Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
ACTUALITÉS / Estrie
Eliane Thibault Par Eliane Thibault
ethibault@estrieplus.com

Mercredi, 18 mars 2015

Les pesticides interdits à Sherbrooke en 2017



 Imprimer   Envoyer 

D'ici 2017, l'épandage de pesticide sera interdit sur le territoire de la Ville de Sherbrooke. Entre temps, la municipalité compte réduire graduellement son usage.

Selon la Ville, plusieurs citoyens croient à tort que les pesticides sont interdits sur le territoire de la Ville de Sherbrooke. Actuellement, la Ville procède à deux épandages par année : au printemps et à l'automne.

« En 2015 ce sera la statu quo, par contre, on va poursuivre notre campagne de sensibilisation pour la réduction volontaire auprès des citoyens. En 2016, on abolit une des deux périodes d'épandage, celle du printemps. En 2017, on abolis tous les pesticides sauf ceux à faible impact », explique Chantal Pelchat, chargée de projet en environnement.

En cas d'infestation, Mme Pelchat ajoute qu'un permis temporaire pourra être émis aux citoyens qui en font la demande. Pour ce qui est d'embellir le gazon, celle-ci estime que des moyens plus écologiques sont à la disposition des consommateurs.

« Il faut savoir que 30 % des pesticides s'en vont dans l'atmosphère, donc ils ne touchent pas la cible. Seulement 1% à 10 % touche le feuillage et quand on vise un insecte, c'est environ 0,3 % qui touche l'insecte », rappelle-t-elle.

Un rythme trop lent

Devant la proposition qui a été émise aux élus municipaux lors de la dernière séance du conseil, certains ont manifesté leur déception quant au rythme trop lent à appliquer cette réforme. La conseillère Nicole Bergeron estime que les discussions et la sensibilisation entourant le sujet ont déjà eu lieu et que la Ville pourrait être plus drastique.

« Je pense que les gens ne sont jamais tout à fait prêts. D'autres villes ont emboîté le pas (Magog et Montréal) et on a eu des dossiers où ça a pris la volonté politique », a-t-elle mentionné.

Pour le conseiller Marc Denault, l'échéancier fixé à 2017 permet aussi d'aider les entreprises qui se spécialisent dans les services de traitement de pelouse.

« On a aussi été très sensibles aux entrepreneurs qui ont investi de l'argent dans des équipements et qui sont créateurs d'emploi. Échelonner l'échéancier jusqu'à 2017 fait en sorte qu'on leur envoie un message très clair : trouvez une solution pour 2017.  


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Ces maladies camouflées

Ces maladies camouflées
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
Sept Estriennes illustreront leur talent à Québec Par Vincent Lambert Mardi, 16 janvier 2018
Sept Estriennes illustreront leur talent à Québec
Briser les barrières culturelles dans trois provinces Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Briser les barrières culturelles dans trois provinces
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous