Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Restaurant Auguste
ACTUALITÉS / Estrie
Jean-Pierre Quirion Par Jean-Pierre Quirion
jpquirion@estrieplus.com

Mardi, 26 mai 2015

Combien de temps pour planter un arbre?



 Imprimer   Envoyer 

Certains citoyens de Sherbrooke s'inquiètent de voir des arbres implantés traîner sur des parterres ici et là à travers la ville.

Quelques-uns de ces arbres ont d'ailleurs passés la fin de semaine couchés sur le sol dans les ronds-points des rues Roger-Boisvert et Lehoux dans l'arrondissement de Fleurimont.

Mis au courant de la situation, Estrieplus.com s'est informé auprès du chef Division des parcs et des espaces verts à la Ville de Sherbrooke, Yves Tremblay, pour connaître la procédure de plantation.

Ce dernier explique que pour optimiser les ressources, la Ville de Sherbrooke suit une cadence et applique un processus en trois étapes. L'objectif est de rentabiliser au maximum la main-d'œuvre et l'équipement.

Ainsi, trois équipes se succèdent. La première creuse le trou après avoir effectué un repérage sous-terrain, la seconde livre l'arbre et la troisième s'occupe de la mise en terre. Il peut s'écouler quelques jours entre chaque étape.

« On ne fait pas juste mettre l'arbre dans le trou, on en prend soin, assure monsieur Tremblay. On installe un tuteur et un collet, puis on procède à une taille de correction pour enlever les gourmands et s'assurer que l'arbre prendra sa force racinaire. »

« C'est plus facile de tailler l'arbre pendant qu'il est au sol. On n'a pas besoin d'un escabeau », ajoute Yves Tremblay.

Mais laisser des arbres implantés sans surveillance encourage-t-il le vol de végétaux? Non, assure-t-on. Depuis que la Ville applique cette façon de faire, un seul arbre a été volé. Et il était déjà planté.

« On va se faire voler des petits arbres encore dans des pots, mais jamais des gros arbres dans un espace vert », précise Yves Tremblay.

Cette année, la Ville de Sherbrooke plantera quelque 450 arbres.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La communauté derrière Èva

La communauté derrière Èva
Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée

Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée
NOS RECOMMANDATIONS
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique

Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique
Citoyen de demain du Salésien

Citoyen de demain du Salésien
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme FM C’est Isabelle qui paye
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Citoyen de demain du Salésien Lundi, 17 septembre 2018
Citoyen de demain du Salésien
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique Par Vincent Lambert Jeudi, 13 septembre 2018
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique
Ils volent et prennent la fuite Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
Ils volent et prennent la fuite
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous