Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 10 mars 2016

La caserne Jacques-Denault enfin opérationnelle



 Imprimer   Envoyer 

Après 19 semaines de travaux, la caserne de pompiers Jacques-Denault, située sur le boulevard Bourque, sera enfin mise en fonction au cours des prochains jours.

Construite au coût de 2,6M $, la nouvelle caserne remplace celle détruite par un incendie dans la nuit du 22 au 23 décembre 2013, alors qu'une tempête de verglas frappait Sherbrooke de plein fouet.

Lors de l'inauguration de la caserne le 9 mars, le conseiller municipal et président du comité de sécurité publique, Marc Denault, a tenu à souligner le professionnalisme des pompiers qui ont dû être relocalisés dans des installations temporaires le temps de reconstruire.

« Ils ont continué à servir les gens avec la même qualité de travail. Je tiens aussi à souligner celui des pompiers des autres casernes de Sherbrooke et ceux de la Ville de Magog, qui leur ont prêté main forte pendant les huit jours qu'ont nécessité les préparatifs des installations temporaires. »

Une caserne adaptée aux besoins
Le bâtiment est d'une superficie de 936 mètres carrés et comprend un garage et des aires de vie pour les pompiers. Quatre lieutenants et douze pompiers feront partie de l'équipe permanente qui desserviront le territoire, qui s'étend de l'ancienne municipalité de Deauville jusqu'au chemin Ste-Catherine.

« Les plans ont été inspirés de ceux de la caserne no. 2 Robert-Davidson dans un souci d'économie et d'ergonomie. La nouvelle caserne est parfaitement adaptée aux besoins actuels et futurs de nos équipes », affirme le directeur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPCIS), Stéphane Simoneau.

Les équipes sont ici spécialisées pour les interventions de sauvetage sur les plans d'eau, celles impliquant les feux de végétaux et impliquant des matières dangereuses. Deux bateaux, quatre véhicules tout-terrain et des pompes à eau portatives seront entre autres entreposées dans les nouveaux locaux.

Une nécessité pour la protection des citoyens
La reconstruction de la caserne Jacques-Denault était essentielle pour assurer la protection des citoyens selon le schéma de couverture de risques 2016-2020 de la Ville de Sherbrooke.

« L'emplacement est stratégique en raison des axes routiers et de la croissance démographique soutenue de l'arrondissement de Rock Forest - St-Élie - Deauville, souligne M. Denault. La caserne agira en complémentarité avec la caserne sur la rue Claire-Jolicoeur et celle de la rue Léger. »

Quelques 15 000 citoyens se trouvent dans le périmètre couvert par la caserne Jacques-Denault. Dans le périmètre urbain, quatre pompiers arrivent à couvrir 71 % des citoyens en cinq minutes. En dehors de ce périmètre, dix pompiers couvrent 80 % des citoyens en dix minutes, des statistiques loin d'être gênantes, selon Marc Denault et Stéphane Simoneau.

Le schéma 2016-2020 prévoit également la construction d'une autre caserne de pompiers sur la rue College, dans l'arrondissement de Lennoxville. Le temps de mobilisation des sapeurs étant devenu trop long, une équipe permanente de 16 pompiers sera embauchée pour remplacer les postes temporaires. La construction devrait commencer en 2018 et l'entrée en fonction des pompiers permanents, en 2019.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke

Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
NOS RECOMMANDATIONS
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose

Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
Apprécier quoi, au juste?

Apprécier quoi, au juste?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Démarrer l’année en force ! Par Alexandre Hurtubise Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous