Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 12 décembre 2016

Toyota au sommet des véhicules assurés volés



 Imprimer   Envoyer 
La cible première des voleurs serait les VUS, surtout de la compagnie Toyota.

Si certains croyaient que BMW, Lexus ou bien Infiniti figuraient en tête de liste du palmarès des voleurs de voitures assurées, et bien, ce n'est pas le cas. Toyota semble être régulièrement la cible des criminels.

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) a publié cette semaine la liste des véhicules assurés les plus volés en 2015. La cible première des voleurs serait les VUS, surtout de la compagnie Toyota. Ce résultat fait suite à une analyse de comparaison entre le nombre de véhicules assurés et le nombre de véhicules dérobés.

Parmi les véhicules les plus volés dans le top 10 du rapport du BAC, il est possible de remarquer que huit de ces modèles proviennent de la marque Toyota ou Lexus, marque de luxe du même fabricant. Le Toyota 4Runner est le favori des voleurs, bien avant le Lexus RX350 et l'Infiniti QX60. Le seul modèle qui n'est pas un VUS dans la liste est la BMW Série 3 (335 xi 2 portes).

« Ce qu'on remarque, c'est que ces véhicules volés font partie du luxe. C'est donc ceux qui intéressent le plus les voleurs. À la suite du vol, les véhicules se retrouvent en exportation. Ce n'est pas des vols pour aller se promener, mais bien dans le but de revendre à l'étranger. Les véhicules de la liste sont très récents, et donc dotés de dispositifs antivol comme les autres. Par contre, c'est la catégorie luxe qui attire les voleurs », explique Caroline Phémius,
conseillère en affaires publiques du Bureau d'assurance du Canada.

« On ne parle plus de petits voleurs, mais bien de groupes organisés. C'est du crime organisé. C'est vraiment du réseau de vols et non plus des vols ordinaires. Ça passe par le port de Montréal et le port d'Halifax principalement. Parce qu'on parle de vols d'autos assurés, on parle de véhicules qui appartiennent à des gens, donc à des particuliers », ajoute Mme Phémius.

De son côté, le Groupe des assureurs automobiles (GAA) a approfondi le dossier avec des données plus précises concernant les véhicules populaires volés. Encore une fois, Toyota est au sommet du palmarès des voleurs avec la Corolla. Sur 320 véhicules dérobés au Québec en 2015, ce modèle devance le Toyota RAV4, la Honda Civic et la Toyota Camry.

L'Estrie : endroit avec le moins de sinistres

En Estrie, le taux de vols figure parmi les plus bas au Québec. Parmi le nombre acquis de véhicules assurés, il est possible de chiffrer le tout à 177 250. La fréquence des sinistres s'illustre à 0,06% et le coût moyen de ces mêmes sinistres est évalué à 14 740$.

En regroupant toutes les régions du Québec, le taux de vol automobile de véhicule entier représente 0,12 %. Montréal, Laval, Lanaudière et l'ouest de Montréal sont souvent les proies des voleurs. C'est en Abitibi-Témiscamingue et en Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine que le coût moyen d'un vol est le plus significatif avec une valeur de 25 000$. La moyenne de la province se pose à 17 755$.

« Le conseil qu'on donne dans tous les cas, c'est de laisser le véhicule dans un endroit éclairé et de le mettre dans son garage si on en a un. Avoir un endroit assez passant et illuminé peut aider à contrer le vol », précise Mme Phémius.

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
NOS RECOMMANDATIONS
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2

Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?

Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Bedon & bout'chou
Un jeune de 22 ans arrêté pour exploitation sexuelle Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 janvier 2018
Un jeune de 22 ans arrêté pour exploitation sexuelle
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous