magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 10 février 2016

Le plan de développement de la zone agricole de la MRC du HSF



 Imprimer   Envoyer 

Depuis près de deux ans, la MRC du Haut-Saint-François, en concertation avec les acteurs du milieu, projette de consolider l'importance de la zone agricole et forestière, aussi appelée zone verte. L'objectif vise le Développement durable (DD) par l'intermédiaire du Plan de développement de la zone agricole (PDZA).

Le 30 mars prochain se tiendra le Forum consultatif de la MRC du Haut-Saint-François. Il aura lieu à la salle communautaire de Dudswell de 9 h à 16 h. Toute la population qui souhaite faire valoir son point de vue sur le sujet y est cordialement conviée. « C'est une occasion unique de prendre part aux décisions qui auront un impact sur le développement économique et agrotouristique ainsi que sur la création d'emplois reliés à la zone verte », énonce Marie-France Chartrand, coordonnatrice du dossier. Il s'agit d'une « des rares possibilités d'influencer le système en votre faveur », ajoute-t-elle.

Le PDZA rejoint tous les acteurs du milieu. L'état de situation et la détermination du potentiel de développement orienteront les actions futures du Plan. Les responsables veulent créer une dynamique de concertation, établir des lieux d'échanges pour en arriver à une vision commune de l'exploitation de l'agriculture, de la forêt et des zones urbaines. On cherche à définir les meilleurs moyens à utiliser pour en tirer le maximum de son potentiel. On vise des actions concrètes tout en respectant le développement durable.

Le PDZA intéresse tous les habitants de la MRC. Producteurs agricoles, éleveurs, relève, producteurs forestiers en sont le fer-de-lance, fournissant la matière première. Les industriels et transformateurs de 1er, 2e et 3e niveau les utilisent dans leurs entreprises. Les relations entre les secteurs urbains et verts nécessitent les compétences des professionnels qui définissent les règlements de zonage et d'urbanisme. Les commerces de proximité, les artisans du tourisme agroforestier, culturel et artistique sont impliqués. Les citoyens, regroupés ou non en association, ont leur mot à dire dans ce projet au titre de consommateurs et d'occupants du territoire, pour l'exemple.

Selon les informations fournies par Mme Chartrand, le PDZA permettra d'offrir de l'aide financière, du soutien au démarrage d'entreprise, entre autres. Il vise à mettre sur pied des circuits agrotouristiques, favoriser les développements immobiliers en tenant compte des schémas d'urbanisme et les règlements de zonages. Et que dire de l'élaboration de spécialités telle celle de l'utilisation des matières forestières non ligneuses qui offrent un bon potentiel d'exploitation ?

Les acteurs du milieu et les porteurs de projets désignés, cet ensemble d'organismes privés ou publics, ont « une obligation ou une volonté d'intervenir humainement ou financièrement dans un domaine spécifique », écrit encore la coordonnatrice. Ils sont identifiés dans un plan d'action. Ils deviendraient « responsables de la mise en œuvre d'un projet et de son suivi », est-il ajouté.

Cette longue recherche de quelque 18 mois concerne tous les intervenants, citoyens, producteurs, propriétaires terriens, relève, spécialistes dans les divers domaines, transformateurs, marchands, décideurs locaux et mrcéens, et autres qui ont des intérêts dans l'évolution positive du territoire de la MRC. Le document final permettra d'acquérir une connaissance plus pointue du milieu et des activités agricoles et d'en diagnostiquer les forces et les faiblesses. Nicole Robert, préfet, indique qu'en « planifiant adéquatement son développement, nous nous donnons la chance de créer des emplois et d'enrichir nos municipalités en permettant le maintien et l'établissement des familles dans la région. » Pour sa part, Noël Landry, président du comité directeur, en souligne l'importance: « Un bon PDZA va permettre de bien identifier et diagnostiquer nos forces et faiblesses et avoir l'heure juste concernant la situation de notre territoire. En ayant toutes les informations en main, nous allons pouvoir travailler avec du concret, proposer des solutions réalistes et obtenir des résultats. »

Lors du forum, tous auront la chance d'exposer leurs idées. L'activité est gratuite et le dîner sera servi à celles et ceux qui s'inscriront au moins une semaine à l'avance. Le programme leur sera distribué avant la rencontre. On téléphone à Marie-France Chartrand au 819 560-8400 poste 2162 ou par courriel marie-france.chartrand@hsfqc.ca

Au cours des prochaines éditions du Journal le Haut-Saint-François, des exemples concrets du potentiel du PDZA paraîtront dans trois cahiers spéciaux.

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La grande guignolée des médias amasse plus de 53 000 $

La grande guignolée des médias amasse plus de 53 000 $
Valcourt profite des grands froids pour monter ses pistes

Valcourt profite des grands froids pour monter ses pistes
NOS RECOMMANDATIONS
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke

Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant

Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Bedon & bout'chou
Démarrer l’année en force ! Par Alexandre Hurtubise Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail Par Me Ariane Ouellet Jeudi, 11 janvier 2018
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail
Va jouer…  à l’intérieur! Par Tourisme Cantons-de-l'Est Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous