magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 30 novembre 2016

Robert Roy élu préfet sans opposition



 Imprimer   Envoyer 

La MRC du Haut-Saint-François a son nouveau préfet, Robert Roy. Le maire d'East Angus, qui cumulait déjà les fonctions de préfet suppléant, a été élu sans opposition par ses pairs lors de l'assemblée régulière du conseil des maires, tenue la semaine dernière.

M. Roy succède à Nicole Robert, qui a quitté son poste le 12 novembre dernier, pour des raisons de santé. Comme son départ s'inscrit un an avant les élections, les élus ont convenu de coopter un maire élu, au poste de préfet évitant ainsi les frais d'un scrutin général. C'est le maire de Weedon, Richard Tanguay, qui a proposé M. Roy au poste de préfet. Se défendant de faire de la politique, M. Roy s'est montré étonné de son élection sans opposition. « Je suis surpris, parce qu'il y a de bonnes personnes autour de la table. Ça démontre la synergie qui est en train de se développer dans la MRC. »

Le nouveau préfet remettra sa démission à titre de maire d'East Angus dans les prochains jours. « Je démissionne par intégrité. Je me vois mal travailler comme maire et préfet. Je veux me consacrer à cent pour cent comme préfet. » Celui qui a déjà cumulé ce rôle en raison des absences de la préfet sortante, pour des raisons de santé, a une bonne idée dans quoi il s'embarque. Il a déjà fait part de sa volonté de modifier la structure de la MRC et établir des lignes directrices débouchant sur une vision d'ensemble, et ce avec le concours de tous les élus. Le nouveau préfet n'a pas tardé à changer des choses en désignant Richard Tanguay comme préfet suppléant et en ajoutant à sa garde rapprochée le maire de Saint-Isidore-de-Clifton, Yann Vallières, à titre d'adjoint au préfet. M. Roy a rapidement rassuré les élus en soutenant qu'il n'en coûtera pas plus cher à la MRC pour assumer les frais de cette nouvelle fonction puisqu'il a l'intention de réduire le salaire du préfet pour verser la différence au poste d'adjoint. M. Roy mentionne qu'en sélectionnant ces deux élus, situés aux extrémités est et ouest du territoire, cela lui permettra d'avoir une vision plus globale de ce qui se passe dans la MRC. Quant à la formation des divers comités, le nouveau préfet les maintient intacts.

M. Roy a déjà des visées bien précises. « Je veux être un préfet proactif. Je veux qu'on se fasse reconnaître comme région une fois pour toutes auprès de la FQM et des gouvernements. » Il souhaite décrocher la reconnaissance de Valoris comme centre de recherche unique sur la façon de réduire l'enfouissement auprès des gouvernements provincial et fédéral. Il entend également développer le parc industriel avec l'aide du CLD. Le nouveau leader de la MRC avec l'aide des élus désire donner des objectifs précis sur l'emploi, l'exploitation forestière pour développer cette richesse, sans oublier le développement du PDZA et autres. La reconnaissance du marécage des Scots comme parc régional et garder les trois valeurs mentionnées lors du récent lac-à-l'épaule soit la recevabilité, l'intégration et l'investissement financé s'inscrivent sur la feuille des choses à faire pour les prochains mois.

En abandonnant son poste de maire pour remplir celui de préfet, M. Roy se dit conscient que son passage de 11 mois à la préfecture pourrait ne pas être reconduit puisque des élections sont prévues pour novembre prochain. « Je savais ce qui en était et je cours le risque. Je pense qu'on a un beau timing et avec l'équipe qu'on a, on peut se démarquer. J'ai le temps de monter une structure, des lignes directrices et une vision d'ensemble. J'ai à démontrer que je suis capable et j'aime relever des défis. »

M. Roy, qui en était à la dernière année d'un deuxième mandat consécutif comme maire d'East Angus, avoue quitter ses fonctions avec un pincement au cœur. Ce dont il est le plus fier au terme de cette expérience est « d'avoir changé la perception des gens de l'extérieur envers East Angus. On nous voit comme une ville accueillante et prospère. Je suis content d'avoir eu un bon conseil. J'ai une belle équipe, une belle population. J'ai été choyé comme maire », de conclure le préfet.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose

Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
L’opération de nettoyage des rues se poursuit

L’opération de nettoyage des rues se poursuit
NOS RECOMMANDATIONS
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail

L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2

Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
Briser les barrières culturelles dans trois provinces Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant Par Bedon & bout'chou Jeudi, 11 janvier 2018
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous