Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 18 juin 2015

Image corporelle : s’attaquer à des normes qui ne devraient pas en être



 Imprimer   Envoyer 

Mathieu Roy est chercheur d'établissement à l'institut universitaire de soins de première ligne en santé et services sociaux au CIUSSS de l'Estrie - CHUS est l'invité du Café scientifique du 18 juin 2015 à la Brûlerie de café FARO, au centre-ville de Sherbrooke. Son champ de recherche? Les enjeux liés à l'image corporelle des jeunes, un sujet revenu à plusieurs reprises dans l'actualité au cours des derniers mois.

Un phénomène qui touche toutes les générations

« L'image corporelle, c'est un grand mot pour dire comment on voit son propre corps et comment les autres vont juger de ce même corps, d'expliquer M. Roy. Il existe plusieurs dimensions, qui vont de l'insatisfaction vis-à-vis d'un ou plusieurs éléments, d'une vision distorsionnée du corps ou de ses attributs au comportement de la personne, et finalement à la fonctionnalité du corps. »

Fonctionnalité? « Une personne plus âgée qui éprouve des difficultés à prendre dans ses bras ses petits-enfants vivra une insatisfaction de son corps à cause de cette capacité qui est disparue, détaille le chercheur. Les enjeux de l'image corporelle touchent toutes les générations. Ces femmes mûres, les mamans, les grands-mamans, sont également sujettes à éprouver une telle insatisfaction à l'égard de leur corps. Ces exemples contre-nature de femmes d'âge mûr comme Madonna et Cher n'aident en rien ces femmes à être bien dans leur peau! »

Le fait que nous évoluons dans une société où l'apparence est reine et constitue souvent la base du jugement des autres envers nous est incontestablement une grande partie du problème. Mathieu Roy note que l'insatisfaction est de plus en plus fréquente et se manifeste de plus en plus tôt, autant chez les jeunes filles que les jeunes hommes.

« Chez les jeunes filles, on verra souvent une insatisfaction liée à la perte de poids, un désir d'être mince comme ces mannequins maigres qui représentent un idéal de beauté qui réalistement est impossible à atteindre», souligne M. Roy. « Chez les jeunes hommes, l'enjeu se trouve aussi au niveau du poids, dans la perte ou bien pour en prendre dans le but de développer de la masse musculaire. »

Difficile de changer la norme, mais pas impossible

« Il n'y a pas de réponse unique pour contrer le phénomène, d'expliquer Mathieu Roy. Je crois qu'il nous faut d'abord et avant tout démystifier ces images qui représentent une fausse réalité et intervenir en amont, chez les jeunes. Il faut outiller les individus pour qu'ils puissent devenir critiques de ce qui leur est proposé comme image et pour qu'ils puissent résister à la pression sociale qui n'est pas toujours saine. »

Pour le chercheur, il s'agit d'inverser la norme sociale, un peu comme nous l'avons fait au fil des ans avec le tabac et l'alcool au volant.

« Les campagnes Bien dans sa tête, bien dans sa peau, la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée, les équipes d'intervention dans les écoles primaires sont de bonnes avenues pour aider à modifier la norme en matière d'image corporelle, note le chercheur. De cesser de se baser sur l'équation « poids santé = santé » pourrait également être bénéfique. Être en santé, c'est beaucoup plus qu'une question de poids! »

Selon M. Roy, les gouvernements peuvent légiférer pour attaquer les mauvais exemples de front. À preuve, l'Espagne et l'Italie interdisent que des mannequins dont l'indice de masse corporelle (IMC) démontre une insuffisance pondérale puissent défiler. La France va même plus loin en obligeant les magazines à mentionner que les photos ont été retouchées, si tel est le cas. 

Dans le cadre de la série des Cafés scientifiques de l'Université Bishop's, Mathieu Roy sera présent pour échanger sur le thème « Maman, est-ce que je suis grosse? », une activité qui aura lieu à la Brûlerie de café Faro de la rue Wellington Nord à Sherbrooke, le jeudi 18 juin à 19h00.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
NOS RECOMMANDATIONS
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Chevrolet Corvette GXE 2018

Chevrolet Corvette GXE 2018
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
Les nouvelles rondes de René Par René Dubreuil Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous