magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 19 mai 2016

La fourchette de Valérie – Le restaurant L’Expresso à Magog



 Imprimer   Envoyer 

La ville de Magog est sur la carte routière un endroit de choix pour faire atterrir nos vacances. C'est beau, il fait bon y vivre, les oiseaux chantent, l'oxygène de cet endroit semble nous ramener à l'essentiel. Vivre, vivre et apprécier tout simplement. Au total, 103 restaurants composent la liste disponible des endroits potentiels où vous pourriez choisir d'aller manger. Les vacances sont loin? Optons pour la méthode microvacances simulée au restaurant. Testé et approuvé par plusieurs amies, l'effet est identique à votre semaine de repos au mois de juillet. Alors, on mange?

Direction le restaurant L'Expresso à Magog. De prime abord, le restaurant est vaste et il est visuellement impressionnant. La multitude de fenêtres offre vraiment un effet tape-à-l'œil. 27 ans, 27 cette année que le resto ouvre ses portes chaque semaine. C'est spectaculaire quand même. Avouons-le, il s'en passe des choses en 27 ans. C'est un quart de siècle +2. La propriétaire de l'endroit me donne rendez-vous à 18 h. Suzanne Hébert est une amoureuse du service à la clientèle. L'Expresso fait partie de sa vie littéralement.

L'entreprise a subi un déménagement depuis toutes ses années, mais juste un. Le restaurant était situé dans un ancien petit centre d'achats. Rapidement ils ont trouvé leur emplacement. L'ancien local d'un Club Voyages fera l'affaire. Le décor intérieur est d'un blanc immaculé. Il me rappelle un peu la tendance « Shabby Chic ». C'est sophistiqué, mais pas trop. La salle à manger peut accueillir 85 personnes. Des tables rondes ornées de nappes blanches sont parfaitement positionnées. Des lis blancs décorent aussi l'ambiance. Une famille avec deux grands ados est attablée juste à côté de nous. Un couple entre et prend place.

Débutons notre aventure dans le restaurant italien L'Expresso. Dès le début du service, je fais connaissance avec Éric Gagnon, il travaille pour l'entreprise depuis si longtemps qu'il n'arrive plus à le compter sur ses doigts. Il me chuchote 21 ans, on ressent une belle fierté dans son timbre de voix. On demande instinctivement si quelqu'un à notre table souffre d'allergies alimentaires quelconques. J'ai apprécié énormément ce geste. Personne n'est victime de rien, alors poursuivons. On apporte le vin et des minipizzas au centre de la table. De fins croûtons sont disponibles à tout moment lors du repas, mais ici le traditionnel pain est remplacé par de petites pointes de pizza. Rien de trop lourd, soyez rassurés. Garnie d'huile, d'épices et de tomates, c'est idéal pour se mettre quelque chose sous la dent. 

En cuisine, c'est le fils de Suzanne, Jean-François Hébert qui s'amuse derrière les poêlons. Disons que c'est un retour à l'évidence. Dans sa liste de premiers emplois, il a été plongeur pour le restaurant de sa maman. Après un bon moment dans les cuisines du Manoir Hovey, il est de retour au bercail. Cette fois-ci, il est en équipe avec sa mère. Comment on vit cette dynamique familiale au boulot? Simple? Toujours simple? Jamais de conflits? Les deux sont du même avis, Jean-François mène. Un monde à l'envers qui a fait automatiquement sourire les deux impliqués.

La chorégraphie des assiettes débute dans la salle à manger. Notre serveuse Francine apporte ma tomate émondée avec une mousse au fromage de chèvre. J'ai aimé les champignons marinés sur le côté qui apportaient le juste équilibre de l'assiette. La terrine de volaille était soyeuse à souhait. C'est du poulet à tartiner. L'entrée de fondants au cheddar était très agréable. Le goût du fromage moins prononcé permet à ce plat d'être accepté par tous (même les enfants). D'ailleurs, mon œil a remarqué tout de suite la présence d'une table à langer de qualité dans la salle de bain féminine. Les bébés sont bienvenus et les enfants aussi. Une section du menu est d'ailleurs dédiée aux gourmands miniatures.

C'est le temps du homard, la table d'hôte se modifie aux deux semaines, alors que la carte demeure fixe dans ses classiques. Au restaurant L'Expresso, on tente le plus souvent possible d'utiliser des produits locaux pour la construction des assiettes.

On apporte nos bisques de homard. Le serveur s'amuse même à nous faire deviner l'ingrédient secret. Une liqueur alcoolisée donne une explosion de saveur à la bisque. Hum, les liquoreux, ce n'est pas mon fort. Jamais je n'aurais soupçonné la louche de liqueur à la vanille à l'intérieur. Comme vous le savez maintenant, ce sera à vous de déjouer l'équipe dans la salle à manger. Tout au long du repas, la coutellerie est changée à chaque nouveau plat. Une douce attention qui mérite d'être soulignée.

L'élément vaniteux de la place, c'est les gnocchis. Certains Montréalais et résidents de la Montérégie font le trajet vers les Cantons pour satisfaire leurs pulsions italiennes. Enfin un gnocchi qui est 50/50, parfaitement élastique, onctueux à souhait à l'intérieur et ferme et poêlé à l'extérieur. Je n'arrivais pas à dire s'il goûtait plus la pomme de terre, ou la pâte. Bingo! Je comprends l'engouement du public, cette recette frise la perfection. Mon élément-surprise demeure sans conteste le filet de doré façon « Bloody Caesar ». Un poisson couché sur un lit d'orge orné d'une gélatine au Clamato. J'en aurais mangé 8 assiettes identiques.

Les habitués de la place transmettent l'amour pour le resto à leur progéniture. Les restaurateurs voient passer les années avec leur fidèle clientèle. Vous pensez réserver bientôt? Sachez que René Homier Roy est un inconditionnel de cette table. Qui sait, vous le croiserez peut-être. Je ne quitte pas l'espace sans ma touche sucrée. Un gâteau à la framboise/pâte d'amande. C'était l'épilogue parfait pour la soirée. L'expresso frotte avec une note parfaite. Le choix des vins était dignement choisi, le service était parfait, les employés souriants et avenants. Un petit plus à ajouter pour avoir un bulletin irréprochable? Certains plats manquaient d'aromates et d'assaisonnements. Un peu plus de ça, un peu plus de ci et le tour sera joué.

Du nouveau? L'équipe cherche à s'agrandir et recherche présentent un cuisinier avec expérience et un plongeur pour joindre la famille de L'Expresso. Quoi d'autre? Un nouveau site web fera son apparition sur la toile prochainement.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Ce que je pense, c’est que s'entraîner devrait être plaisant.

Ce que je pense, c’est que s'entraîner devrait être plaisant.
ARRESTATION - Leurre informatique

ARRESTATION - Leurre informatique
NOS RECOMMANDATIONS
Parcours d’un week-end

Parcours d’un week-end
Travaux sur le pont de la 410; ralentissements à prévoir

Travaux sur le pont de la 410; ralentissements à prévoir
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Les règles encadrant les cartes-cadeaux Par Me Laurence Ferland Jeudi, 12 décembre 2019
Les règles encadrant les cartes-cadeaux
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC Par Fondation québécoise du cancer - Estrie Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC
Travaux sur le pont de la 410; ralentissements à prévoir Mardi, 10 décembre 2019
Travaux sur le pont de la 410; ralentissements à prévoir
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous