magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
Novus Vitres
SPORTS /
Phoenix de Sherbrooke
Simon Roberge Par Simon Roberge
sroberge@estrieplus.com

Vendredi, 25 décembre 2015

« Le plus dur c'est de quitter ma famille de pension » - Simon Desbiens



 Imprimer   Envoyer 

Simon Desbiens portera maintenant les couleurs du Drakkar de Baie-Comeau. Si la nouvelle a été accueillie avec beaucoup d'optimisme par les amateurs en raison de la venue d'Alexis Vanier en retour, l'ambiance était fort différente dans la famille de Patrick Reynolds à Rock Forest.

« C'était une journée vraiment triste » souligne celui dont la famille héberge Simon Desbiens depuis deux ans et demi. « On le sait que ça peut arriver, mais ça nous prend quand même par surprise. Nous aurions aimé qu'il termine sa carrière à Sherbrooke, ça aurait été plus facile à vivre ».

« Le plus dur ça vraiment été de laissé ma famille de pension. C'est certain que je vais garder le contact avec eux et passer les voir souvent », a lancé d'emblée Simon Desbiens lorsque rejoint par téléphone.

« J'étais pratiquement un deuxième père pour lui. Il est arrivé à 17 ans et il était faisait partie de la famille. Je lui ai même montré à conduire manuel », poursuit M. Reynolds. « Les aux revoirs n'ont pas été facile, il était très proche de tous les membres de la famille ».

Pas une transaction facile

Le départ de Simon Desbiens est notable puisqu'il était l'un des quatre joueurs encore présents dans l'équipe qui étaient en uniforme lors du premier match de la franchise le 21 septembre 2012. Seuls Vincent Deslauriers, Daniel Audette et Carl Neill peuvent maintenant se vanter d'être avec le Phoenix depuis le tout début.

« Patrick Charbonneau et Jocelyn Thibault nous ont appelé directement pour nous apprendre la nouvelle », explique Patrick Reynolds. « Beaucoup d'actionnaires ont également appelé Simon directement pour lui dire qu'ils étaient déçus qu'il parte. Ils ne font pas ça pour n'importe quel joueur. Mais ce n'est pas que le Phoenix ne le voulait plus, c'est juste que cette année les autres équipes étaient intéressées ».

Simon Desbiens

En tout Desbiens aura récolté 65 points (30 buts et 35 passes) en 159 matchs dans l'uniforme sherbrookois. Il a écopé de 150 minutes de pénalité. Il portait également un «A» sur son chandail cette saison.

Un nouveau départ avec le Drakkar

Le natif de Clermont en sera donc à sa troisième équipe dans le circuit Courteau après avoir disputé quatre matchs dans l'uniforme des Saguenéens au début de sa carrière.

« Le Phoenix est une grande organisation, mais je suis content de pouvoir faire ma place à Baie-Comeau dans une équipe compétitive », souligne Desbiens. « C'est difficile, mais je vais être capable de tourner la page et donner mon 100 % avec le Drakkar ».

« Les joueurs du Phoenix sont tous mes chums, je vais aller les voir avant et après le match lorsque nous allons les affronter, mais sur la glace il n'y a pas d'amis », conclut celui qui est réputé pour son intensité sur la patinoire

En terminant, voici une capsule réalisée en octobre dernier sur Simon Desbiens et sa famille de pension.

Crédit photos : Vincent Lévesque-Rousseau


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le roman Abattre la bête sacré meilleure œuvre de l’année

Le roman Abattre la bête sacré meilleure œuvre de l’année
Une dizaine de chantiers de plus cette semaine

Une dizaine de chantiers de plus cette semaine
NOS RECOMMANDATIONS
Ado recherché pour un vol de vêtements

Ado recherché pour un vol de vêtements
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature

Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour Par Cynthia Dubé Mardi, 13 novembre 2018
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature Par Vincent Lambert Mercredi, 14 novembre 2018
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
Un marché de Noël pour financer un parc-école Par Vincent Lambert Lundi, 12 novembre 2018
Un marché de Noël pour financer un parc-école
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous