magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 24 septembre 2014

La Patrie inaugure sa coop d’habitation



 Imprimer   Envoyer 

Après quelque trois ans d'efforts acharnés, la Coopérative de solidarité Monts et Vallée vole de ses propres ailes.

Invités d'honneur et résidents ont participé à la coupe traditionnelle du ruban réalisée par Jacques Blais, président de ce conseil d'administration, Bruno Gobeil, maire de La Patrie, Ghislain Bolduc, député de Mégantic, Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François, et Guillaume Brien, directeur général de la Fédération des coopératives d'habitation de l'Estrie.

Treize des 20 loyers offerts à des personnes de plus de 60 ans, autonomes ou souffrants d'une légère perte d'autonomie, et admissibles ou non au programme d'aide au logement, ont trouvé preneurs. « Plusieurs attendent de vendre leur maison pour venir s'y héberger », se réjouit Lise Boutin, administratrice, satisfaite du taux d'occupation du bâtiment. Ceux qui ont de faibles revenus ont droit au supplément qui équivaut à 25 % du coût du loyer.

Le député Bolduc soulignait qu'il s'agit là d'un important projet pour les aînés de La Patrie et des villages avoisinants. « Ils pourront continuer à s'épanouir dans leur milieu », assure-t-il. Le gouvernement, rappelle-t-il, a investi la moitié du montant par le biais d'une subvention de 1,2 M$ grâce au programme AccèsLogis Québec de la Société d'habitation du Québec qui en garantit aussi le prêt hypothécaire. D'autres organismes ont aussi bourse déliée. Le village de La Patrie a déboursé 135 000 $. Notre-Dame-des-Bois, Chartierville et Hampden y sont allés de 17 000 $. Le Centre local de développement du Haut-Saint-François a contribué à hauteur de 93 000 $, tandis que celui de la MRC du Granit y a déposé 21 000 $. La Caisse des Hauts-Boisés a versé 30 000 $ dans la cagnotte et la Conférence régionale des élus de l'Estrie, 35 000 $.

Jacques Blais, porteur du projet, racontait ému que la réalisation de ce projet lui tenait à coeur. Pour y arriver, il a su s'entourer de partenaires comme les Lions, les Chevaliers de Colomb, le Club FADOQ et des municipalités environnantes. Il a tenu à souligner le soutien indéfectible de son épouse.

Bruno Gobeil, pour sa part, a rappelé les tentatives pour créer dans le milieu un tel genre d'habitation depuis 30 ans. « Cette fois, la réalisation du projet est due à la coopération entre les partenaires; c'est un levier incontournable qui devra être utilisé de plus en plus ». Il en a profité pour saluer le travail du président et celui de toutes les personnes qui s'en sont préoccupées.

Nicole Robert a insisté sur la persévérance du comité et l'implication des organismes de développement régional. Ces partenaires ont oeuvré pour « éviter le déracinement des aînés. Toutes les municipalités devraient s'engager dans des projets régionaux semblables, motivées par l'entraide qu'elles peuvent se rendre. » Le curé de La Patrie et de la paroisse Saint-Joseph-des-Monts, Jocelyn Plante, a été invité à bénir l'édifice.

Doris Lareau-Latendresse et Donat Latendresse, réciproquement âgés de 89 et 95 ans, se sont installés dans un loyer de la Coopérative. Ils sont très satisfaits des services qu'ils y trouvent. Outre le fait qu'ils peuvent voir régulièrement leurs enfants et la descendance, ils apprécient la nourriture qui y est présentée et ils se sentent en sécurité dans leur nouvel environnement. « Ici, je peux vivre une vraie retraite », s'est exclamée Mme Lareau-Latendresse, je n'ai plus de repas à préparer... »

Toute la cérémonie s'est déroulée sous le regard attentif de Mariette Bombardier et Gaston Michaud qui ont été à la tête de la première coopérative d'habitation pour aînés. Aujourd'hui, on en dénombre une cinquantaine. « Au départ, on souhaitait que les vieux vivent dans leur village et participent à la vie communautaire », rappelle-t-il. « Ce n'est pas parce qu'on a 75 ans et plus qu'on ne peut plus rien décider. On se donne le droit de se faire aider et de chercher de l'aide dans la municipalité. Pour nous, ces trois principes nous ont motivés à ouvrir la première coopérative d'habitation », a-t-il conclu.


  CONSULTER L'ALBUM PHOTO
Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le sel, bon ou mauvais dans votre alimentation?

Le sel, bon ou mauvais dans votre alimentation?
8 écoles verront leur cour s’améliorer

8 écoles verront leur cour s’améliorer
NOS RECOMMANDATIONS
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel

Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
Human Interest et environnement

Human Interest et environnement
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Quoi faire ce week-end
Une augmentation de 25% de la clientèle Par Cynthia Dubé Mardi, 11 septembre 2018
Une augmentation de 25% de la clientèle
Félix Potvin: portrait d'un entraîneur passionné Par Vincent Lambert Jeudi, 13 septembre 2018
Félix Potvin: portrait d'un entraîneur passionné
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous