magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
17°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Magog: Levée de l'interdiction des feux extérieurs
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 1 juin 2016

Musique aux Sommets à Chartierville



 Imprimer   Envoyer 

Un nouvel évènement musical de premier ordre, Musique aux Sommets, de Chartierville, lance sa programmation. France D'Amour, marraine de ce festival hommage à la musique du Québec, ses compositeurs et ses interprètes, se réjouit de passer trois journées entières dans ce coin de pays qu'elle apprend à connaître. Les 19, 20 et 21 août prochains, elle chantera quelques-unes des siennes, accompagnée par l'Orchestre symphonique du septième art de Sherbrooke, dirigé par Lise Bellehumeur.

« Les organisateurs ont choisi les mots qui m'ont frappée, ils m'ont approchée avec humilité, leur but c'est de faire connaître leur municipalité », explique Mme D'Amour. Quand on lui a présenté le concept de l'orchestre symphonique pour interpréter la musique québécoise, elle a été déstabilisée. La passion des organisateurs l'a achevée, raconte cette artiste au talent indéniable. « Ce projet m'enchante. La culture, c'est une thérapie », reconnaît-elle. Déjà, Mme D'Amour a choisi cinq de ses chansons pour les soumettre à Lise Bellehumeur qui dirige l'Orchestre symphonique du septième art (OSA), afin qu'elle en revoie l'orchestration. Résumant ses brefs passages à de nombreux festivals, ce sera pour elle la première fois qu'elle en lancera un en y participant pendant toute la durée de l'activité, ce qui la réjouit. « Ce festival pourrait croître. J'y suis de corps et d'âme », rappelle-t-elle, malgré une allergie et un mal de gorge passagers.

Lise Bellehumeur, que la passion pour la musique transporte et motive, s'investit totalement dans l'orchestration et l'adaptation du corpus du Québec. « Je veux le summum », s'exclame-t-elle. « Il ne faut pas confondre orchestre symphonique et musique classique », explique-t-elle. Les cinquante artistes jouent aussi bien de grands compositeurs qu'une chanson de Plume. « L'orchestre vient donner du coffre à ce qu'ils chantent, ce n'est pas comme un synthétiseur, c'est bien plus volumineux comme son », qu'elle ajoute. Elle feuilletait les quelque 500 pages de partitions qu'elle a arrangées pour huit blocs musicaux à partir desquelles, l'orchestre pratique déjà. Elle veut offrir un spectacle exceptionnel lors de Musique aux Sommets. « On jouera aussi bien des chansons de compositeurs que des thèmes de films ou de séries télévisées. Élise Béchard et Pascal Caron, chanteurs talentueux, accompagneront France D'Amour tant en voix de soutien qu'au titre d'interprète. Tout au long des concerts, il y aura des projections sur écrans géants pour donner plus de punch à la soirée. »

Denis Dion, maire nouvellement élu à Chartierville, décrit le projet comme rassembleur. « Le projet est le fruit de l'initiative audacieuse des citoyens et l'objectif ultime est de faire découvrir ce magnifique coin de pays », se réjouissait-il. Il ajoutait que le village « se mettra en mode séduction » pour accueillir les amants de la musique et de la nature. « Je suis fier du comité de citoyens qui prépare ce projet d'envergure et rafraîchissant ; on mise sur le tourisme plutôt que sur la grande entreprise pour nous développer. On veut impliquer toute la MRC, on n'est pas égoïste », blaguait-il.

Pour Robert Roy, cet évènement lui rappelle bien des souvenirs. Lors d'activités sportives et soirées de la Saint-Jean, il s'y retrouvait avec beaucoup de jeunes de son âge. « Ce sera un retour aux sources », confirme-t-il. Au-delà de ces réminiscences, il s'allie de tout cœur à Musique aux Sommets au titre de préfet suppléant. « Ce festival aura des retombées sur toute la MRC », prévoit-il. C'est un bel endroit pour voir l'évolution de Chartierville et la faire découvrir.

Jean Bellehumeur est l'ancien maire de ce hameau. Aujourd'hui, il est responsable de contacter les municipalités de la MRC pour qu'elles créent un char allégorique ayant pour thème la musique tout en présentant leurs forces. Il se réjouit de leur réponse. Une dizaine d'entre elles, sur les quatorze que comprend notre territoire, ont confirmé leur participation. Pour l'exemple, on verra passer celui de La Patrie qui a dépoussiéré la guitare géante qu'elle utilisait jadis lors des activités du Festival guitares et floralies. Il rappelait que le village est renommé pour ses deux usines d'instruments classiques, acoustiques et électriques. Il annonçait aussi qu'il venait de conclure avec un groupement forestier une série de démonstrations de la gestion de la forêt pendant Musique aux Sommets.

Lucie Bellehumeur, coordonnatrice du projet, rapporte que tout va bien dans les préparatifs. Le budget est respecté. La population s'implique. Mme Bellehumeur souligne l'apport des commanditaires, dont le principal est celui de la Caisse des Hauts-Boisés. Son frère Guy, pour sa part, présentait nombre d'activités familiales à réaliser dans le jour. Entre autres, plusieurs sentiers sont aménagés pour la randonnée équestre, pédestre et cycliste. Les VTT auront leurs chemins réservés. À la Côte magnétique, il y aura course magnétique de boîtes à savon qui défieront la gravité en grimpant sans moteur ni autre forme d'énergie la pente de cette célèbre montée. On a prévu aussi des visites guidées à la Mine d'or et à la Côte magnétique. L'art y sera présent dans l'église du village. André Philibert, peintre, et Claude Sévigny, sculpteur, y exposeront quelques-unes de leurs œuvres. Pour tous renseignements, consultez le site http://chartierville.ca/zone-tourisme/attraits/festival-musique-aux-sommets/


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Semaine de la police : 40 000 interventions chaque année

Semaine de la police : 40 000 interventions chaque année
STEBUC et son univers gastronomique à découvrir

STEBUC et son univers gastronomique à découvrir
NOS RECOMMANDATIONS
Une bataille loin d’être terminée

Une bataille loin d’être terminée
Le pont Saint-Michel fermé indéfiniment

Le pont Saint-Michel fermé indéfiniment
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

La boîte à chanson grivoises Paillardes, osées, coquines
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Pro-Gestion Estrie - UMA 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Jeudi, 24 mai 2018
Conseils pour améliorer sa composition corporelle et son énergie

Catherine Côté
Mercredi, 23 mai 2018
Le style à tout âge!

Daniel Nadeau
Mercredi, 23 mai 2018
Rapetisser les humains

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 22 mai 2018
LE CEREFS : pour apprendre en temps réel

François Fouquet
Mardi, 22 mai 2018
Qu’est-ce qu’on a échappé?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 21 mai 2018
Le choix de votre profil à l'école secondaire du Triolet

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Arrête, t’es pas faite pour courir !!! Par Isabelle Perron Mercredi, 16 mai 2018
Arrête, t’es pas faite pour courir !!!
Meurtre à Sherbrooke : un suspect interrogé Par Cynthia Dubé Jeudi, 17 mai 2018
Meurtre à Sherbrooke : un suspect interrogé
Du vieux blues à la musique actuelle Par Cynthia Dubé Mercredi, 16 mai 2018
Du vieux blues à la musique actuelle
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous