Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
J & M Grégoire
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mercredi, 18 novembre 2015

Des futurs policiers en croisade contre les textos au volant



 Imprimer   Envoyer 

Voiture accidentée, vox-pop, kiosques d'information, simulateur de conduite... Les étudiants en Techniques policières du Cégep de Sherbrooke organisent plusieurs activités cette semaine pour sensibiliser la communauté collégiale aux risques liés à la toxicomanie et à la conduite dangereuse.

Du 16 au 20 novembre se déroule la Semaine de prévention de la toxicomanie. Pour l'occasion, les étudiants n'ont pas ménagé les efforts pour sensibiliser leur entourage aux dangers du texto au volant. Pour bien marquer le début de la campagne de sensibilisation, une carcasse de voiture accidentée était au Cégep de Sherbrooke mardi.

Offensive contre les distractions
« On s'est rendus compte que la clientèle du Cégep est à risque en ce qui concerne les textos au volant et des distractions. 50 % des accidents avec blessés sur la route sont liés aux distractions sur la route. Les 17-25 ans sont les champions des contraventions pour utilisation du cellulaire au volant », explique un étudiant de 3e année en Techniques policières, Jérémy Tanguay.

À ce kiosque, on apprend que le simple fait de tenir son cellulaire dans la main est illégal.


« C'est tentant pour notre génération, d'être sur son téléphone. Selon moi, c'est ce qui fait qu'on est plus portés à vouloir texter au volant. Si on quitte la route de 4 à 5 secondes, c'est 110 mètres de route qu'on manque. Il peut s'en passer des choses, sur 110 mètres. C'est pour notre sécurité et celle des autres. »

Dans un questionnaire qu'on pouvait remplir au kiosque et tester ses connaissances des lois, on se fait également rappeler qu'on ne peut pas se stationner n'importe où pour prendre un appel. Selon l'agente du Service de police de Sherbrooke (SPS), Audrey Minier, « les gens interceptés sont souvent réellement surpris de savoir qu'ils ne peuvent pas se garer sur le bord de l'autoroute pour texter ou répondre à son téléphone. »

Jérémy pense que des interceptions positives pourraient aider à contrer le fléau du texto.

« Aujourd'hui, il y a beaucoup de bouche à oreille sur ces initiatives positives. Les Fêtes approchent et l'alcool au volant sera le sujet de prédilection. Les interventions policières et les campagnes de sensibilisation, qui sont fortes et qui frappent, doivent continuer à être mises de l'avant aussi. »

Parmi les autres distractions à proscrire selon le jeune homme se retrouvent manger, ouvrir son café dont la petite languette de plastique ne se déchire jamais comme il se doit, fumer, boire n'importe quel liquide et pour les filles plus particulièrement, se maquiller.

« Ce sont toutes des distractions répertoriées par la SAAQ. On peut emboutir une voiture même en roulant à 50 kilomètres à heure si on est distrait! »

Un vox-pop révélateur
À un autre kiosque, un vox-pop réalisé auprès de huit groupes de une à cinq personnes démontre que les jeunes ne comprennent pas toujours les implications légales d'une infraction et qu'ils ne sont pas nécessairement conscients de ses impacts, notamment en ce qui concerne les points de démérite.

« On nous a dit, « on est conscients des dangers, mais on le fait pareil », souligne Samuel Morin, lui aussi étudiant de 3e année en Techniques policières. Ils disent qu'ils textent pour ne répondre qu'un oui, qu'un non, que lorsqu'il y a un ralentissement sur la route, à un feu rouge. Ils ne sont pas non plus du genre à dire au conducteur de ne pas texter ou répondre au téléphone, souvent par crainte de frustrer la personne. »

Les jeunes interrogés ne saisiraient pas la portée du libellé d'une contravention. Recevoir une contravention pour usage du cellulaire au volant, c'est d'avoir eu un appareil à fonction téléphonique dans les mains. Une contravention pour distraction, c'est par exemple d'avoir eu un Ipod dans les mains.

« Le Ipod n'a pas de fonction téléphonique et en soit, il n'y a rien d'illégal à l'avoir dans ses mains. C'est de le regarder qui contrevient au Code de la route, précise Samuel. Le problème, c'est que d'utiliser son cellulaire au volant, c'est une chose devenue banale et ça prendra du temps, selon moi, pour que son interdiction soit bien implantée dans la mentalité des gens. »

Les plus vieux aussi ont du travail à faire
Selon les statistiques de la SAAQ présentées au kiosque de Samuel et ses acolytes, on y apprenait que les conducteurs de 25 à 34 ans constituaient 16,4 % des titulaires de permis de conduire et 26,8 % des infractions liées à l'usage du cellulaire au volant entre 2008 et 2013. Pour les 35 à 44 ans, ils représentent 17,8 % des titulaires de permis et 26,6 % des infractions.

Chez les 20-24 ans, ils représentent 6,8 % des permis et 11,4 % des infractions. Les 16-19 ans, 3,3 % des permis et 3,3 % des infractions.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
C’est parti pour le projet de condos coopératifs Havre des Pins

C’est parti pour le projet de condos coopératifs Havre des Pins
SAAQ: expérience choc en 3D

SAAQ: expérience choc en 3D
NOS RECOMMANDATIONS
Plus fort que le café

Plus fort que le café
La culture, sous toutes ses formes

La culture, sous toutes ses formes
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative funéraire de l'Estrie 26 sept 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 26 septembre 2018
Le verdict

Catherine Côté
Mercredi, 26 septembre 2018
Carrément accro aux carreaux!

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 26 septembre 2018
Chœur du Cégep de Sherbrooke : un esprit de famille indéniable

Sarah-Eve Desruisseaux
Mardi, 25 septembre 2018
Top 3 des raisons pour aller voter aux élections provinciales

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 25 septembre 2018
Le cannabis, une plante de vices et de vertus!

François Fouquet
Lundi, 24 septembre 2018
Et si Gatineau marquait l’histoire?

APCHQ Estrie
Lundi, 24 septembre 2018
Vieilles fenêtres : on les change ou on les répare?

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne Par Cynthia Dubé Mardi, 18 septembre 2018
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke Par Cynthia Dubé Mercredi, 19 septembre 2018
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 21 septembre 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous