magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 29 janvier 2014

Sylvie St-Laurent sur Facebook



 Imprimer   Envoyer 

Auteure de quelque 25 livres, de la biographie au roman en passant par les recueils traitant des amours de sa vie, les chats et les chevaux, Sylvie St-Laurent vient de publier en version numérisée deux nouveaux ouvrages.

Ces chats qui m'ont hébergée et Beauté sauvage racontent les relations privilégiées qu'elle entretient avec ses animaux de compagnie.

Dans cette oeuvre, chaque félin se démarque par une caractéristique qui lui est propre, un trait de caractère qui l'identifie tout autant que la couleur de son pelage. Parce qu'elle les aime passionnément, elle leur attribue des qualités telles qu'anthropomorphisés, ils deviennent ses hébergeurs. Cette responsabilité qu'elle leur confère témoigne de l'importance de ces bêtes dans sa vie. Non pas qu'ils la dominent, mais ils sont pour elle une part importante de son existence! « Et moi, contrairement à ma mère, je m'efforce de leur trouver des qualités », écrit-elle dans la présentation de son bestiaire.

Mme St-Laurent n'en est pas à ses premières armes en littérature. Son premier récit, publié en 1993, Caprice du destin, a reçu l'imprimatur après 3 semaines. Touche-à-tout, elle a rédigé des textes portant sur des problèmes de santé, des suggestions culinaires, des chroniques, etc. Depuis 8 ans, outre l'écriture de ses propres oeuvres, elle aide quelque 300 écrivains à composer et peaufiner leur premier jet pour en arriver à une version définitive qui atterrira sur le pupitre d'un éditeur. Du théâtre à la poésie en passant par les exigences de la biographie ou du suspens, elle les suit, révise leur contenu, leur suggère des pistes. Par le biais de l'école de rédaction Cours de qualité d'Ottawa, Mme St-Laurent rencontre tout aussi bien des Européens, des Africains que des Québécois.

Certains de ses écrits lui ont valu des récompenses prestigieuses. Elle a été finaliste pour le prix Alfred- DesRochers. La Bourse du Conseil des arts et lettres du Canada lui a été attribuée pour Rendez-vous avec la mort. En 2000, la Société St-Jean-Baptiste de Sherbrooke lui a décerné le prix littéraire Juge-Lemay pour l'ensemble de son oeuvre.

Publier aujourd'hui n'est plus une sinécure, reconnaît Mme St-Laurent. Elle en sait quelque chose puisque deux de ses éditeurs ont déclaré faillite. Dans ses cartons, quelques écrits s'accumulent, mais les façons de les rendre publics se réduisent comme peau de chagrin. À compte d'auteur, à forfait participatif et plus récemment, la publication numérique s'avèrent être les trois moyens de mettre à la disposition des lecteurs les fruits de l'écriture. Maison rose et Écrire avec style sont en version numérique.

Mme St-Laurent a utilisé la plateforme de la Fondation Fleur de Lys pour distribuer Silence on tue! En communiquant avec elle par courriel (s.st-laurent@axion.ca), on peut se procurer Ces chats qui m'ont hébergée et Beauté sauvage, récits où elle témoigne de son amour pour les félins et les chevaux. Une collection de photos plus belles et significatives les unes que les autres accompagnent ses réflexions. On peut se procurer, pour se donner une idée du contenu du livre, un tiré à part du premier chapitre de certains récits. Pour obtenir Silence on tue, on passe par le site suivant : http://manuscritdepot.com/a.sylvie-st-laurent.1.htm.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog

Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Nouveau pari à relever pour Orford Musique

Nouveau pari à relever pour Orford Musique
Immigration : réflexions autour d’un livre

Immigration : réflexions autour d’un livre
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fondation Vitae - dominos
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Travis Cormier
Nouveau pari à relever pour Orford Musique Par Cynthia Dubé Mardi, 17 avril 2018
Nouveau pari à relever pour Orford Musique
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse ! Par Isabelle Perron Mercredi, 18 avril 2018
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 avril 2018
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous