rfmE_Web_WeekendsMichel
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Novus Vitres
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mardi, 1 mars 2016

Manger sainement sur le pouce : c'est possible!



 Imprimer   Envoyer 

C'est d'ailleurs le sujet de plusieurs des conférences que donnera la propriétaire de Via l'Attitude, Jessica Mackey, durant le Mois de la nutrition. Changer sa façon de penser, c'est changer sa façon de faire, affirme-t-elle. Et allier vie mouvementée et alimentation saine, c'est possible!

« Les obligations professionnelles, familiales, personnelles, resteront des obstacles à la réussite du virage vers une alimentation saine si on ne fait rien pour changer sa manière de penser à ces choses, est d'avis Jessica Mackey. J'entends aussi parfois des gens dire qu'ils ne veulent pas faire subir ça à leur famille, ce qui veut dire que le sain est encore vu comme une privation ou du sans goût. C'est loin d'être vrai! »

Les trucs
« Le premier truc, c'est de mettre certains principes à mettre en application en tout temps, suggère Jessica. La préparation des repas, on ne s'en sort pas! Mais on la fait en fonction de nos habitudes, de ce que l'on aime et elle peut prendre différentes ampleurs. Il faut se demander quelle est l'alternative santé quand on n'a pas le temps, c'est-à-dire le deuxième meilleur choix. »

Est-ce qu'on devrait tous avoir notre propre jardin pour faire pousser nos légumes? « Oui, mais ce n'est pas pour tout le monde et encore, il faut avoir le temps de le faire! En préparant nos repas à l'avance, on peut pallier à cela », souligne-t-elle.

Un premier truc : allez-y pour la variété.

« Il faut penser préparer gros et transformer petit, affirme Jessica. Lorsque je prépare mon souper, je vais penser à ce que je peux faire en plus pour les lunchs, du congelé, un dîner pour moi et quelque chose d'autre pour les enfants. Par exemple, je vais cuire plus de porc pour l'effilocher, le congeler en petites portions pour faire des sandwichs et j'en ferai des cubes pour une salade cette semaine. On maximise son précieux temps pour le souper et pour les autres jours. »

On ne peut ou on ne veut pas prendre le temps de faire cette préparation? « Il faut accepter le prix qui vient avec parce que les fruits et les légumes déjà coupés sont bien plus chers. On doit faire le choix et l'assumer », de dire Jessica.

Évaluer avec les yeux
L'analyse visuelle de son assiette est un deuxième truc à intégrer dans son quotidien pour une alimentation plus saine. Même si on n'a le temps que d'un repas rapide au resto!

« La moitié de l'assiette doit être composé de légumes parce qu'ils constituent la base de notre alimentation et en plus, devraient l'être. Analysons visuellement parce que c'est rare qu'on traîne nos petites tasses à mesurer et nos balances, soutient Jessica avec un sourire. Pour les protéines, peu importe lesquelles, on peut se fier à la paume de la main comme grosseur de portion. Pour les féculents et les grains entiers, un quart de tasse suffit. »

La grosseur de l'assiette
Autre truc : si l'assiette du resto semble grosse, laisser une part de côté avant de commencer à manger. Avant d'entamer cette « deuxième étape », on prend le temps de se demander si on a trop mangé. Si non, on n'a qu'à repartir avec un plat pour emporter.

Et pour ceux qui ne ressentent pas la satiété? Jessica suggère de tenter d'établir des réflexes pour relancer les signaux que le corps met en pause, parfois parce qu'ils ne sont pas écoutés par la personne.

« Attendre quinze minutes avant de poursuivre le repas, boire avant de commencer à manger, cela peut aider à travailler le réflexe de satiété. Il faut aussi prendre conscience de ce qu'est la satiété pour que le sentiment puisse revenir! La satiété, ce n'est pas quand on est bourrés, c'est lorsqu'on ne ressent plus les symptômes de la faim », affirme-t-elle.

Dans le cadre du Mois de la nutrition, Jessica Mackey donnera la conférence Power up : manger sur le pouce les 8, 10 et 16 mars 2016. L'horaire des conférences de l'événement est disponible sur le site web de Via l'Attitude.


Lebeau Vitres d’Autos
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Nos deux universités se démarquent au pays

Nos deux universités se démarquent au pays
Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest

Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest
NOS RECOMMANDATIONS
Sommes-nous si différents?

Sommes-nous si différents?
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue

La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme FM C’est Isabelle qui paye
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Coopérative funéraire de l'Estrie 21 oct 2018
Récompensé pour son implication Par Vincent Lambert Vendredi, 19 octobre 2018
Récompensé pour son implication
Incendie ravageur rue Principale Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
Incendie ravageur rue Principale
La police met fin à une série de vols qualifiés Par Vincent Lambert Lundi, 15 octobre 2018
La police met fin à une série de vols qualifiés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous