Portes de garage Dupuy juillet 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
27°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mardi, 23 février 2016

Nouvelle stratégie de mobilité durable à l’UdeS



 Imprimer   Envoyer 

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie de mobilité durable, l'Université de Sherbrooke (UdeS) entreprendra une série de réflexions et d'actions pour réduire l'empreinte de carbone de ses étudiants et employés des campus de Sherbrooke et de Longueuil.

La stratégie de l'institution vient bonifier la Politique de développement durable dont elle s'est dotée en 2005. Par la mobilité durable, l'objectif est d'atteindre, à long terme, la neutralité en carbone.

« On peut qualifier la stratégie de phase deux de notre politique qui comprend notamment un volet de libre accès au transport en commun pour nos employés et nos étudiants. Si les universités ne font pas ce virage pour lutter contre les changements climatiques, personne d'autre ne le fera », estime le vice-recteur au développement durable de l'UdeS », Alain Webster.

Selon lui, l'approche est simple puisqu'elle se fonde sur le principe de cohérence avec ce qui est enseigné à l'UdeS. Elle démontre aussi que concrètement, on peut faire la lutte aux changements climatiques.

« Près des deux tiers des étudiants à la maîtrise en environnement sont passés par Sherbrooke et nous avons la chance de pouvoir compter sur bien d'autres expertises en génie et en sciences. Pour cette nouvelle génération, la lutte aux changements climatiques et le développement durable sont importants et elle pousse dans ce sens. On répond entre autres à une forte demande étudiante », affirme M. Webster.

Pour amener ses 40 000 étudiants et 7 000 employés à se joindre au mouvement de mobilité durable, l'Université de Sherbrooke entend notamment faciliter l'utilisation du vélo pour se rendre sur le campus : installer des stations pour les vélos, faciliter l'accès aux douches, uniformiser la signalisation sur les campus et instaurer des programmes spécifiques pour favoriser le transport actif, comme les indemnités kilométriques.

« Les efforts de promotion du covoiturage n'ont pas eu les effets escomptés ces dernières années, on se repenchera donc sur la question. On doit réfléchir à la gestion des activités pédagogiques, les horaires, les cours à distance, bref, mieux gérer les occasions de déplacement des employés et des gens qui n'ont pas le choix, comme le transport en commun interurbain », ajoute M. Webster.

L'objectif global est de réduire le nombre de véhicules non-électriques sur le campus. D'où les efforts de l'institution d'acquérir des véhicules électriques pour remplacer sa flotte.

« Il faut revoir la planification des stationnements pour les véhicules électriques. Actuellement, il y a treize bornes sur le campus et nous voulons en installer sept de plus. On doit développer davantage ce volet et on a déjà commencé avec la Faculté de génie. On pourrait aussi arriver à un modèle de compensation, sur une base volontaire, pour ceux qui font des efforts pour réduire leur empreinte en carbone même s'ils ne possèdent pas de véhicule électrique », suggère M. Webster.

L'institution serait aussi à étudier la possibilité de rendre accessibles des véhicules pour combler les besoins ponctuels, semblable au service Communauto.

« 43 % des émissions de gaz à effet de serre québécoises proviennent du secteur des transports, affirme Alain Webster. Pour arriver à un changement de comportement, on doit contraindre les usagers à opter pour la mobilité durable, mais on doit aussi proposer des modèles efficaces de déplacement alternatif. Les 4000 espaces de stationnement sur le campus de Sherbrooke sont toujours comblés. »

Ces modèles déployés depuis dix ans semblent porter leurs fruits puisqu'un sondage réalisé il y a deux ans révélait que près des deux tiers des usagers de l'UdeS optaient pour un transport alternatif, comparativement au quart, il y a dix ans.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Vol qualifié sur la rue Montréal

Vol qualifié sur la rue Montréal
Des vendeurs itinérants de thermopompe fraudent à Sherbrooke

Des vendeurs itinérants de thermopompe fraudent à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Vol qualifié sur la rue Montréal

Vol qualifié sur la rue Montréal
Du bon bord du gazon... avec le Manoir des Sables

Du bon bord du gazon... avec le Manoir des Sables
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert juillet 2018
 
François Fouquet
Lundi, 16 juillet 2018
Retour du gars sympathique

APCHQ Estrie
Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 13 juillet 2018
Tout sur la vitamine D

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 18 juin 2018
Club de Golf Milby 27 mai 2018
20 microbrasseries pour une 3e Grande coulée Par Cynthia Dubé Mercredi, 11 juillet 2018
20 microbrasseries pour une 3e Grande coulée
Ados transportés au CHUS après avoir consommé des champignons magiques Par Cynthia Dubé Mercredi, 11 juillet 2018
Ados transportés au CHUS après avoir consommé des champignons magiques
Un projet-pilote dédié au vélo au Mont-Orford Par Cynthia Dubé Lundi, 9 juillet 2018
Un projet-pilote dédié au vélo au Mont-Orford
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous