magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 25 février 2015

Projet Harmonie chez Graymont



 Imprimer   Envoyer 

C'est devant une salle à moitié pleine au Centre communautaire de Marbleton, à Dudswell, que les dirigeants de Graymont, usine de production de chaux au sein de la municipalité, ont présenté les grandes lignes du projet Harmonie. L'initiative qualifiée d'ambitieuse et novatrice par Alexandre Renaud, directeur environnement et santé sécurité pour l'Est canadien, vise à contribuer, dit-il, à l'amélioration de la qualité de vie en impliquant les citoyens dans une démarche de développement durable. La majorité des personnes présentes ont apprécié les efforts déployés par le principal employeur de la communauté alors que certains citoyens émettaient des doutes et des craintes quant à la réelle volonté de l'entreprise.

« Je comprends que vous ayez des préoccupations face aux expériences passées. Vous allez voir les progrès d'ici cinq ans et même pendant la prochaine année. On ne vise pas l'accroissement de la capacité de production. Ce qu'on veut, c'est réduire les impacts. On va vous faire vivre de nouvelles expériences. Laissez-nous le temps de vous convaincre qu'on va faire de belles choses », d'exprimer Richard Dostie, directeur de l'usine Graymont, à Dudswell.

À l'aide d'une présentation PowerPoint, les intervenants ont présenté les grandes lignes du projet Harmonie tant au niveau opérationnel que communautaire et de l'implication citoyenne. En introduction, M. Renaud mentionne que depuis un an, un groupe formé de citoyens, de représentants de la municipalité et de l'entreprise ont réfléchi sur la conception d'un projet communautaire au cœur du village.

Harmonie
Le projet Harmonie se divise en trois grandes phases. La première consiste en la fermeture et le réaménagement de l'empilement de la carrière no 5 et la fermeture et réhabilitation de la carrière no 4, située au centre du village. De cette carrière, on prévoit n'extraire que la pierre de surface considérée de très bonne qualité et abandonner le reste pour la réhabilitation du site. La présentation de photographies, avant et après l'opération, est particulièrement impressionnante à tel point que certains citoyens émettaient des doutes quant à la réelle volonté de la compagnie à réaliser ces projets. À cela, on prévoit la construction d'un écran sonore entre l'usine et le village qui servira également de route pour relier l'usine à la carrière près du rang des Canadiens. Le réaménagement des abords de la section de la rue Principale traversant les opérations de l'usine sera également effectué, incluant la plantation d'arbres et aménagement d'ilots de verdure. Une politique de gestion des poussières doit également s'ajouter aux différentes initiatives.

Les intervenants ont profité de la rencontre pour présenter les mesures mises en place pour réduire l'impact environnemental de l'exploitation de la mine sur la collectivité. À ce chapitre, on mentionne l'acquisition de nouveaux équipements comme une foreuse plus silencieuse, unique au monde, dit-on, ainsi que l'achat de nouveaux camions également plus silencieux, munis entre autres de boîtes spéciales pour réduire le bruit lié aux opérations. On précise que cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un programme d'amélioration continue de réduction de bruit associé aux installations. Le recours au dynamitage électronique, un procédé permettant de réduire les impacts associés aux dynamitages, une politique pour la réduction de la pollution lumineuse de ses installations, le travail avec des spécialistes dans le but de développer des techniques à la fine pointe de la technologie pour intégrer ses installations au paysage, particulièrement pour ses empilements de pierre, et la mise en place d'un programme visant à une amélioration continue pour la qualité des eaux font partie des différentes mesures prises par l'entreprise Graymont.

Quant à la modification de la règlementation permettant le nouveau dépôt de roches aux deux sites prévus, les intervenants précisent qu'il reste encore plusieurs autorisations à obtenir comme celle de la CPTAQ et du ministère de l'Environnement de telle sorte qu'on ne prévoit pas y déverser de pierres avant deux ans et demi ou trois ans. Les intervenants ont rappelé que cette nouvelle règlementation permettra d'assurer la pérennité de l'entreprise encore pour les 50 prochaines années. Par ailleurs, la deuxième phase, soit la mise en œuvre du projet communautaire via la future fondation Harmonie, ne se fera qu'une fois les autorisations obtenues. Pour la troisième phase, elle consiste à l'amélioration continue du projet en collaboration avec la communauté.

Réactions
Des citoyens échaudés par certains cas précis, par le passé, ont mis en doute la bonne volonté de l'entreprise. D'autres ont manifesté leurs craintes quant à la surveillance des différentes étapes concernant la poussière, la qualité de l'eau et le bruit. On dit craindre que la surveillance du ministère de l'Environnement soit insuffisante. Une citoyenne a demandé que l'on porte une attention particulière concernant les opérations de remplissage effectuées par les camions, particulièrement en été. Les intervenants mentionnent que ce type d'opération pourra se faire à un rythme jugé acceptable par la population. Il est possible de le faire rapidement comme sur un horizon de trois à cinq ans, d'exprimer un représentant de l'usine. Toutefois, la majorité des citoyens participants à la rencontre d'information remerciaient l'entreprise de les tenir informés et les félicitaient pour l'initiative entreprise. Mentionnons que le vaste projet de réhabilitation des carrières no 5 et 4 est prévu sur un horizon de 5 à 10 ans. Toutefois, des changements pourront se faire sentir dès l'été prochain.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire en ce long week-end de la fête du Travail

Quoi faire en ce long week-end de la fête du Travail
Les Castors immortalisés à jamais

Les Castors immortalisés à jamais
NOS RECOMMANDATIONS
Des centaines d’enfants stimulés par la bibliothèque de quartier Jardins-Fleuris

Des centaines d’enfants stimulés par la bibliothèque de quartier Jardins-Fleuris
Citoyen de demain du Salésien

Citoyen de demain du Salésien
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Des œuvres à la rescousse d’étudiants Par Vincent Lambert Mardi, 11 septembre 2018
Des œuvres à la rescousse d’étudiants
Des centaines d’enfants stimulés par la bibliothèque de quartier Jardins-Fleuris Par Cynthia Dubé Mercredi, 12 septembre 2018
Des centaines d’enfants stimulés par la bibliothèque de quartier Jardins-Fleuris
Le grand bazar électoral Par Daniel Nadeau Mercredi, 12 septembre 2018
Le grand bazar électoral
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous