Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
21°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Novus Vitres
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Jeudi, 1 juin 2017

Une course de 603 km … et direction Amqui pour le SPS



 Imprimer   Envoyer 
Une dizaine de coureurs du Service de police de Sherbrooke (SPS) ont enfilé leurs souliers de course vers 8 h ce matin pour prendre la direction d’Amqui, en Gaspésie.

Une dizaine de coureurs du Service de police de Sherbrooke (SPS) ont enfilé leurs souliers de course vers 8 h ce matin pour prendre la direction d'Amqui, en Gaspésie. Près de 603 km les séparent de leur arrivée ce samedi, vers 14 h.

Une dizaine de membres du Service de police de Sherbrooke ont pris la route ce matin à la course en direction d'Amqui, en Gaspésie. Près de 603 km les séparent de leur destination. Le but de la course : amasser des fonds pour Opération Enfant Soleil.

« Le message qu'on souhaite passer : vous avez eu une belle enfance en santé? Pourquoi ne pas redonner aux autres pour qu'ils en aient une aussi, a expliqué avant le départ le policier-patrouilleur du SPS et organisateur de la Course à pied des policiers de Sherbrooke, Billy Poirier. On a décidé de choisir: Opération Enfant Soleil. Il fallait une cause. Au départ, je me suis rappelé qu'être malade, ce n'est pas le fun. J'ai passé mon enfance en santé et je me suis vraiment amusé. Je me suis donc dit pourquoi ne pas redonner à ceux qui en ont besoin pour améliorer leur qualité de vie et leur donner une meilleure enfance », a-t-il ajouté.

Pour cette 4e édition de la Course à pied des policiers de Sherbrooke, 14 membres du SPS ont décidé de prendre la route, dont quatre conducteurs et 10 coureurs. Précisons qu'un véhicule de patrouille et un véhicule motorisé sont aussi du trajet pour assurer le relais et le repos. « Il faut s'abriter, parce que c'est jour et nuit, a précisé M. Poirier. Il faut s'étirer, se reposer et manger. On doit se mettre à l'abri des intempéries, car on ne sait jamais ce qui annonce. Pluie, beau temps et orage : on court! La seule exception : c'est la grêle. On devra donc s'arrêter et attendre. Sinon, c'est trop dangereux », a jouté l'organisateur de l'activité.

 Une idée qui a muri il y a 5 ans

Avant le départ ce matin, il était possible de voir de l'enthousiasme et de l'émotion chez les coureurs policiers. Mais d'où provient exactement cette idée ? « C'est typique à Sherbrooke, a précisé M. Poirier. C'est une de mes créations. Il y a cinq ans, j'ai muri ça un peu. Ça a pris 18 mois de préparation à mettre sur pied la première édition. C'est suite à des événements comme le tour du lac Memphrémagog que ça nous a inspiré. On s'est dit qu'on allait jumeler l'extrême à une cause, donc de se rendre en Gaspésie à la course », a-t-il précisé.

Pendant le trajet, chaque personne réalisera près de 60 km avant de passer le relais. Les premiers et derniers kilomètres se feront tout en groupe. L'arrivée des policiers à Amqui devrait être vers 14 h samedi s'il n'y a pas trop d'embrouilles, comme l'a expliqué M. Poirier. « C'est 54 h, jour et nuit. On va revenir en véhicule. On le fait d'abord pour le plaisir et pour redonner aux enfants », a insisté le patrouilleur-policier.

L'année dernière, tout près de 16 334 $ ont été amassés. Des discussions sont en cours pour possiblement organiser quelque chose de plus gros dans les prochaines éditions. Pour plus de détails, cliquez ici


Karting Orford
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Agression armée : un complice recherché

Agression armée : un complice recherché
Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean

Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean
NOS RECOMMANDATIONS
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments

Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments
Le rock’n roll, une science présentée au Musée

Le rock’n roll, une science présentée au Musée
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Classique Pif 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 18 juin 2018
Club de Golf Milby 27 mai 2018
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique
L'histoire derrière le Défi Félix Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
L'histoire derrière le Défi Félix
Il est où, l’essentiel, il est où? Par François Fouquet Lundi, 18 juin 2018
Il est où, l’essentiel, il est où?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous