magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
25°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 3 juin 2015

La 7e édition du projet Dans un continuum de services



 Imprimer   Envoyer 

Lors de la 7e édition du Forum des partenaires portant sur le Continuum de services du Haut-Saint-François, les délégués des organismes socioéconomiques, institutionnels, caritatifs, associatifs et communautaires ont pris connaissance du Carnet de repères, qui se retrouve présentement sur le Web. Il s’agit d’un outil issu des réflexions de ces représentants pour contrer la pauvreté et l’exclusion sociale et permettre aux personnes qui veulent cheminer de trouver les ressources pertinentes à leur problématique. Cette rencontre se tenait au Centre communautaire Manège Militaire de Bury.

Ce carnet électronique apparaît sur le site www.espritdecontinuum.com en version bilingue. C’est un moyen que peuvent utiliser aussi bien le grand public que les professionnels et les bénévoles qui ont la possibilité d’aider quelqu’un qui souhaite améliorer ses conditions de vie des points de vue social et économique. L’individu lui-même peut s’y référer pour trouver les ressources appropriées. Parce qu’elle est large, la gamme de services, on dénombre plusieurs intervenants !

Les ressources couvrent à la fois des services d’aide et de répit, suggèrent des solutions pour le logement et le budget. On y trouve des réponses en ce qui concerne la formation et l’emploi. Même le transport y est abordé. Il est facile de s’y retrouver. L’onglet «J’ai besoin d’une ressource» aide à trouver des réponses à la majorité des questions que posent ceux qui cheminent.

Le site contient trois sections. La première «J’accueille une personne» donne des outils pour comprendre les besoins de ceux qui déposent une demande. Il indique « quoi faire avec ces personnes » et des moyens de gérer une crise. La seconde «J’ai besoin d’une ressource» guide l’aidant ou celui qui le souhaite vers les ressources pertinentes et en troisième lieu «Je fais un suivi» qui permet de vérifier si elle a bien découvert ce qui lui convient. L’aidé remplit un formulaire de consentement pour faciliter les démarches futures.

Le projet vise la continuité des ressources et des services pour combler les besoins multiples de la personne en cheminement. Plus de trente partenaires ont partagé leurs expériences, leurs connaissances et leur expertise pour créer ce document électronique qui aboutit à des services d’accueil, de référence et de suivi en continu.

Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François, se réjouissait du fait que le Continuum est spécifique des gens du HSF. Depuis 2010, Mme Robert se préoccupe de ce projet qui est intégré dans le Plan d’action pour la solidarité et l’inclusion sociale du Haut-Saint-François 2011 à 2015. « Nous avons été à la hauteur de cette ambition », se félicitait-elle, souhaitant qu’il soit exporté. Elle en reconnaissait la valeur et la qualité de la démarche.

Dominique Provost, directeur de la MRC et du CLD, et coporteur du projet avec France Lebrun, directrice du Centre d’action bénévole (CAB) du HSF, indiquait que toutes les discussions et décisions prises visaient la pérennisation. « Nous étions responsables du projet. Nous avons approché le Collectif territorial du HSF. » Le conseil du CSSS du HSF a adopté le projet lors de sa dernière assemblée. Le nouveau CIUSSS de l’Estrie - CHUS acceptera la relève en 2017 pour en assurer la pérennité. Des équipes provenant de différents organismes vont travailler sur le comité de suivi tandis que d’autres en superviseront les opérations. « Les personnes en cheminement seront mieux équipées qu’ailleurs », faisait-il remarquer.

Mme Lebrun rappelle que tout est axé sur le besoin des personnes. Il a fallu s’entendre entre nous, simplifier le langage pour en faciliter la compréhension tant en anglais qu’en français. « C’est un outil de proximité et facilement accessible qui va contribuer à l’enrichissement collectif », déclare la directrice du CAB.

Julie Boisvert, du Centre d’intégration à l’emploi, se penche depuis trois ans sur le rattrapage économique des femmes. Selon elle, le carnet répond à un besoin pressant. « Il est le développement d’un outil bien documenté qui fait un recensement complet des ressources, c’est un bel outil d’analyse », a-t-elle fait remarquer.

Mario Morand, membre du Collectif territorial, a pris « l’engagement d’assurer la pérennité du projet à long terme. » Il s’agit selon lui d’un « modèle original, unique et des plus prometteurs. J’en partage tout à fait les valeurs et m’engage à titre de membre du comité de direction du CIUSSS de l’Estrie - CHUS à en faire la promotion et à influencer pour que les réseaux locaux de services restent collés sur les besoins du milieu et puissent adapter leurs services aux besoins évolutifs », a-t-il promis.

Mme Lebrun mentionnait que les résultats sont intéressants. « Le carnet est déjà bien utilisé d’où la nécessité d’en faire une deuxième version parce qu’il y a un nombre croissant de demandes dans différents secteurs d’activités. » Édith Cournoyer, responsable pédagogique au Centre de services éducatifs populaires du HSF et utilisatrice potentielle du Carnet, reconnaît qu’il s’agit là d’un outil essentiel. « Le territoire est très grand, le carnet permet de lier les personnes et les organismes. Le mot continuum signifie continuité, c’est un outil dans le milieu qui va servir au mieux-être des personnes », jugeait-elle.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
BTC : la rue Wellington Nord fermée samedi

BTC : la rue Wellington Nord fermée samedi
Les jeunes d’aujourd’hui ne savent RIEN faire !

Les jeunes d’aujourd’hui ne savent RIEN faire !
NOS RECOMMANDATIONS
Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie

Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie
1,4 M$ pour les victimes d’actes criminels

1,4 M$ pour les victimes d’actes criminels
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 20 août 2018
Le contrat de gazon…

Caroline Caouette
Jeudi, 16 août 2018
Les bons et mauvais côtés du maternage

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police Par Vincent Lambert Lundi, 13 août 2018
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police
Trucs pratiques pour cheveux abîmés Par Priscilla Boutin Mercredi, 15 août 2018
Trucs pratiques pour cheveux abîmés
Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie Par Cynthia Dubé Jeudi, 16 août 2018
Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous