magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
La Fête du Lac des Nations prévente 28 mai
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Jeudi, 15 février 2018

Retourner à l’école à 42 ans, malgré le succès en affaires



 Imprimer   Envoyer 
L’été dernier, Souzika s’est inscrite au Cégep de Sherbrooke. En septembre, toujours propriétaire d'une boutique au centre-ville de Sherbrooke, elle entamait sa technique en soins infirmiers.

La Sherbrookoise Souzika Villemaire était en affaires depuis quatorze années. Jusqu'à il y a quelques semaines, elle était propriétaire d'une boutique de vêtements de mode au centre-ville de Sherbrooke. Aujourd'hui, elle est étudiante à temps plein, avec l'objectif de travailler dans quelques années à l'urgence, en tant qu'infirmière.

Vingt-six ans après ses études secondaires, vingt-quatre après son cégep et vingt après ses études universitaires, Souzika Villemaire est de retour sur les bancs d'école. Ce n'est pas que sa boutique allait mal, au contraire, mais la Sherbrookoise de 42 ans avait besoin d'un nouveau défi.

Pas un petit défi. Un gros. Assez pour chambouler une vie. Le défi visé? Vendre sa boutique et retourner sur les bancs du cégep pour obtenir un diplôme en soins infirmiers.

« J'ai besoin de défis dans la vie et j'avais l'impression d'avoir fait le tour avec la boutique, même si le plaisir est encore là. Je voulais plus d'adrénaline, explique Souzika. Je pensais à la technique en soins infirmiers depuis trois ans, mais je me disais que c'était infaisable, que ce n'était pas pour moi à cause de mon âge et qu'au fond j'avais déjà un bon travail. Puis un samedi soir, en sortant de ma boutique, j'ai eu un drôle de sentiment, l'impression que je devais suivre mon instinct. C'est ce qui a été décisif pour moi. »

L'été dernier, Souzika s'est inscrite au Cégep de Sherbrooke. En septembre, toujours propriétaire de sa boutique, elle entamait sa technique en soins infirmiers.

« Il y a avait cependant un petit problème; mes cours de chimie et de mathématiques étaient bien loin dans ma tête. Il me manquait aussi un cours de chimie que je devais avoir complété pour juin 2018. J'ai donc été obligé de prendre en janvier une pause du cégep pour aller terminer mon cours et me rafraichir la mémoire au Centre St-Michel », raconte celle qui a vendu récemment sa boutique.

Si on fait un calcul rapide, Souzika terminera sa technique à l'âge de 45 ans. Non, elle n'est pas la seule âgée dans la quarantaine à avoir fait le choix de changer de domaine, de tout recommencer, mais il s'agit tout de même d'une décision importante dans une vie. Peu importe qui la prend.

Le plus gros défi que Souzika doit relever en ce moment? Réapprendre à étudier, répond-t-elle sans hésitation. « Côté financier, j'avais prévu le coup, puisque je pensais à ce changement depuis trois ans. Ce qui est le plus difficile pour moi, c'est que je dois réapprendre à étudier. Je me déconcentre vraiment plus vite qu'avant. Ça prend de la patience. Le fait d'être évalué a aussi été stressant les premières semaines », explique Souzika, diplômée de l'Université de Sherbrooke en rédaction française et communication.

Et comment vit-elle sa différence d'âge avec ses confrères et consoeurs de classe? « Je me suis très bien intégrée. Certaines veulent même me présenter à leur père célibataire! », répond-elle en riant.

De la mode à la santé

L'objectif de Souzika après ses études est de travailler à l'urgence, là où l'adrénaline est à son maximum. Oui, elle entend les commentaires et la grogne entourant le système de santé, mais elle a tout de même envie de faire partie de l'aventure.

« J'ai besoin de me surpasser et de vivre sur l'adrénaline au quotidien. J'aime aussi le travail d'équipe. L'urgence, c'est pour moi j'en suis convaincue. C'est aussi un domaine où je suis certaine de ne jamais manquer de travail. J'ai hâte de pouvoir contribuer à sauver des vies. C'est un métier valorisant pour moi. »

Et n'aurait-elle pas préféré étudier la médecine? « Certainement pas à mon âge! répond-elle en riant. Si j'avais dix ans de moins, peut-être. Je sais que les conditions sont bien différentes entre les deux professions, mais le domaine des soins infirmiers fera mon bonheur, j'en suis certaine. Et je sais dans quoi je m'embarque. »

 


Fondation québécoise du cancer mai 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une marche silencieuse pour soutenir les services sociaux

Une marche silencieuse pour soutenir les services sociaux
Début de nouveaux travaux cette semaine

Début de nouveaux travaux cette semaine
L'Écolo Boutique 24 mai 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Une première compétition de BBQ d'envergure à la Boucherie du Terroir

Une première compétition de BBQ d'envergure à la Boucherie du Terroir
Besoin d'un espace vert? Réservez un parc.

Besoin d'un espace vert? Réservez un parc.
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

La Fête du Lac des Nations prévente 28 mai
Orchestre symphonique de Sherbrooke Hommage  jazz
Remise Gagnon mai 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2019
Les éco-anxieux ou la politique de la terre brûlée

Alexandre Montreuil
Mercredi, 22 mai 2019
Votre croisière idéale !

Pierre-Olivier Pinard
Mardi, 21 mai 2019
Cottage Waldorf

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2019
Politique municipale : bon, ok, je me présente…

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 16 mai 2019
L’interdiction d’animaux dans un logement

Jacinthe Dubé 17 avril 2019 2019
La Fête du Lac des Nations prévente 28 mai
Maternelle 4 ans…le mur à mur dénoncé Par Anita Lessard Jeudi, 16 mai 2019
Maternelle 4 ans…le mur à mur dénoncé
Prêt à courir Par William Lafleur Mercredi, 15 mai 2019
Prêt à courir
Une marche silencieuse pour soutenir les services sociaux Par Anita Lessard Vendredi, 17 mai 2019
Une marche silencieuse pour soutenir les services sociaux
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous