magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 27 août 2014

Quand le tir à l’arc devient une affaire de famille



 Imprimer   Envoyer 

Passionnée, accroc, maniaque; tous ces qualificatifs sont bons pour définir ce qui anime la famille de Patrick Roy de Cookshire-Eaton, à pratiquer le tir à l'arc et courir les compétitions aux quatre coins du Québec, même aux États-Unis.

Ce loisir pratiqué avec passion permet de garder la famille unie même tissée serrée et à prendre encore des vacances tous ensemble même si deux des trois enfants sont en plein en dedans et fin d'adolescence. Joanny 17 ans, Mélyssa 15 ans et Jérémy 11 ans sont toujours partant pour une fin de semaine de compétition. « Ce sont eux qui me demandent où on va en fin de semaine prochaine », de mentionner le père tout sourire.

Ce dernier a inculqué, sans chercher à le faire, l'amour du tir à l'arc à tous les membres de sa famille. «  Je suis un peu perfectionniste. Au début, j'allais m'entraîner à Coaticook dans le souci de bien abattre le gibier. Rapidement, c'est le sport et la compétition qui ont pris la place. La famille s'est mise à pratiquer ce sport au fil du temps. Joanny me voyait faire et disait j'aimerais ça essayer et Mélyssa disait moi aussi. Quand je sortais pour aller tirer, les filles me suivaient et disaient on veut y aller », d'exprimer M. Roy en regardant ses filles. « On n'a pas forcé rien », d'insister le père de famille. Mme Landry, qui demeurait à la maison pour s'occuper du plus jeune, mentionne n'avoir eu d'autre alternative que d'embarquer elle aussi pour suivre le groupe.

Si tout le monde, ou presque, adore la compétition, tous diront à l'unisson qu'ils aiment par-dessus tout le social qui vient avec ce loisir. « C'est le genre d'activité où toute la famille peut participer et on rencontre d'autres gens; on se fait des amis un peu partout », d'exprimer Mme Landry qui précise également ne pas participer à toutes les compétitions. D'ailleurs, la famille participe à près d'une vingtaine de compétitions par année dont neuf en été. Ces périples conduisent le groupe à des endroits variés comme La Tuque, Mont-Laurier, Val d'Or, Montmagny et plusieurs autres. M. Roy mentionne, sourire en coin, avoir parcouru 3 500 kilomètres au cours des deux dernières semaines de vacances. Les compétitions ont même conduit le groupe à participer au Championnat du monde de tir à l'arc à Ellicottville dans l'état de New York. Pour y compétitionner, les membres de la famille, à l'exception de Mme Landry, ont obtenu leur laissez-passer en franchissant avec succès les championnats canadiens. « Le challenge, c'est d'aller se confronter avec les meilleurs. On voulait voir où on se situe. Ça nous fait grandir. On voit que la ligne est loin », d'exprimer M. Roy. Toutefois, les jeunes ont bien tiré leur épingle du jeu avec une 11e position pour Joanny, une 18e place pour Mélyssa et 21e position pour Jérémy dans leur catégorie respective.

Jeux du Québec

 M. Roy détient un cours d'entraîneur de niveau II. Il joue en quelque sorte un rôle de coach auprès de ses enfants. Il semble que cela porte ses fruits puisque tous ont fait belle figure aux récents Jeux du Québec. Joanny, qui avait l'honneur d'être porte-drapeau pour l'Estrie lors des récents Jeux du Québec, a complété la compétition avec deux médailles soit l'or en tir animalier 3 D et le bronze en concentré. Mélyssa s'en est également bien tirée avec la médaille d'argent au tir animalier et une 5e position en concentré. Cette jeune fille avoue pratiquer intensément. À sa première participation, Jérémy a battu son objectif qui était de terminer 10e alors qu'il compétitionnait avec des plus vieux de 14 ans dans sa catégorie. Il a complété la compétition en 4e position à 2 points de la 3e place en concentré et 5e place en animalier à égalité avec la 4e position. « J'ai été surpris. J'ai pratiqué beaucoup, j'ai fait une surdose », lance-t-il en riant. Joanny en était à sa dernière participation aux Jeux du Québec puisqu'elle aura 18 ans l'an prochain. La compétition ne s'arrête pas là pour autant puisqu'elle vise les Jeux du Canada de 2015. Soucieux d'offrir les meilleures conditions possible, M. Roy a aménagé sur son terrain autour de la maison un circuit animalier d'une vingtaine d'animaux en 3 D. Le tir à l'arc est le loisir qui permet à la famille Roy de faire des voyages tous ensemble pour relever des défis et faire de nouvelles connaissances.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un salon de beauté saccagé à Sherbrooke

Un salon de beauté saccagé à Sherbrooke
Projet de revitalisation dans le secteur de la sortie 118

Projet de revitalisation dans le secteur de la sortie 118
NOS RECOMMANDATIONS
Les yeux rivés sur les JO de 2024

Les yeux rivés sur les JO de 2024
Le plus haut calibre à Bishop’s

Le plus haut calibre à Bishop’s
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 18 janvier 2019
2019, l’année « vegan »?

Sarah Jitten
Jeudi, 17 janvier 2019
Lingerie made in Québec pour la Saint-Valentin!

William Lafleur
Mercredi, 16 janvier 2019
Flexibilité ou mobilité ?

Alexis Jacques
Mardi, 15 janvier 2019
L’art du bonheur

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Un voleur de bouteilles de vin recherché Par Cynthia Dubé Vendredi, 11 janvier 2019
Un voleur de bouteilles de vin recherché
Les yeux rivés sur les JO de 2024 Par Vincent Lambert Vendredi, 11 janvier 2019
Les yeux rivés sur les JO de 2024
200 étudiants recherchés pour travailler à la Ville Par Cynthia Dubé Mardi, 15 janvier 2019
200 étudiants recherchés pour travailler à la Ville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous