magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 28 janvier 2015

Pro Pieux Fondations, pour asseoir une construction



 Imprimer   Envoyer 

Alain Girard, d'Ascot Corner, propriétaire et franchiseur de Pro Pieux Fondations, fabrique et achemine dans tout le Québec des pieux à ailettes hélicoïdales sur lesquels bâtir tous genres de projets de construction. Depuis 2005, modestement, il les a développés pour en faire les plus performants sur le marché. Dix-sept franchises lui permettent de couvrir tout le territoire du Québec. Il projette de distribuer ses produits en Ontario et en Alberta, partout au Canada.

M. Girard a conçu et élaboré un concept unique de poteaux, pour une meilleure résistance dans le sol. « Les autres essayent de me copier, mais ils n'y arrivent pas », avoue candidement l'homme d'affaires. « Notre pieu supporte 25 % plus de poids et il est 40 fois plus résistant à l'arrachement que tout autre produit de l'industrie du pieu », fait-il remarquer.

Son pieu ressemble à une vis qui s'enfonce dans le sol. Il est fabriqué d'acier galvanisé. L'ailette varie de largeur selon le poids qu'elle aura à supporter. La tête de support, grâce à son écrou, s'ajuste de façon à garder le niveau exact. D'une longueur comprise entre 7 et 10 pieds, il descend suffisamment profond pour éviter les contrecoups du gel et du dégel.
Polyvalents, les pieux se déclinent en longueur et en diamètre différents pour la tige et la lame hélicoïdale en fonction du poids de la construction et du type de sol. Ce système de fondation est conforme au Code national du bâtiment 2010. Même si le roc affleure, il y a moyen d'en installer en procédant à un ancrage particulier, explique M. Girard. Des accessoires accompagnent le produit comme les plaques d'appui visant à régler la hauteur pour un niveau optimal, les rallonges pour l'arbre central qui permettent de le descendre à de grandes profondeurs et les connecteurs. « Le coût est raisonnable par rapport aux fondations conventionnelles. Les prix varient entre 100 $ et 220 $ », indique M. Girard.

Le tracteur qu'utilise le franchisé pour installer les pieux porte un équipement spécialement adapté pour effectuer une installation impeccable sans endommager les propriétés, ajoute Alain Girard. Le Kubota qu'il a choisi pour ses travaux a une largeur de 44 po et possède une bonne puissance hydraulique. À l'arrière, il conserve la pelleteuse (backhoe). À l'avant, la flèche visseuse a été conçue pour ancrer ferment le pieu au sol. « Il faut 4 semaines de 40 heures pour préparer le tracteur », confie-t-il.

Chaque franchisé utilise le même équipement et les mêmes types de pieux sur les chantiers. Ils peuvent servir pour installer un solarium, une remise, un patio, un poteau de corde à linge... Ils conviennent parfaitement pour fixer des passerelles, de petits ponts, des tours d'observation. Pour des projets plus costauds comme peuvent l'être certains destinés aux commerces ou à l'industrie, ils peuvent se réaliser rapidement sans égard au mauvais temps. L'équipement léger permet d'accéder aux endroits accidentés et restreints, même à l'intérieur de structures existantes.

Durant l'hiver, il assemble quelque 20 000 pieux et prépare les tracteurs. Installé dans son garage, il a hâte d'occuper ses nouveaux locaux. Pour l'Estrie, M. Girard a choisi comme franchisé Iohann Lallier.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Mort suspecte le jour de Noël

Mort suspecte le jour de Noël
Une enseignante du Triolet comparait pour contacts et exploitations sexuels

Une enseignante du Triolet comparait pour contacts et exploitations sexuels
NOS RECOMMANDATIONS
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro

La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ Jeudi, 11 janvier 2018
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous