Resto-Brasserie Le Dauphin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La course Unis pour la cause de Waterville a amassé 14 100 $ et a accueilli 500 marcheurs et coureurs le 10 juin dernier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
Bingo Abénaquis
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 30 mai 2018

Quand la poésie répond aux images



 Imprimer   Envoyer 
La journaliste et auteure Mélanie Noël et le photographe René Bolduc ont lancé, mardi soir, au Boquébière, le livre Les futurs disparus. (Photo: Annick Sauvé)

La journaliste et auteure Mélanie Noël et le photographe René Bolduc ont lancé, mardi soir, le livre Les futurs disparus, tiré de l'exposition du même nom. Entremêlant la poésie et l'art de la photographie, ces pages se veulent un hommage aux gens qui nous ont quittés et à ce monde si fragile dans lequel nous vivons.

C'est l'auteur-compositeur-interprète Richard Séguin qui a eu l'idée de joindre la plume de Mélanie Noël au talent du photographe René Bolduc, à l'occasion d'une exposition. Et plus le projet avançait, plus le trio se disait qu'il serait intéressant de faire aussi un livre avec cette exposition.

« Nous avons pigé dans le porte-folio de René, dans le but de trouver une thématique, un fil conducteur, explique Mme Noël. Les photos choisies ont été prises au cours des vingt dernières années, dans la région. En tant que photographe, René a toujours eu une attirance pour les territoires reculés et les personnes âgées. Il a pu aussi me raconter l'histoire derrière chaque photo. Ce qui ressortait beaucoup, c'est le décès de certains de ses sujets sur les photos ou encore des endroits et des bâtisses qui n'existent plus aujourd'hui. Le terme de la disparition revenait souvent. »

C'est de cette façon que le titre Les futurs disparus est né. Pour sa part, Mélanie avoue être fascinée par la mort, ce passage obligé. « Je me dis que je vais peut-être finir par apprivoiser la mort en parlant ou en exploitant le sujet. »

L'exposition Les futurs disparus est présentée jusqu'au 15 octobre, à la galerie d'art de Saint-Venant-de-Paquette. Quant au livre, il est seulement disponible à la Biblairie GGC de Sherbrooke ou au https://lesfutursdisparus.com.


Vieux Clocher de Magog 18 juin 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
STEBUC: les festivaliers choisissent le Centre de foires

STEBUC: les festivaliers choisissent le Centre de foires
21 ans de traditions du monde à Sherbrooke

21 ans de traditions du monde à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Oserez-vous la coupe courte ?

Oserez-vous la coupe courte ?
Déneiger son automobile; une activité dangereuse

Déneiger son automobile; une activité dangereuse
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke 18 juin 2018
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 25 mai 2018
Les blockbusters à ne pas manquer cet été

Cégep de Sherbrooke: premier à offrir une formation spécialisée en Cybersécurité Par Cynthia Dubé Jeudi, 14 juin 2018
Cégep de Sherbrooke: premier à offrir une formation spécialisée en Cybersécurité
Oserez-vous la coupe courte ? Par Priscilla Boutin Mercredi, 13 juin 2018
Oserez-vous la coupe courte ?
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke! Par Cégep de Sherbrooke Lundi, 18 juin 2018
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous