Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Novus Vitres
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mardi, 10 janvier 2017

Le rythme des mises en chantier à la baisse dans le grand Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 
On parle d’une centaine d’unités de moins que l’an dernier pour la région métropolitaine de recensement de Sherbrooke (RMR).

Après une hausse importante de mises en chantier d'habitations, Sherbrooke connait une baisse d'environ 12 % cette année, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

On parle ici d'une centaine d'unités de moins que l'an dernier pour la région métropolitaine de recensement de Sherbrooke (RMR). Pour l'analyste de marché Rose-Marie Bégin, cette baisse n'a rien de surprenant à Sherbrooke. Il s'agit en fait d'un retour à l'équilibre.

«Cette baisse s'explique par un stock important de résidences à vendre dans la grande région de Sherbrooke, qui inclut Magog, tant sur le marché du neuf que sur le marché de la revente. Il y a eu un hop important chez les constructeurs il y a quatre ou cinq ans, particulièrement dans la construction de condos et de maisons en rangée. Mais il y a eu un peu trop de constructions, ce qui fait que le marché est présentement en train de se rééquilibrer», explique Mme Bégin, de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Au cours des dernières années, le locatif a aussi connu une hausse. Ces constructions en location se louent habituellement plus chères. «C'est certain que les constructions récentes mises en location sont plus chères puisque, c'est un produit neuf», précise Mme Bégin.

Dans l'ensemble des centres urbains du Québec, on parle d'une légère baisse des mises en chantier. Elles se chiffrent à 32 528 en 2016, soit 1,5 % de moins qu'en 2015.

« Ce recul découle avant tout d'un ralentissement dans le segment des logements collectifs, affirme Kevin Hughes, économiste régional à la SCHL. Pour leur part, les mises en chantier de maisons individuelles se sont stabilisées à un niveau qui demeure faible d'un point de vue historique.»


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée

Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée
Nouveau parc inspiré d'un homme engagé

Nouveau parc inspiré d'un homme engagé
NOS RECOMMANDATIONS
Voter autrement pour gouverner autrement…

Voter autrement pour gouverner autrement…
Ils volent et prennent la fuite

Ils volent et prennent la fuite
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
François Fouquet
Lundi, 24 septembre 2018
Et si Gatineau marquait l’histoire?

APCHQ Estrie
Lundi, 24 septembre 2018
Vieilles fenêtres : on les change ou on les répare?

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 24 septembre 2018
Chantier de la création du Cégep : René Aubry se souvient

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Jacinthe Dubé
Hyundai Sherbrooke
Pas de cannabis au lac des Nations Par Vincent Lambert Mardi, 18 septembre 2018
Pas de cannabis au lac des Nations
Ils volent et prennent la fuite Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
Ils volent et prennent la fuite
Expérience enrichissante avec le CH Par Vincent Lambert Vendredi, 21 septembre 2018
Expérience enrichissante avec le CH
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous