magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La patrouille verte reprend du service
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
ACTUALITÉS / Estrie
Annie Roy Par Annie Roy
aroy@estrieplus.com

Mardi, 19 juin 2012

Hypnotisme au Collège du Sacré-Cœur : la direction en tire des leçons


19 juin 2012

 Imprimer   Envoyer 

À la suite d'un spectacle d'hypnotisme qui a mal tourné la semaine dernière, le directeur du Collège du Sacré-Cœur de Sherbrooke, Daniel Léveillé, admet qu'à l'avenir, la direction fera preuve de plus de prudence dans le choix de ses activités afin de mieux assurer la sécurité de ses élèves.

Sur les 450 jeunes filles présentes, 13 ont ressenti des maux de têtes et de cœur et cinq autres ont été particulièrement incommodées après le spectacle, pour un total de 18 élèves touchées.

 « Notre ignorance du monde de l'hypnotisme, conjugué avec l'absence de règles concernant cette pratique, banalise ce genre de spectacle. Nous reconnaissons avoir fait une erreur, mais l'important aujourd'hui est que toutes les jeunes filles sont en grande forme. »

C'est le conseil étudiant qui avait entendu parler du spectacle de Maxime Nadeau et qui a ensuite proposé cette activité aux membres de la direction. Les adultes responsables du parlement étudiant avaient ensuite confirmé que l'hypnotiseur, Maxime Nadeau, s'était déjà produit dans une autre école de Sherbrooke et que le spectacle s'était déroulé sans anicroche et avait été apprécié. La direction a donc choisi d'embaucher le fascinateur, malgré ses maigres 14 jours de formation en hypnotisme. « Il était même venu faire une promotion de ses numéros le mardi précédant le spectacle pour donner un avant-goût de sa prestation et tout s'était bien déroulé », explique M. Léveillé.  

Surpris de l'ampleur médiatique

Les membres de la direction, les parents des élèves et les élèves elles-mêmes sont surpris de l'ampleur médiatique que cet incident a suscitée. « Honnêtement, ça a vraiment été un super spectacle. Les commentaires ont été très positifs, même les filles qui ont vécu l'expérience d'être hypnotisées ont vraiment tripé! Il ne faut pas dramatiser la situation plus que ce qu'elle est », mentionne la vice-première ministre du parlement des élèves, Émilie Lussier.

La direction n'a d'ailleurs reçu aucune plainte de la part de parents mécontents. Myrianne Cloutier, mère d'Émilie Bertrand, élève incommodée, tient même à souligner que la direction du collège a assuré un suivi adéquat de la situation. « Depuis que l'événement est arrivé, nous avons eu plusieurs contacts avec le collège pour faire le point sur l'état de nos enfants. Pour ma part, je juge que l'institution a agi avec célérité et professionnalisme et qu'elle n'a rien à se reprocher dans ce dossier. La direction du Collège Sacré-Cœur a, comme toujours, toute ma confiance. »

Émilie Bertrand, 13 ans, est l'une de celles qui regardaient le spectacle et qui, par la suite, s'est retrouvée hypnotisée malgré elle. « La prestation était magique, on était en admiration et on a adoré ça. À la fin du spectacle, je suis partie manger comme tout le monde, et c'est par la suite que j'ai ressenti les symptômes. Être hypnotisée, c'est un peu indescriptible. Mes pas étaient plus lourds, j'étais plus ou moins présente, mais encore consciente. C'est une expérience à vivre et ce n'est pas pénible : c'est le fun ! Moi, au contraire d'autres, je me suis sortie de mon état toute seule, en marchant un peu et en faisant passer le temps. Mais, de toute façon, les gens qui étaient en hypnose se seraient réveillés avec le temps, d'une manière ou d'une autre, et les symptômes sont sans conséquence. Je n'ai pas paniqué : on est tellement bien entourés qu'il y aurait pu arriver n'importe quoi que j'aurais été en confiance. »


Écoloboutique mai20
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une collecte de 1,3M$ pour Centraide Estrie

Une collecte de 1,3M$ pour Centraide Estrie
Le sens des mots : on ne sait jamais

Le sens des mots : on ne sait jamais
NOS RECOMMANDATIONS
Un partenariat pour accélérer l'entrepreneuriat et l'innovation

Un partenariat pour accélérer l'entrepreneuriat et l'innovation
Coronavirus et libertés individuelles

Coronavirus et libertés individuelles
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique mai20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir 29 mai 2020
 
François Fouquet
Lundi, 1 juin 2020
La conseillère en colère.

Claude Hébert
Lundi, 1 juin 2020
Comment gérer ses finances en temps de pandémie?

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 29 mai 2020
L’ABC de la nutrition à l’effort

Me Michel Joncas
Jeudi, 28 mai 2020
Coronavirus et libertés individuelles

Jérôme Blais
Mercredi, 27 mai 2020
Enfin nous avons une saison de golf!

Daniel Nadeau
Mercredi, 27 mai 2020
Le sens des mots : on ne sait jamais

JD 18 mai 2020
Concours Libre Expression juin20
Astuces pour garder minou et pitou au frais Mardi, 26 mai 2020
Astuces pour garder minou et pitou au frais
La randonnée pédestre de nouveau admise au Mont Orford...avec des frais Mardi, 26 mai 2020
La randonnée pédestre de nouveau admise au Mont Orford...avec des frais
Coronavirus et libertés individuelles Par Me Michel Joncas Jeudi, 28 mai 2020
Coronavirus et libertés individuelles
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous