Festival des traditions du monde 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
25°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 13 août 2014

Tir de chevaux à Saint-Isidore-de-Clifton



 Imprimer   Envoyer 

Plus de 300 sérieux amateurs se sont massés dans les estrades, montées dans la cour du Centre communautaire de Saint-Isidore-de-Clifton, pour jouir du spectacle des 18 attelages de chevaux qui s'opposaient dernièrement, pour une épreuve de tir.

Jacques Labranche, de la Scierie Labranche et organisateur du concours, spécifiait l'importance de ce dernier, le décrivant comme compétition provinciale. Pendant la rencontre, on a rendu hommage à Anthony Labranche, décédé dans un accident à la St-Jean-Baptiste.

Depuis 1962, le village reçoit ces fiers palefreniers qui s'affrontent pour démontrer lequel possède les meilleurs équidés, les plus forts. Pour l'occasion, ils provenaient d'un peu partout au Québec et même du Nouveau-Brunswick. Ils ont chargé leurs chevaux de leur plus beau harnais qu'ils ont enduit de graisse et astiqué pour faire reluire les ferrures. Divisés en deux classes, en fonction du poids du couple fixé arbitrairement à 3 400 livres, ces animaux de trait peuvent haler une charge frisant les 5 tonnes, un poids plus que respectable pour ceux-ci. Certains équipages pesaient 5 000 livres. Participait aussi à cette rencontre, un groupe de 4 poneys tirant de front.

 Entre aussi en ligne de compte la qualité de celui qui tient les rênes. Il doit laisser la chance à ceux qui accrochent le bacul de le faire rapidement en contrôlant l'énergie des «times» qui savent ce qu'ils ont à tracter et qui sont prêts à donner le coup de collier nécessaire pour déplacer la charge dès qu'ils entendent le crochet s'arrimer au traîneau.

Forts de longues heures de pratique tant comme bûcherons qu'agriculteurs, les propriétaires ont inculqués à leurs chevaux la synchronisation de leur élan, sinon l'un des deux peut se retrouver assis sur palonnier au risque de graves blessures. C'est ce que les spectateurs apprécient, entre autres, cet équilibrage de leur potentiel qui les fait progresser de 20 pieds, la longueur réglementaire du tracé.

Il faut voir la musculature de ces bêtes qui se lancent à pleine force pour déplacer cette masse. Les oreilles tournées vers l'arrière pour écouter les ordres du palefrenier, fringants, déterminés, pourrait-on dire, ils se montent pour donner plus de puissance, cumulant leur poids à leur énergie quand ils allongent, en une large extension, les pattes de derrière et plantent celles de devant les ancrant solidement pour effectuer les prochains pas. La terre vole sous leurs sabots. « On sent vibrer le sol », a lancé spontanément le commentateur bien placé pour suivre le déroulement de l'épreuve.

M. Labranche faisait remarquer que ce sport n'avait plus la cote comme avant. Selon lui, les gens aiment mieux regarder les tirs de VTT et de grosse mécanique. « C'est plus spectaculaire, pensent-ils. » À voir le plaisir des spectateurs de tous âges, on peut croire que la disparition de ce genre de compétition a encore de belles années devant elle. M. Labranche tenait à remercier tous les commanditaires qui ont facilité l'organisation de cette rencontre.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le deal du barbecue

Le deal du barbecue
Du bon bord du gazon... avec le Manoir des Sables

Du bon bord du gazon... avec le Manoir des Sables
NOS RECOMMANDATIONS
Une vingtaine de producteurs locaux réunis au Mont-Orford

Une vingtaine de producteurs locaux réunis au Mont-Orford
Une première fête de l’eau à Magog

Une première fête de l’eau à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Club de Golf de Sherbrooke
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine? Par APCHQ Estrie Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?
Encore des récalcitrants du cellulaire au volant Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 juillet 2018
Encore des récalcitrants du cellulaire au volant
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous