Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
14°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Basta Communication sept 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Lundi, 2 janvier 2017

Pas facile de tenir sa résolution!



 Imprimer   Envoyer 
Photo Courtoisie Nathalie Poirier Facebook

S'abonner au gym, cesser de fumer, entamer un régime amaigrissant; les personnes sont nombreuses à avoir de bonnes intentions le 1er janvier. Mais tiennent-elles le coup? Estrie Plus s'est posé la question...

Nathalie Poirier est kinésiologue et entraîneure privée chez Maxi Club. Elle travaille dans ce domaine depuis plus de vingt ans. Chaque début d'année, elle constate qu'ils sont plus nombreux à franchir les portes du gym, bien motivés à prendre leur santé en main ou à perdre quelques livres.

Malgré les bonnes intentions, l'intérêt diminue, voire disparait rapidement. «Le début d'année est une période très forte en ce qui a trait aux inscriptions, mais dès la fin février, on voit que les deux tiers de ces personnes ne viennent plus, même s'ils ont payé, explique Mme Poirier. Ce sont en général des personnes dont l'entrainement n'a jamais fait partie de leurs habitudes de vie.»

Pour la diététiste-nutritionniste Suzanne Roy, le début d'année n'est pas plus achalandé qu'à l'habitude, même si elle croit aussi qu'ils sont nombreux à tenter un régime en début d'année. «Plusieurs personnes tentent de perdre du poids par elles-mêmes. Quand elles décident d'aller voir une nutritionniste, c'est qu'elles ont essayé plusieurs choses auparavant, sans jamais réussir.»

Pour ceux qui ont comme résolution d'écraser la cigarette une fois pour toute, le succès n'est pas plus reluisant, selon les pharmaciens interrogés par EstriePlus. «La motivation du nouvel An, ça ne fonctionne pas», indique le pharmacien Pierre Gervais, qui constate chaque début d'année une augmentation de 30 à 40 % de sa clientèle qui souhaite arrêter de fumer. «Le facteur le plus important pour arrêter de fumer, c'est la motivation», poursuit-il.

La pharmacienne Rachel Lajeunesse abonde dans le même sens. Elle voit une grande différence en début d'année, mais constate aussi qu'ils sont peu nombreux à tenir le coup. «Je vois une augmentation d'environ 25 % en début d'année. Mais les deux tiers ne réussissent pas à arrêter de fumer. Une résolution, ce n'est pas la meilleure des raisons pour arrêter de fumer. »

 

 


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Finissants: un nombre record historique pour l’UdeS

Finissants: un nombre record historique pour l’UdeS
La communauté derrière Èva

La communauté derrière Èva
NOS RECOMMANDATIONS
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke

Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»

La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Electro-5 Recyclage Ecoresponsable
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Jacinthe Dubé
Hyundai Sherbrooke
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver» Par Vincent Lambert Vendredi, 14 septembre 2018
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»
Comment se faire des amis ? Par Isabelle Fournier Jeudi, 13 septembre 2018
Comment se faire des amis ?
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous