Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Vendredi, 23 janvier 2015

Les obsèques religieuses du roi Abdallah : une occasion de parler de Raïf Badawi



 Imprimer   Envoyer 

Le chercheur Mohamed Ourya est d'avis que les obsèques du roi Abdallah Ben Abdel Aziz Al-Saoud permettront à certains dirigeants occidentaux de communiquer directement à la royauté saoudienne et ainsi faire pression pour libérer le prisonnier d'opinion Raïf Badawi.

Le roi d'Arabie Saoudite est mort le 23 janvier à Riyad des suites d'une pneumonie, à l'âge de 90 ans. Son demi-frère, le prince héritier Salmane, lui succède. Ce dernier a d'ores et déjà désigné le prince Moqren comme son héritier et prince de la couronne.

« Les dirigeants politiques pourront accéder directement au nouveau roi Salmane pour discuter du cas de Raïf Badawi. Une rare occasion qu'il ne faut pas manquer », a réitéré le chargé de cours à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke, Mohamed Ourya.

« Il faut cibler les bonnes personnes, telles que le prince qui est plus à l'aise avec la question des droits de l'homme et le roi qui est plus ouvert et moderne », ajoute-t-il.

Les obsèques du monarque ont commencé le 23 janvier en après-midi.

Pas de rupture dans les idées politiques

À savoir si l'arrivée du nouveau roi Salmane d'Arabie saoudite pourrait jouer en la faveur du blogueur Raïf Badawi, dont sa famille réside à Sherbrooke, M. Ourya en doute : « L'institution royale continue avec le nouveau roi Salmane, qui dirigeait depuis déjà quelque temps le royaume. On ne peut pas dire qu'il y a une rupture ou une transition chaotique avec le nouveau roi. »

Cibler les bonnes personnes

Pour une deuxième semaine, Raïf Badawi sera épargné de sa séance de flagellation en raison de son état de santé. Ses plaies qui font suite aux coups de fouet administrés le 9 janvier dernier ne seraient pas suffisamment cicatrisées pour exécuter la sentence.

Or la pression internationale a porté fruit, estime M. Ourya. En effet, la prise en compte de l'état de santé du prisonnier d'opinion n'est pas une décision anodine : « Des personnes emprisonnées sont mortes des suites de tortures. Donc, oui la pression internationale a forcément eu des incidences sur cette prise en considération de l'état de santé de M. Badawi. Je suis confiant, il faut cibler les bonnes personnes - la royauté - et jouer sur la carte des raisons médicales ou humanitaires pour espérer une libération », conclut-il.

Consultez les différents articles sur le sujet :

Sherbrooke condamne la peine infligée à Raïf Badawi

Les relations économiques du Canada nuisent à la libération de Raïf Badawi

Raïf Badawi : Des séquelles psychologiques majeures

50 coups de fouet ont été administrés ce matin à Raïf Badawi

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
L’UdeS préviendra l’extrémisme violent

L’UdeS préviendra l’extrémisme violent
Cruauté envers les animaux: où en sont les dossiers?

Cruauté envers les animaux: où en sont les dossiers?
NOS RECOMMANDATIONS
Les commerçants en colère

Les commerçants en colère
Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année

Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Domino's Pizza
Les touristes pourraient être nombreux au coin des rue Merry et Principale Par Cynthia Dubé Mardi, 20 février 2018
Les touristes pourraient être nombreux au coin des rue Merry et Principale
Les commerçants en colère Par Cynthia Dubé Lundi, 19 février 2018
Les commerçants en colère
La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous