Fondation du CHUS novembre 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les employés de la SAQ de partout au Québec seront en grève de vendredi à dimanche.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
AFFAIRES
Affaires
Entreprises d’ici
Novus Vitres
AFFAIRES / Affaires
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 2 novembre 2018

Les sœurs Beltrano disent aurevoir à leur clientèle



 Imprimer   Envoyer 
De gauche à droit, les copropriétaires Sophia et Érica Beltrano, ainsi que leur soeur Carina.

Après plus de 50 ans dans le paysage sherbrookois de la restauration, la famille Beltrano passe à autre chose. Le restaurant italien Lupa fermera donc ses portes dans les prochains mois. La copropriétaire Érica quittera bientôt le Québec pour aller ouvrir un restaurant en Floride.

Le papa des sœurs Beltrano, Salvador, a ouvert son premier restaurant dans les années 60 à Sherbrooke, Le Caruso. Puis, dans les années 80, il a ouvert le légendaire restaurant italien Casa Chirico, resté ouvert pendant près de 25 ans. Les cinq sœurs, Fabiola, Isabella, Carina, Sophia et Érica ont d'ailleurs toutes travaillé pour leur père.

Il y a dix ans, Sophia et Érica ouvraient les portes du Lupa, en comptant aussi sur l'aide de leurs sœurs Isabella (pour la cuisine) et Carina (pour le service). Peu de temps après, leur père prenait le chemin de la retraite et fermait la fameuse Casa Chirico. Par contre, impossible pour lui d'abandonner complètement la restauration, signant toutes les vinaigrettes et les sauces du Lupa. On peut d'ailleurs voir le passionné restaurateur de 77 ans à l'œuvre, quelques heures par semaine.

Aujourd'hui, les sœurs annoncent la fermeture du restaurant, en raison de nouveaux projets. Érica quitte le Québec pour s'installer quelque temps sur la Côte Ouest de la Floride. « Je pars avec mon conjoint et ma fille lundi pour aller ouvrir un restaurant en Floride, qui s'appellera Caruso, en rappel du premier restaurant de mon père, raconte la femme d'affaires. Je vais rester là-bas un an ou deux, au moins. Si je reviens à Sherbrooke, je vais rouvrir le Lupa, mais en plus petit. J'aime trop la restauration pour arrêter de travailler dans le domaine. »

Érica ne s'installe pas dans un monde méconnu, puisque sa sœur Fabiola possède un restaurant à cet endroit. « Mon restaurant ne sera pas très loin de celui de ma sœur, poursuit Érica. Puis l'hiver, mes parents habitent en Floride et mon père se rend tous les matins au restaurant de ma sœur pour lui donner un coup de main. Il fera la même chose à mon restaurant. »

Quant à Sophia, elle a l'intention de se consacrer à son emploi de travailleuse sociale, qu'elle exerce depuis déjà plusieurs années. Elle a aussi d'autres projets en tête.

Le restaurant Lupa restera ouvert de façon certaine d'ici les Fêtes. La bâtisse, qui appartient aux sœurs Beltrano est à vendre ou à louer. « On ne veut pas donner de date exacte de fermeture, car tout dépend des opportunités qui se présenteront avec les futurs acheteurs ou locataires », précise Érica.


Basta Communication oct 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Trois prix à l’international pour la Fromagerie La Station de Compton

Trois prix à l’international pour la Fromagerie La Station de Compton
Le financement dans la recherche en hausse à l’UdeS

Le financement dans la recherche en hausse à l’UdeS
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie au 1015 rue de la Montagne

Incendie au 1015 rue de la Montagne
Un accident de la route perturbe la circulation

Un accident de la route perturbe la circulation
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
J & M Grégoire juin 2018
 
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Les enfants rouleront jusqu’au bloc opératoire Par Vincent Lambert Jeudi, 8 novembre 2018
Les enfants rouleront jusqu’au bloc opératoire
Deux témoins recherchés dans un dossier d’enquête Par Cynthia Dubé Jeudi, 8 novembre 2018
Deux témoins recherchés dans un dossier d’enquête
100 ans après la Première Guerre : les Fusiliers se racontent Par Vincent Lambert Mercredi, 7 novembre 2018
100 ans après la Première Guerre : les Fusiliers se racontent
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous