magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 28 janvier 2015

Restauration des berges chez les Ménard-Théroux



 Imprimer   Envoyer 

Dans le litige qui oppose Thérèse Ménard-Théroux et Yves Théroux, résidents de Newport, secteur Island Brook, à la MRC du HSF et leur municipalité, l'ultime visite de l'ingénieur Philippe Côté, de la firme Natur'Eau-Lac, pose problème. Cette dernière a reçu le mandat de la MRC de planifier des solutions, d'effectuer des travaux de stabilisation des berges sur la propriété du couple en 2012 et d'en assurer la conformité. Ceux-ci prétendent que visiter le site où ils ont été exécutés, deux ans après la fin du contrat, est inutile. Ils invoquent, pour ce faire, que l'érosion a poursuivi son œuvre. Selon eux, il serait impossible de vérifier que les services rendus ont été réalisés dans les règles de l'art. De plus, les propriétaires craignent d'avoir à payer encore pour cette dernière vérification, eux qui ont reçu deux factures totalisant près de 68 000 $.

Devant leur refus de laisser passer l'ingénieur, son aide, Jean-Simon Bédard, et Charles Laforest, aménagiste de la MRC, la Sûreté du Québec a reçu le mandat de la MRC de les accompagner pour leur permettre d'aller sur le chantier. Pour faire suite à de longues discussions, les agents de la SQ leur ont suggéré de revenir au printemps vu l'imbroglio entourant l'affaire.

Les travaux visaient à stabiliser une partie des berges sur des parcelles contiguës de terrain des propriétaires et servaient à assurer un bon écoulement des eaux. Le courant menaçait d'emporter une section de la tubulure principale destinée au transport de l'eau d'érable. Ils ont été exécutés en plusieurs étapes. Le contrat terminé, une dernière visite devait témoigner de leur conformité. « Quelqu'un a vérifié la qualité des travaux tout au long de leur exécution, j'ai l'assurance que 100 % des travaux ont été correctement effectués. Le délai n'est pas dû à nous », mentionne Dominic Provost, directeur général de la MRC. « La dernière visite consiste à s'assurer que tous les travaux ont été correctement effectués. Même si la nature a endommagé les travaux depuis, ce n'est pas ce qui importe », a-t-il avancé. M. Laforest abonde dans le même sens. Il indiquait qu'il s'agit de prendre des relevés de terrain même si la rivière se déplace sous le fait du courant.

Les propriétaires craignent d'avoir à payer de nouveaux frais pour cette visite alors que son coût aurait dû être présenté en un seul et unique relevé. Le couple en a déjà reçu deux, un de 64 000 $ porté sur leur compte de taxes émis en 2013 et un autre, plus tard, de 2 782.37 $ pour ces mêmes travaux, les deux provenant de la Municipalité de Newport. Sur le sujet, Dominic Provost indique que « Newport a payé 100 % incluant la visite dernière. »

La MRC a juridiction sur la gestion des cours d'eau, invoque M. Provost, ce que ne conteste pas le couple. Ce dernier explique que la MRC transmet les comptes aux municipalités concernées. C'est au conseil de voir à se faire rembourser. « Nous, on facture les municipalités. Les municipalités décident de faire payer les propriétaires ou tous les riverains », ajoute le directeur général. En ce qui concerne les coûts, il s'agit d'un montant forfaitaire et complet, connu dès le début des travaux. La visite est remise au printemps quand il n'y aura plus de neige, annonce M. Provost.

Lionel Roy, maire de Newport, a indiqué qu'il avait fait parvenir à M. Théroux et Mme Ménard-Théroux les deux factures en question. « La MRC nous les a envoyées. Comme le conseil a jugé qu'il n'y avait pas d'avantages pour les riverains du bassin versant [à la suite des travaux exécutés], la facture leur a été envoyée », explique-t-il.

Bien d'autres points irritent le couple Ménard-Théroux qui continue ses démarches pour s'assurer de leur bon droit de contester la dernière visite.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un passionné qui a forgé sa route

Un passionné qui a forgé sa route
Études-travail : Savoir trouver l’équilibre

Études-travail : Savoir trouver l’équilibre
NOS RECOMMANDATIONS
Trump et le coucher de soleil

Trump et le coucher de soleil
Va jouer…  à l’intérieur!

Va jouer… à l’intérieur!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !

Bedon & bout'chou
La culture et la confiture Par Daniel Nadeau Mercredi, 10 janvier 2018
La culture et la confiture
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ Jeudi, 11 janvier 2018
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 janvier 2018
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous