Rythme - Bonjour Estrie - oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Jeudi, 29 septembre 2016

OPTILAB: «C’est une catastrophe pour la région» – Emmanuel Breton



 Imprimer   Envoyer 

Dans le cadre du vaste projet de réorganisation des laboratoires OPTILAB, le personnel des laboratoires médicaux des établissements de santé de l'Estrie a été avisé ce matin (jeudi) que la majorité des analyses sera bientôt transférée au laboratoire du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) dénonce la décision du gouvernement du Québec de centraliser les analyses de laboratoire. L'APTS indique que cette centralisation, combinée à l'utilisation de nouvelles technologies plus performantes, ce soldera par la perte de 50 emplois dans la région, soit 13 % du personnel des laboratoires de l'Estrie.

«C'est une catastrophe pour la région, estime Emmanuelle Breton. C'est quand même étonnant qu'on décide d'aller de l'avant avec ce projet malgré l'opposition exprimée au cours des derniers mois par les syndicats, les médecins spécialistes, les maires, les préfets et même les citoyens. »

Rappelons qu'une pétition réclamant un moratoire sur le déploiement d'OPTILAB, signée par 20 000 personnes au Québec, a été déposée à l'Assemblée nationale le 22 septembre dernier.

L'APTS rappelle que de nombreuses mises en garde et appels à la prudence ont été transmis. «Nous n'avons toujours aucune garantie quant à la sécurité des échantillons et aux conditions de transport. C'est une grande quantité de matière vivante, fragile, prélevée parfois douloureusement, que nous allons mettre dans des boites et envoyer en se croisant les doigts à 115 kilomètres de Fleurimont. Procéder dans la précipitation à une réorganisation de cette ampleur nous rend extrêmement inquiets», explique M. Breton.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un homme de 48 ans disparu

Un homme de 48 ans disparu
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants

Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
NOS RECOMMANDATIONS
Sauver la planète, vous dites?

Sauver la planète, vous dites?
Plats d’automne à la mijoteuse

Plats d’automne à la mijoteuse
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme - Bonjour Estrie - oct 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 octobre 2018
Joins-toi à moi !

René Dubreuil
Lundi, 22 octobre 2018
Les nouvelles rondes de René

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Série Danse : le secret de son succès Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 octobre 2018
Série Danse : le secret de son succès
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui Par Cégep de Sherbrooke Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui
Six questions à Fuso Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 octobre 2018
Six questions à Fuso
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous