Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Radioactif Forfait Internet mai 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Jean-Pierre Quirion Par Jean-Pierre Quirion
jpquirion@estrieplus.com

Jeudi, 18 juin 2015

Manifestation pour le retour de la prime aux psychologues



 Imprimer   Envoyer 

Des flutes, de la musique, un joueur de tam-tam et des manifestants brandissant des pancartes arborant le slogan Sans psychologue, aller-simple assuré à l'urgence. Voilà l'image que les automobilistes circulant sur la rue Bowen Sud ont pu apercevoir jeudi midi, devant le pavillon Hôtel-Dieu du CHUS.

Les organisations syndicales, dont la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), dénoncent le problème de rétention des psychologues dans le réseau public de santé. On pointe du doigt l'abolition de la prime de rétention.

En 2013, le gouvernement accordait une prime de 10 % aux psychologues qui acceptaient de demeurer dans le système public. Cette prime a été retirée le 30 mars dernier.

 « Depuis l'abolition de la prime de rétention, certains psychologues ont quitté vers le privé, affirme la vice-présidente de la FSSS-CSN, Mélissa Gaouette. On assiste à la privatisation des soins, à l'instauration d'un système à deux vitesses. »

Les psychologues du réseau public gagnent entre 24 et 46 $ de l'heure. À titre comparatif, la CSST défraie jusqu'à 86 $ de l'heure pour une consultation en milieu privé.

L'écart salarial entre la pratique privée et celle publique avoisine les 40 %.

« Si les gens n'ont pas d'assurances, ils doivent souvent passer par l'urgence ou patienter sur une liste d'attente. Dans un cas comme dans l'autre, ils ne reçoivent pas les soins appropriés au moment où ils en le plus besoin », précise madame Gaouette, ajoutant souhaiter le rétablissement de la prime.

En Estrie, une centaine de psychologues pratiquent dans le système public de santé.


Vieux Clocher Magog 24 sept 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Nouveau parc inspiré d'un homme engagé

Nouveau parc inspiré d'un homme engagé
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Expérience enrichissante avec le CH

Expérience enrichissante avec le CH
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke

Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative funéraire de l'Estrie 2 oct 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Mardi, 25 septembre 2018
Top 3 des raisons pour aller voter aux élections provinciales

APCHQ Estrie
Lundi, 24 septembre 2018
Vieilles fenêtres : on les change ou on les répare?

François Fouquet
Lundi, 24 septembre 2018
Et si Gatineau marquait l’histoire?

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 24 septembre 2018
Chantier de la création du Cégep : René Aubry se souvient

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Jacinthe Dubé
Hyundai Sherbrooke
De la recherche financée par des professeurs Par Vincent Lambert Lundi, 17 septembre 2018
De la recherche financée par des professeurs
Le hockey, de père en fils Par Vincent Lambert Jeudi, 20 septembre 2018
Le hockey, de père en fils
Plus fort que le café Par William Lafleur Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous