magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La Ville de Sherbrooke prolonge les heures d'ouverture des piscines municipales
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Divers
Mercredi, 5 décembre 2018

LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE ... OUI C'EST PAYANT!


Louise Corbeil

 Imprimer   Envoyer 

Le 16 octobre dernier, en tant que membre dirigeant du Mouvement Desjardins, je participais à la remise des reconnaissances pour la persévérance scolaire des élèves de 5e année sur notre territoire. Plusieurs parents, professeurs et « supporteurs » ainsi que plusieurs autres membres dirigeants de la caisse étaient présents pour soutenir, et appuyer les élèves choisis. De Dudswell, Liam Gagnon a été sélectionné par son professeur. Il a fait bonne figure lors de sa présentation et nous en sommes fiers. Toute sa famille était à ses côtés et cela a créé un bel impact. Liam, nous te félicitons, et nous t'encourageons à ne jamais lâcher. Continue de persévérer, ainsi l'avenir peut être prometteur malgré tout. En voici un bon exemple.

Il s'appelle Samuel Bolduc Goulet, il a 20 ans, mesure 6'6 ‘' (2 m) et pèse 230 livres (104.5 kg). C'est un athlète très en forme. Il étudie à l'Université de Sherbrooke et est quart-arrière pour l'équipe de Football le Vert et or!

Samuel étudie pour être professeur d'éducation physique. Il sera génial avec les enfants. Il a déjà plusieurs expériences de coaching avec les 9-16 ans ; il est également moniteur de planche à neige avec des aussi petits que 3 ans, mais il a des adeptes de tous âges, jusqu'à 16 ans. Il leur donne le goût de jouer, de participer, de réussir et d'avoir de la confiance en soi. Avec ce qui lui arrive, il le portera encore plus fort.

Son cheminement n'a pas été simple ni facile. Samuel souffre de difficultés d'apprentissage qui sont : la dysorthographie, la dyslexie et le déficit d'attention sans hyper activité TDA. Depuis l'école primaire qu'il se bat pour réussir et il persévère toujours. Samuel a un rêve; il veut devenir joueur de football professionnel. Il sait que pour cela il doit aller à l'université. Quelle voie pourra s'ouvrir à lui pour qu'il y parvienne?

Voici ce que m'a confié sa mère
« Ce moment, il l'attend depuis qu'il est tout petit. Son parcours pour y arriver n'a rien de conventionnel. C'est un jeune homme en difficulté d'apprentissage et malgré cela, il est le seul de toute notre famille à être entré à l'université. C'est un battant et je suis si fière de lui. Du courage et de la détermination il en a dans le cœur et dans les veines. Son mot d'ordre est : PERSÉVÈRE!

Quand on a des enfants en difficulté, il faut les soutenir, croire en eux et toujours garder a l'esprit qu'ils sont exceptionnels. Il faut leur faire réaliser qu'ils ont juste une façon différente de comprendre les choses et qu'ils ne sont pas du tout moins intelligents. C'est à nous comme parents, de tout donner pour les aider à trouver leur façon de faire, de mettre les bonnes personnes sur leur chemin et ensuite, rendus adultes, ils pourront continuer. Cela encouragera peut-être des petits qui se sentent différents et pas à la hauteur. Il faut les aider à avoir une bonne estime de soi, leur donner confiance »
le samedi 27 octobre 2018, Samuel Bolduc Goulet a amorcé son premier match de football avec le Vert et or de l'U de S.

Voici ce qu'en disent les médias et Samuel lui-même. Celui-ci demeure quand même très humble malgré sa grande fierté et ses exploits exceptionnels.

Note : Les médias le nomment Samuel Goulet-Bolduc alors qu'on devrait le nommer Samuel Bolduc Goulet.
___________________________________________________________
Communiqué de RDS (dimanche le 28 octobre 2018).
«Tout au long du match, j'ai senti que mes coéquipiers me faisaient confiance. Je suis super content d'avoir joué un premier match de foot en trois ans. Même quand mes passes n'étaient pas à la hauteur, nos receveurs ont su faire les attrapées. Les gars ne m'ont pas mis de pression de tout le match et m'ont soutenu quand je faisais des erreurs ». - Le quart-arrière partant Samuel Goulet-Bolduc.
______________________________________________________________


J'aurais voulu rencontrer Samuel pour lui poser quelques questions afin de connaitre les embuches qu'il a surmontées et les décisions judicieuses qu'il a prises. Malheureusement, nos emplois du temps respectifs n'ont pas permis cette rencontre mais ses parents ont été le porte-parole par excellence.

Voici ce que m'a confié sa mère :
« Je tiens à dire que je n'ai jamais accepté que Samuel prenne aucun médicament malgré les recommandations. J'ai choisi des méthodes naturelles : du sport, de l'écoute et du temps avec lui. Ces simples choses de la vie peuvent faire des miracles. Il a toujours été dans des classes régulières. Il avait un programme où il bénéficiant de plus de temps pour ses lectures, de 15 minutes de plus pour ses examens et avait son ordinateur avec lui pour ses textes. Il a eu ce programme même au CEGEP, mais il n'avait plus besoin de plus de temps. Il a développé avec son orthopédagogue des stratégies pour fonctionner avec sa façon de comprendre en passant par ses propres chemins.

Dans le milieu scolaire les choses sont enseignées d'une façon et si tu n'entre pas dans le moule, ils disent que tu es en difficulté alors que tu es juste différent. Son orthopédagogue a su lui faire voir qu'il n'était pas moins que les autres, mais qu'il devait trouver sa façon de faire. Combien de fois il m'a dit : avec elle je comprends tout, tout de suite, elle explique bien. C'est qu'elle savait par où passer. Il a travaillé avec elle de la 5ième année jusqu'à la fin du secondaire, et ce 1 heure, 1 fois par semaine. Nous l'avons payée en privé, parce qu'a l'école, l'orthopédagogue ne venait qu'une fois par semaine et avait beaucoup d'enfants à aider. Nous avons fait le choix de prioriser notre fils Samuel. Donc, pas de voyage ni trop de gâterie pour nous. Cela a coûté 260 $ par mois pendant des années. On a travaillé en supplémentaire pour réussir à acquitter ces factures. Nous savons bien que tous ne peuvent pas le faire et malheureusement, ce sont les enfants qui en souffrent.

Nul besoin de dire que, déjà petit, il avait besoin d'un ordi. Je dis cela et à l'intérieur, je souris ... vous savez bien qu'il n'a pas été « petit » très longtemps. Vous pouvez imaginer, à la grandeur qu'il a, que nous n'avions pas beaucoup de repos sur l'achat des souliers et pantalons. Nous retournions souvent au magasin car il n'avait pas le temps de rien user !!!

CONCLUSION :
Pour terminer, j'ai formulé la question suivante :
Est-ce que vous croyez que des gestes comme celui du Mouvement Desjardins, qui encourage la persévérance, est en mesure de soutenir les jeunes en difficulté d'apprentissage qui ont la volonté de réussir? Pourrait-elle faire plus? Pourrait-elle faire mieux?

Voici la réponse : « Si la caisse POP pouvait faire quelque chose de plus, c'est justement d'aider les parents à fournir un service plus personnalisé aux enfants. »

Je veux remercier Liam, Samuel, Élaine et Éric de nous donner l'occasion et même la chance de croire en la puissance de la  persévérance.

Photo: Chantal Bellavance du Mouvement Desjardins.
Liam, en rouge au centre de la photo.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le Centre de Villégiature Jouvence agrandit et modernise ses installations

Le Centre de Villégiature Jouvence agrandit et modernise ses installations
Daniel Boucher: toujours libre

Daniel Boucher: toujours libre
NOS RECOMMANDATIONS
Le caddie joue un rôle important pour le golfeur

Le caddie joue un rôle important pour le golfeur
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

CONCOURS - Les Éditions La Presse - Vert couleur persil
 
Fondation québécoise du cancer - Estrie
Jeudi, 18 juillet 2019
La massothérapie et le bien-être physique

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2019
Le continent oublié

Jérôme Blais
Mardi, 16 juillet 2019
Le caddie joue un rôle important pour le golfeur

François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion

Desjardin - Papotin
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince Par Anita Lessard Mercredi, 17 juillet 2019
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 18 juillet 2019
Quoi faire ce week-end
Le continent oublié Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 juillet 2019
Le continent oublié
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous