auparavant, il était possible de réserver un transport la journée même, ce qui faisait en sorte que certaines places vacantes pouvaient être comblées. Or depuis peu, il n'est plus possible de réserver un transport la journée même.

« La STS a fait un choix clair »

Dans le dernier budget de la Ville de Sherbrooke, près de 12 M$ ont été octroyés dans le transport urbain, ce qui représente une hausse de 12 %. La STS a versé 2,6M$ dans le transport adapté pour l'année 2015, soit une hausse de 1% par rapport au budget précédent. Selon le RUTASM ces chiffres démontrent que la STS a fait « le choix clair » de favoriser le transport urbain : « La STS a décidé de limiter le développement d'une clientèle qui utilise le transport en commun, alors qu'il avait les sous pour améliorer le service. »

Quant au propos de M. Bruno Vachon qui indique souhaiter rendre accessible pour tous le transport urbain, Mme Croteau est plus que septique : « Ça fait depuis 2012 que la STS parle d'améliorer le transport urbain pour permettre aux personnes handicapées d'utiliser le service. Mais, il n'y a rien de fait, on se bat pour qu'on adapte les autobus avec des planchers bas. Ils n'ont toujours pas fait ce qu'il fallait. »

La situation est d'autant plus injuste pour certains usagers du transport adapté qui se voient dans l'obligation d'utiliser le service de taxi : « ils ne sont pas censés payer plus cher leur transport parce qu'ils sont handicapés. Ils ne sont pas respectés, ils ne sont pas considérés comme des citoyens de la ville de Sherbrooke », a conclu Mme Croteau.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!

Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
Deux Sherbrookois à l’émission Face au mur

Deux Sherbrookois à l’émission Face au mur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
LE BOSTON BAR - Sir Pathétik
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ Jeudi, 11 janvier 2018
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant Par Bedon & bout'chou Jeudi, 11 janvier 2018
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous