Service d’aide aux Néo-Canadiens
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Kassandra Boulay Par Kassandra Boulay

Mercredi, 19 octobre 2016

Nuit des sans-abri: de plus en plus de personnes âgées et d'adolescents vivent dans la rue



 Imprimer   Envoyer 
Patrick Conroy et Steffy Blanchette sont les deux porte-parole de l'événement

Le 21 octobre prochain se tiendra, à la Place de la Gare, la 15e édition de la Nuit des sans-abri. Cette initiative, mise de l'avant par la Table de concertation sur l'itinérance à Sherbrooke, se veut un événement où partage, témoignages et sensibilisation sont au rendez-vous. EstriePlus a rencontré les deux porte-parole afin d'en savoir davantage sur ce phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur à Sherbrooke.

Depuis maintenant 15 ans, la Nuit des sans-abri a pour mission de sensibiliser et d'informer la population sur la réalité de l'itinérance afin de faire tomber les préjugés et inciter les citoyens à faire la différence.

Puisque nous avons souvent tendance à penser que ce phénomène est particulièrement présent dans les grandes villes, l'itinérance frappe également la ville de Sherbrooke. L'année dernière, environ 1400 personnes ont utilisé les ressources d'hébergement et d'itinérance offerts par plusieurs organismes. Cette hausse de personnes nous amène à nous poser de sérieuses questions.

 

L'itinérance, un choix ?


Vivre dans la rue n'est pas un choix. Au contraire, c'est une condition de vie qui s'impose à des centaines de personne chaque année. L'augmentation des prix des loyers et de l'épicerie, les faibles revenus ou la toxicomanie et la dépendance sont, en somme, les principales raisons.

« Chaque personne à une histoire différente qui les amène à être dans la rue. Dernièrement, on constate beaucoup plus de personnes âgées, d'autochtones, d'adolescents et de femmes qui se retrouvent sans logis. Ils n'ont plus d'endroit où aller, donc la seule solution c'est de vivre dans la rue », affirme Patrick Conroy, co-porte-parole de l'événement et ancien toxicomane-itinérant.

Il est important de réfléchir sur notre devoir d'inclusion et de solidarité à l'endroit des personnes vivant une situation d'itinérance. Il existe plusieurs solutions pour vaincre ce problème de société. Que ce soit au travers du bénévolat, des dons ou de l'entraide mutuelle, ces simples gestes ont un impact positif.

« Le simple fait de se faire donner un café, une pomme ou même un sourire nous réchauffe le cœur. Ce n'est pas forcément une question d'argent. Ces gens-là ont aussi besoin d'amour et de compassion », indique Patrick Conroy.

Les ressources disponibles à Sherbrooke

À Sherbrooke, on dénombre 21 organismes qui viennent en aide aux personnes dans le besoin, dont le Tremplin, qui est une initiative de la Table d'itinérance de Sherbrooke.

« Malgré les coupures du gouvernement, cet organisme s'en sort quand même bien. Ils ont réussi à construire, en haut de l'immeuble, des appartements dédiés aux personnes dans le besoin afin de favoriser l'inclusion et la réinsertion sociale. Cette initiative est née de la collaboration de tous les organismes présents en ville, et ça c'est unique au Québec », indique Steffy Blanchette, chanteuse et co-porte-parole de l'événement.

Bien entendu, comme Patrick, certaines de ces personnes décident de s'en sortir. Un processus qui est à la fois long et rigoureux, mais également difficile émotionnellement.

« Au sein de la société, les gens ont tellement de préjugés face à l'itinérance. Ce n'est pas un choix, mais les gens ont tendance à penser le contraire. Ce qui est difficile émotionnellement c'est le regard et les opinions des autres. C'est pour ces raisons que je donne des conférences sur ce phénomène. Je raconte mon histoire en toute honnêteté et j'essaie d'emmener les gens à y voir autres choses », affirme Patrick Conroy.

Pour plus de détails : visitez le Facebook La nuit des sans abri de Sherbrooke.

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une carte interactive pour mieux gérer les 171 chantiers

Une carte interactive pour mieux gérer les 171 chantiers
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
NOS RECOMMANDATIONS
Un Sherbrookois traversera le Canada pour deux causes

Un Sherbrookois traversera le Canada pour deux causes
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus

La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Lebeau Vitres d’Autos
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza avril 2018
 
François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 20 avril 2018
Une programmation post-festival bien remplie

Valérie Guillemette
Vendredi, 20 avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 19 avril 2018
Quels sont les dommages découlant d’un congédiement?

Alexandre Dagenais
Jeudi, 19 avril 2018
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur!

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 19 avril 2018
Pygmalion : ma première pièce de théâtre professionnelle

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 10 avril 2018
Travis Cormier
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 avril 2018
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Toyota Rav4 2019 Mardi, 17 avril 2018
Toyota Rav4 2019
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 20 avril 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous