magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
Novus Vitres
SPORTS / Régionaux
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 19 juin 2018

Elle troque son emploi pour son rêve paralympique



 Imprimer   Envoyer 
Nicole Clermont a pris sa retraite comme directrice de l'école du Boisjoli pour se consacrer à un second rêve paralympique (crédit photos: Dan Galbraith/Canadian Paralympic Committee).

L'athlète paralympique en cyclisme Nicole Clermont a pris sa retraite vendredi dernier (15 juin) comme directrice de l'école du Boisjoli de Rock Forest à l'âge de 56 ans. Cette décision n'a pas été facile puisqu'elle adore le contact avec les enfants. Toutefois, il s'agissait de la meilleure option afin qu'elle puisse se consacrer à 100 % à son objectif ultime : participer aux Jeux de Tokyo en 2020.

Pendant 34 ans, Nicole Clermont a travaillé à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) comme enseignante en éducation physique et en anglais ainsi que comme directrice de l'école du Boisjoli de Rock Forest. Depuis un moment déjà, elle songeait à prendre sa retraite du milieu scolaire pour se consacrer entièrement à sa carrière d'athlète, qui a commencé dans la cinquantaine.

« Ça faisait plus de vingt ans que j'étais directrice, commente celle qui réside aujourd'hui à Magog. Ça devenait difficile de consolider la charge d'entraînement et le travail. L'entraînement, c'est une chose, mais la qualité de récupération, le repos, l'alimentation et tout ça, ç'en est une autre. Ça demande un investissement important en temps. »

En 2016, Nicole Clermont avait pris une année sabbatique sans solde pour se consacrer à plein temps à l'entraînement en vue d'une participation aux Jeux paralympiques de Rio. Événement auquel elle a réussi à prendre part. À son retour au travail en 2017, la combinaison entre les deux carrières s'est avérée complexe.

« Après avoir vécu [cette expérience], j'ai commencé à regarder si j'étais éventuellement éligible pour une retraite et je l'étais pour juillet 2018. Mon objectif à long terme, c'est de participer aux Jeux de Tokyo en 2020. C'était impossible pour moi d'y arriver en combinant le travail et les entraînements. »

Jamais Nicole Clermont n'aurait imaginé se tailler une place sur l'équipe nationale paralympique en cyclisme, et ce, malgré son handicap au bras gauche. Les saines habitudes de vie ont toujours fait partie de sa vie, tout comme l'esprit de compétition.

Un modèle pour les élèves

Depuis sa participation aux Jeux de Rio, l'ancienne directrice de l'école du Boisjoli doit chaque année se qualifier pour assurer sa place sur l'équipe nationale. « Je suis membre de l'équipe canadienne, mais je dois faire des temps précis, remarque-t-elle. J'ai un standard à respecter contre la montre. Je dois rouler entre 15 et 20 km à une vitesse moyenne de 40 km/h. Je dois absolument faire ça pour assurer ma place. À la fin de la saison, on évalue mes performances. »

Malgré ses 56 ans, Nicole Clermont adore encore monter sur un vélo et compétitionner. « C'est beaucoup de discipline, mais chaque fois que j'embarque sur mon vélo, j'ai du bonheur, précise-t-elle. J'ai la chance d'être en santé et de pouvoir vivre des expériences autant sportives qu'humaines partout à travers le monde. »

Lorsqu'elle était encore directrice à l'école du Boisjoli, l'athlète magogoise avait un immense appui de son équipe-école. Pour les élèves, elle était un modèle à suivre. « C'est difficile pour moi [de quitter l'école], confie-t-elle. C'était une source d'inspiration. L'énergie que les élèves me donnaient était importante. C'est certain que je vais aller les voir régulièrement pour aller chercher cette petite dose de courage et d'énergie. »

« Les enfants m'ont suivie et ils étaient impressionnés quand je revenais à l'école [suite à une compétition]. J'utilisais souvent mes médailles pour les motiver à persévérer. »

Un calendrier bien chargé

Plusieurs dates importantes figurent au calendrier de Nicole Clermont pour atteindre les Jeux de Tokyo. Les 21 et 22 juin, elle prendra part aux Championnats canadiens de paracyclisme à Chicoutimi. Du 2 au 5 août auront lieu les Championnats du monde de paracyclisme en Italie et du 16 au 19 août se déroulera la Coupe du monde de paracyclisme à Baie-Comeau.

Rappelons que l'athlète paralympique a terminé dans les cinq premières positions aux championnats du monde en 2013, 2014 et 2015. Elle avait également remporté une médaille de bronze aux Jeux parapanaméricains de Toronto dans la course sur route.

« Je vais faire tout ce que je peux pour être aux Jeux de Tokyo, assure Nicole Clermont. C'est mon objectif ultime. Je me croise les doigts et je vais continuer de travailler fort. »


Karting Orford
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Repêchage LNH : Samuel Poulin en première ronde

Repêchage LNH : Samuel Poulin en première ronde
Patrick Guay avec les meilleurs du pays

Patrick Guay avec les meilleurs du pays
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke novembre 2018
 
François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
L'entretien d'une vieille cheminée Par APCHQ Estrie Lundi, 12 novembre 2018
L'entretien d'une vieille cheminée
Un marché de Noël pour financer un parc-école Par Vincent Lambert Lundi, 12 novembre 2018
Un marché de Noël pour financer un parc-école
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique Par Cégep de Sherbrooke Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous