Matelas Houde - Base
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La circulation est maintenant rétablie sur l’autoroute 10 Ouest à la hauteur de la sortie 118 à Magog.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Jean-Pierre Quirion Par Jean-Pierre Quirion
jpquirion@estrieplus.com

Lundi, 22 juin 2015

Une Sherbrookoise charme les Dragons



 Imprimer   Envoyer 

La Sherbrookoise Vicky Girouard a accepté l'offre de la dragonne Danièle Henkel. Les deux femmes s'associent dans Motivop, des autocollants de pensées positives. C'est le lundi 22 juin que la jeune femme de 27 ans est apparue sur les écrans du Québec à l'émission Dans l'œil du dragon.

« J'ai longtemps hésité entre madame Henkel et monsieur Serge Beauchemin », explique la jeune femme de 27  ans qui demandait 15 000 $ en échange de 10 % des parts de son entreprise.

Du positif au quotidien

Motivop a été lancé il y a un an. On retrouve plus de 200 présentoirs dans autant de points de vente au Québec : des librairies, des fleuristes, des salons de coiffure...

Le produit est simple, mais efficace : des autocollants sur lesquels sont inscrites des pensées positives. On appose l'autocollant sur un miroir et la pensée devient un mantra.

Par exemple : Je suis bonne, je suis belle, je suis capable; Je m'aime comme je suis; Je lâche prise; Je garde une attitude positive. Au total, 29 modèles dans cinq catégories.

« Motivop, c'est la pensée positive, la confiance en soi. Je veux amener les gens à travailler sur eux au quotidien, lance madame Girouard. Motivop, c'est aimer et aider, c'est une façon de penser. Baigner dans le positif, ça fait une énorme différence. »

Journée d'enregistrement

Vicky Girouard garde le secret de son entente avec madame Henkel depuis le 25 mars, jour de l'enregistrement de l'émission dans les studios de Radio-Canada à Montréal. Elle a passé environ 45 minutes sur le plateau.

« J'étais tellement stressée. Finalement, j'ai utilisé mon produit sur moi. Je me répétais : Je suis bonne, je suis belle, je suis capable. »

Son objectif à ce moment était de toucher les dragons. Elle leur a remis une enveloppe chacun contenant un autocollant personnalisé. La tactique a fonctionné, si bien qu'elle s'est rapidement sentie à l'aise. « J'avais l'impression d'être dans mon salon avec mes oncles et mes tantes. »

Depuis son passage dans les studios de télévision, Vicky Girouard se prépare à faire face à la vague qui suivra son passage au petit écran. Déjà, elle a eu plusieurs contacts avec les avocats de son mentor qu'elle a rencontré une nouvelle fois le 28 mai.

Ce jour-là, les deux femmes ont convenu que leur collaboration s'orienterait davantage vers le mentorat et le soutien, plutôt que vers un investissement en argent de la part de madame Henkel.

« C’est parfait pour moi. Je désirais demeurer propriétaire de mon entreprise, mais je vais quand même bénéficier de l’expérience de madame Henkel. »

Le bonheur fait l'argent

Née à St-Hyacinthe, Vicky Girouard a longtemps cru que le bonheur passait par l'argent. Petite, elle a connu la pauvreté extrême, si bien qu'elle n'arrivait pas toujours à manger trois repas par jour.

Une fois adulte, elle s'est mise à travailler trop fort pour s'enrichir. « Je basais ma vie sur ce que je possédais. » Mais à 23 ans, tout s'écroule. Elle quitte son emploi dans la vente, son conjoint, sa maison. Elle prend la route vers Sherbrooke avec un baluchon et son matelas.

« J'avais beaucoup d'argent, mais aussi un manque à l'intérieur. Je me suis alors tournée vers la spiritualité, la croissance personnelle. Je suis devenue plus grano et bohème, et j'ai rencontré une femme qui m'a beaucoup apporté. »

Janic Losier, auteure et conférencière, deviendra même partenaire d'affaires de Vicky Girouard. En mars 2012, les deux femmes achètent Diffusion Orféa, une entreprise qui publie et distribue des œuvres québécoises.

« Pour nous motiver, on collait des post-it avec des pensées positives un peu partout », se rappelle Vicky. Ces post-it deviendront peu à peu le produit principal de la compagnie.

L'idée d'une participation aux dragons fait son chemin. Commencent alors trois mois de préparation et de papiers légaux à remplir. Une semaine avant l'enregistrement, coup de théâtre : Janic annonce à Vicky qu'elle se retire. Elle préfère poursuivre sa route d'auteure et de conférencière.

« J'ai pleuré une journée, puis j'ai relevé mes manches. J'ai appliqué mon concept de pensées positives sur moi-même et ça a fonctionné. »

Depuis, Vicky Girouard invite des amis et de la famille chez elle les dimanches pour emballer les autocollants Motivop afin d'être prête à propager la pensée positive sur tous les miroirs du Québec.



Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Renversement d’un poids lourd sur l’autoroute 10

Renversement d’un poids lourd sur l’autoroute 10
Quoi faire ce week-end!

Quoi faire ce week-end!
NOS RECOMMANDATIONS
Un succès pour le Grand Prix de Valcourt

Un succès pour le Grand Prix de Valcourt
La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines

La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Resto-Brasserie Le Dauphin
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Val Estrie Ford - février 2018
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui Par Vincent Lambert Mercredi, 14 février 2018
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui
Hyundai Santa Fe 2019 Mardi, 13 février 2018
Hyundai Santa Fe 2019
Retourner à l’école à 42 ans, malgré le succès en affaires Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 février 2018
Retourner à l’école à 42 ans, malgré le succès en affaires
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous