magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-19°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 9 septembre 2015

Projet de carrière à Ascot Corner



 Imprimer   Envoyer 

La demande de modification du règlement 603 par l’entreprise Excavation M. Toulouse, visant à permettre l’exploitation d’une carrière sur le site actuel qu’il opère à titre de gravière-sablière, a reçu une fin de non-recevoir de la trentaine de citoyens des secteurs concernés à Ascot Corner. Les contribuables sont demeurés polis, mais la réponse était claire et se résumait à dire: on ne veut rien savoir pour aucune considération, se sont-ils exprimés lors de la récente soirée de consultation.

La mairesse d’Ascot Corner, Nathalie Bresse, et le directeur général, Daniel St-Onge, ont expliqué, en préambule, la nature de la demande et la marche à suivre en tout respect de la loi. Dans un souci de transparence, explique Mme Bresse, la municipalité a adressé une invitation à chaque résident des secteurs concernés pour la soirée de consultation et force de constater que plusieurs ont répondu présents.

En expliquant la nature du projet, M. St-Onge a fait part des avantages comme une redevance de plusieurs milliers de dollars versée annuellement à la municipalité. Au chapitre des inconvénients, il mentionne le bruit additionnel, le dynamitage, la poussière et l’augmentation du volume de camionnage. La réponse des citoyens était claire et n’a pas tardé. Déjà plusieurs se plaignent du bruit, de l’achalandage de camions et de la poussière; alors, il ne fallait pas en ajouter davantage. D’autres craignent que d’accepter la demande ouvre la porte à d’autres carrières.

Mme Bresse mentionnait avoir pris acte du refus des citoyens, mais précise vouloir respecter la procédure et tenir la signature d’un registre en bonne et due forme. La décision sera prise lors de la prochaine séance du conseil municipal et la tenue se fera le 28 septembre prochain, de 9 h à 19 h. Seulement les citoyens touchés par les secteurs concernés seront habilités à voter et recevront un avis écrit, d’assurer Mme Bresse. La loi prévoit que 10 % de signatures représentant le nombre total de voteurs sont suffisants pour la tenue d’un référendum sur le projet de règlement 603 intitulé Règlement modifiant le règlement de zonage numéro 436 afin d’ajouter dans l’usage permis pour la zone RU-2, le sous-groupe «carrières».

Se voulant rassurante, Mme Bresse laisse entendre que les élus ne percevront pas dans cette voie si la population est fortement contre le projet. « Si la majorité dit non, je suis pas mal sûre à 99,9 % que le conseil ne s’engagera pas dans un référendum. On va éviter les coûts  », précise-t-elle. En fait, 10 % de signataires correspondraient à 31 personnes ce qui s’approche du nombre de personnes présentes lors de l’assemblée de consultation.

Au terme de la soirée, Mme Bresse mentionnait ne pas être surprise de la participation des citoyens à la soirée de consultation. « Je ne suis pas surprise. Je savais que les gens ne seraient pas d’accord. Qui veut ça dans sa cour ? » Par ailleurs, la mairesse ne semblait pas trop déçue de la possibilité que la demande soit rejetée par les citoyens. « Je ne crois pas qu’on passe à côté de quelque chose qui aura un grand impact pour la municipalité. »

Isabelle Fontaine, résidente sur le chemin des Sables, secteur adjacent du site déjà en activité, comme gravière-sablière, est satisfaite de la soirée d’information. « Oui, je suis satisfaite et très contente de la transparence de la mairesse. Je suis contente qu’on ait fait le choix de nous consulter et qu’on utilise les outils démocratiques. Maintenant, on va faire notre job de citoyen et mobiliser les gens pour qu’ils aillent signer en bonne et due forme. »

Autres terrains

Par ailleurs, certains citoyens ont eu vent que la municipalité était en négociations avec le représentant d’Excavation M. Toulouse pour l’achat d’un terrain communément appelé «la carrière» à Toulouse. On disait craindre que cette négociation ait une influence sur la décision des élus quant à la demande de modification de règlementation. Certains disaient même que le promoteur aurait proposé de réduire le montant de 150 000 $ à 100 000 $ si la demande était acceptée. Mme Bresse confirme cette information en précisant que cela n’avait aucun impact sur le projet de modification de règlement et que la municipalité paierait le coût initialement demandé de 150 000 $. Pour l’instant, la municipalité attend les résultats d’analyse de sol et de faisabilité avant d’aller plus loin dans l’achat du terrain. Si tout va bien, la municipalité aimerait y construire le garage municipal et consacrer une petite zone au développement industriel, d’expliquer Mme Bresse.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur

Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur
150 km/heure dans une zone de 80

150 km/heure dans une zone de 80
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Tu veux perdre du poids? Lèves-en

Tu veux perdre du poids? Lèves-en
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Sylvie Roy
Jeudi, 22 novembre 2018
Aider son enfant à surmonter la perte d’un animal

Catherine Côté
Mercredi, 21 novembre 2018
Le Glam à l’honneur pour les fêtes !

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 novembre 2018
Sommes-nous toujours des Canadiens français?

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Il faut taxer le sucre Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature Par Vincent Lambert Mercredi, 14 novembre 2018
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
Elle cause un face-à-face et prend la fuite Par Vincent Lambert Lundi, 19 novembre 2018
Elle cause un face-à-face et prend la fuite
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous